Connect with us

Sport & Culture

Mondial 2018: ce qu’il faut retenir de la 1re journée de la phase de groupes

Published

on

Votre publicité ici

Cinq groupes, vingt équipes et dix matches. Ce week-end, le continent africain débutait la phase éliminatoire de groupes pour le Mondial 2018 en Russsie. Le Sénégal, l’Egypte et la Côte d’ivoire ont pris respectivement la tête de leur groupe. La RDC et la Tunisie prennent les rênes du groupe A alors que le Nigeria prend la première place du groupe B.

Avec la RDC, Dieumerci Mbokani a fait un retour fracassant en sélection en inscrivant un doublé face à la Libye (4-0). Ce qui a d’ailleurs valu au coach des Chevaliers de la Méditerranée, Javier Clemente, de prendre la porte quelques heures après cette déconvenue. Dieumerci Mbokani avait annoncé sa retraite internationale en avril dernier. Florent Ibenge, son sélectionneur, a été visiblement très convainquant et l’attaquant de Hull City reste un des atouts des Léopards pour la qualification au Mondial 2018.

Les Eléphants avaient très mal débuté leur rencontre face au Mali en prenant un but à la 18e minute. Ils ont repris très vite du poil de la bête en inscrivant trois buts en l’espace de dix minutes. La Côte d’Ivoire, désormais sous la houlette de Michel Dussuyer, a donc tenu son rang de championne d’Afrique malgré le départ de son emblématique capitaine Yaya Touré, désormais retraité de la sélection.

Le Sénégal, à domicile, n’a pas tremblé face au Cap-Vert et s’est imposé 2-0, avec notamment le deuxième but de Moussa Sow qui faisait son retour avec les Lions de la Téranga. Le joueur de Fenerbhaçe en Turquie a dégainé seulement quatre minutes après son entrée en jeu (76e minute) alors qu’il remplaçait Moussa Konaté.

Le Nigeria, qui a échoué à se qualifier pour la CAN 2017 au Gabon, est reparti de Zambie avec les trois points du match (2-1). Le sélectionneur Gernot Rohr a pu compter sur les buteurs Alex Iwobi et Kelechi Iheanacho, tous les deux évoluant dans le Championnat anglais. Les Nigérians réalisent une excellente opération avec cette victoire à l’extérieur alors qu’ils sont dans le groupe le plus relevé de la compétition avec l’Algérie et le Cameroun.

Et l’Algérie n’a pas pris le meilleur des départs en concédant un point (1-1) à domicile face au Cameroun dans un groupe B considéré comme le plus relevé de ces éliminatoires. Pourtant, les Fennecs ont idéalement lancé leur match en ouvrant le score dès la 7e minute par Hilal Soudani. Toko-Ekambi égalise à la 24e minute pour le Cameroun et l'Algérie ne pourra plus inscrire le moindre but

Si le Nigeria réussit son entrée, on ne peut pas en dire autant du Ghana qui n’a pas profité de sa rencontre à domicile face à l’Ouganda (0-0). A part André Ayew, absent pour cause de blessure - mais présent dans les tribunes -, le groupe était pourtant au complet. Qualifié pour les trois dernières éditions de la Coupe du Monde (2006, 2010 et 2014), les Black Stars, finalistes de la CAN 2015, devront éviter un nouveau faux pas face à l’Egypte, qui s’est imposée au Congo. La deuxième journée s'annonce déjà importante pour eux.

 Qui allait sortir le grand jeu pour ne pas laisser la République démocratique du Congo prendre de l’avance dans le groupe A ? Le Syli national de Guinée ou la Tunisie qui jouait à domicile dans la ville de Monastir ? Les Aigles de Carthage n'ont pas laissé passé leur chance et sont en tête du groupe A avec le RDC. Aymen Abdenour et Anis Ben Hatira ont trouvé le chemin des filets.

RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

COVID-19 : la Guinée face à une 3e vague

Published

on

Votre publicité ici

Depuis deux semaines, la Guinée fait face à la troisième vague de la pandémie de coronavirus dans les structures de traitement du pays, a déclaré dimanche le docteur Sakoba Keita, directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Pour faire face à cette nouvelle donne et maîtriser la flambée de la maladie, la Guinée a décidé d'élever son niveau d'alerte maximum, avec le renforcement des contrôles surtout au niveau des postes d'entrée dans le pays.

Désormais, a indiqué le docteur Keita, les frontières terrestres, maritimes, aériennes seront soumises à de stricts contrôles des flux massifs des voyageurs entrant en Guinée.

Selon le DG de l'ANSS, le gouvernement guinéen dispose d'une liste de 49 pays dans le monde dont les voyageurs doivent obligatoirement faire des tests PCR dès leur arrivée à Conakry, même s'ils présentent un certificat de test négatif à leur départ desdits pays.

La seconde mesure sanitaire est celle relative à la présentation d'un certificat de vaccination avec l'un des huit vaccins existant pour tous les voyageurs entrant en Guinée.

Avec l'apparition des variants Delta, Alpha et Eta en Guinée, le pays a notifié de nouveaux foyers pandémiques, notamment dans les préfectures de Mamou, Forécariah, Dubréka, et Boké, a indiqué le docteur Keita.

En collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), l'ANSS compte installer une trentaine de points de contrôle dans chaque préfecture frontalière à un pays voisin de la sous-région.

La Guinée a enregistré un cumulé de 25.126 cas confirmés depuis la notification du premier cas le 12 mars 2020, contre un total de 23.946 guéris et 205 décès hospitaliers, selon les dernières données statistiques de l'ANSS.

Xinhua

Continue Reading

A LA UNE

JO de Tokyo : deux athlètes Guinéens retardataires ratent la compétition

Published

on

Votre publicité ici

C’est l’une de conséquence du tâtonnement de l’administration d’Alpha Condé dans ses prises de décision.

Deux de cinq athlètes Guinéens engagés aux Jeux Olympiques de Tokyo n’ont pas pu participer à la compétition.  En cause, ils ont arrivé tardivement dans la capitale japonaise où se déroulent les JO.

Il s’agit de Fatoumata Lamarana Touré (natation) et de Mamadou Samba Bah (judo). La première a raté le coup d’envoi dans sa catégorie, qui a eu lieu ce 25 juillet 2021, au centre aquatique de Tokyo, tandis que le second a manqué la pesée officielle avant son combat contre le Mongol, Tsendochir Tsogtbaatar.

Partie de Conakry vendredi matin, la délégation guinéenne n’a pu arriver à Tokyo que dimanche à 11 heures, après une escale de 24 heures à Addis-Abeba.

Mercredi, le gouvernement Guinée avait décidé de se retirer de la compétition, à cause officiellement de la Covid-19, avant finalement de revenir sur sa décision le lendemain jeudi.

Au total cinq athlètes guinéens devraient participer aux Jeux Olympiques. Outre Fatoumata Lamarana Touré (natation) et de Mamadou Samba Bah (judo), déjà forfaits, il y a Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), Mamadou Tahirou Bah (natation) et Aïssata Deen Conté (athlétisme).

La Guinée n'a jamais remporté de médailles en 11 participations aux JO. Cette-fois sera-t-elle la bonne ? Si à ce stade rien n’est moins sûr, le moins que l’on puisse dire, la partie est plutôt mal engagée pour les Guinéens qui devront désormais porter leur espoir sur trois athlètes.

Par Alpha Abdoulaye Diallo  

Continue Reading

A LA UNE

JO de Tokyo : la Guinée fait volte-face

Published

on

Votre publicité ici

Alors que pas plus tard qu’hier mercredi, les autorités guinéennes avaient décidé d'annuler sa participation aux jeux olympiques de Tokyo, à cause officiellement de la Covid-19, les athlètes guinéens vont finalement rallier le Japon ce soir.

Selon une derrière décision prise dans la journée de ce jeudi 22 juillet 2021, la Guinée va participer aux Jeux olympiques de  Tokyo (23 juillet - 8 août).

« Nous sommes en train de mettre les bouchées doubles pour que la délégation quitte Conakry dès ce soir. L’ambassade de la Guinée au Japon va être mise à contribution pour les mesures sanitaires », a confié à guineenews, le ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

Au total cinq athlètes guinéens doivent faire le voyage. Il s’agit de Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), Mamadou Samba Bah (judo), Fatoumata Lamarana Touré et Mamadou Tahirou Bah (natation) et Aïssata Deen Conté (athlétisme).

La Guinée n'a toujours pas remporté de médailles en 11 participations aux JO.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance