Accueil / A LA UNE / Nouvelle constitution : le FNDC fixe un ultimatum aux ministres

Nouvelle constitution : le FNDC fixe un ultimatum aux ministres

Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a fixé un ultimatum aux ministres qui désapprouvent la déclaration du 29 mai, du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, dans laquelle il avait annoncé officiellement le soutien du gouvernement en faveur de l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le front les a sommés de démissionner avant mercredi 31 juillet 2019, faute de quoi, il menace de publier une 3e listes des promoteurs du 3e mandat en faveur de l’actuel président de la République, Alpha Condé, dont le second et dernier mandat constitutionnel arrive à terme en décembre 2020.

Dans ce document, le FNDC a prévenu que les personnes dont les noms figureront sur leurs listes « seront tenues responsables devant le peuple de Guinée, des conséquences du fait de la mise en œuvre du projet du coup d’Etat constitutionnel ».

Si plusieurs membres du gouvernement restent encore silencieux sur ce projet de 3e mandats depuis la déclaration de Kassory Fofana, d’autres comme le ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo, où encore celui des Transports, Aboubacar Sylla, tous deux anciens ‘’ farouches’’ opposants au régime d’Alpha Condé, ont officiellement annoncé leur soutien en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution.

Cependant, il faut rappeler qu’avant ce discours du premier ministre, Me Cheick Sako avait démissionné de son poste de ministre de la justice, pour marquer son opposition à toute modification ou changement de la constitution.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée