Accueil / A LA UNE / Orange Money : une mauvaise nouvelle pour les distributeurs !

Orange Money : une mauvaise nouvelle pour les distributeurs !

Les distributeurs d’Orange Money sont remontés contre l’opérateur de téléphonie mobile. En cause, ils dénoncent la réduction de leur recette constatée depuis ce jeudi matin, surtout ils fustigent contre le manque de communication là-dessus.

« Ils ont diminué notre bénéficie », s’est étonné Boubacar détenteur d’une boutique d’Orange Money à Lansanayah-Barrage. « C’est dommage ! On n’a pas été informé, je n’ai pas reçu de message », renchérit-t-il sur un ton déception.

En effet, si auparavant, dans une opération de 50.000 gnf, il gagnait 700gnf  comme intérêts, aujourd’hui, tout a changé en sa défaveur. Sur cette même transaction il n’a désormais que 630 gnf.

Sur la transaction de 150.000 à 300.000, il a maintenant 2500 francs, contre 2800 avant.

Comme lui, beaucoup d’autres distributeurs rencontrés par notre rédaction on dénoncé cette réduction de leur recette.

« Descendre nos intérêts pendant que le prix du carburant a augmenté est une mauvaise nouvelle pour nous. Comment on va faire pour joindre les deux bouts maintenant ?», S’interroge de son côté Elhadj, assis devant son kiosque d’orange.

Contacté par notre rédaction, un responsable du service de communication d’Orange, qui a souhaité garder l’anonymat, nous a confirmé la baisse de recette de distributeurs. C’est depuis le 01 juillet, nous a-t-il déclaré au téléphone. Des mesures d’accompagnement de trois (03 ) mois sont prises, a-t-il ajouté en précisant que Orange Money est un service rattaché à Orange. Il faut les contacter pour les informations, nous a-t-il lâchés.

Du côté du service Orange Money, nous avons réussi à joindre l’un des responsables au téléphone. Au courant de notre conversation il a aussi confirmé cette baisse, mais « je mange, je vous rappellerai », nous a-t-il promis avant de couper notre appel.  Après plus d’une heure d’attente, il nous a toujours pas rappelé et il ne décroche non plus nos appels.

Cette diminution de recettes est-elle consécutive à l’augmentation du carburant ? Si oui, les appels téléphoniques et le prix d’internet vont-ils augmenter à leurs tours ? Voilà autant de question à se demander en ce moment de crise économique et de tensions sociales.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.