Connect with us

A LA UNE

On ne démocratise pas un pays avec ceux qui refusent la démocratie

Published

on

Les ministres du troisième mandat et les partis politiques ayant soutenus ce coup d’Etat constitutionnel ne devraient pas prendre à part à ces consultations. Non plus ils ne doivent être invité, du moins jusqu’à un certain moment, à parler de l’avenir de notre démocratie.

Aussi bien qu’on ne demande plus l’avis du président déchu, Alpha Condé,  leurs avis ne devraient plus compter, d’autant plus que nous savons déjà leur position, à savoir leur amour à la présidence à vie, quid à marcher sur les cadavres de tous les guinéens. Combien sont d’ailleurs couchés au cimetière de Bambeto ? Voir ces prédateurs de la démocratie dans ces consultations est à la fois insultants et révoltants.

Les dictateurs n’ont pas de place dans une démocratie. Ceux-là, à défaut d’être loger au gnouf pour leur mal contre l’état de droit dans notre pays et notre jeune démocratie, à défaut de la honte (s’ils en ont) qui les hante, leur silence ferait du bien, notre bien commun. Ils se sont disqualifiés d’eux même depuis l’année dernière. Qu’ils s’effacent de notre chemin.

À défaut, la transition risque de se réveiller avec un pied caché. Pour que cette montagne qui suscite tant de délivrance et d’espérance n’accouche pas d’une souris, le CNRD et le colonel Mamady Doumbouya devront se corriger vite pour prendre dorénavant des décisions courageuses qui vaillent, en mettant chaque Guinéen à sa place, à la place qu’il a choisi. On ne démocratise pas un pays avec ceux qui refusent la démocratie !!!

Par Alpha A. Diallo