Accueil / A LA UNE / Mis en examen pour homicide volontaire, MHD a passé sa première nuit en prison

Mis en examen pour homicide volontaire, MHD a passé sa première nuit en prison

Le rappeur français d’origine guinéenne, MHD, a passé sa première nuit en prison.

Après près de 48 heures de garde à vue, Mohamed Sylla de son vrai nom a été mis en examen par un juge d'instruction pour homicide volontaire dans le cadre de l'enquête sur une rixe mortelle survenue dans la nuit du 5 au 6 juillet dernier selon BFMTV.

Dans cette même enquête, trois autres personnes ont également été mises en examen pour homicide volontaire, deux d'entre elles ont été incarcérée et la troisième placée sous contrôle judiciaire, souligne la même source.

Face au juge, le rappeur parisien de 24 ans a contesté toute implication personnelle dans cette rixe qui s'était déroulée dans le 10e arrondissement. Une rivalité entre bandes des 10e et 19e arrondissements de la capitale serait au coeur de cette bagarre. Lors de celle-ci, un jeune homme de 23 ans, inconnu des services de police était mort, après avoir été roué de coups et poignardé.

Une voiture au nom de MHD sur les lieux de la rixe

Une voiture au nom de MHD fait partie des éléments qui motivent aujourd'hui la garde à vue du rappeur. Sur une vidéo amateur que nous nous sommes procurée, cette voiture apparaît sur les lieux de la rixe alors que la victime est déjà à terre et semble inanimée. Cette voiture sera retrouvée calcinée quelques jours après les faits.

L'artiste parisien par la voix de son avocate conteste toute implication, "sa présence sur le lieu des faits n'étant pas avérée". Si la présence du véhicule n'est pas contestée par la défense de MHD, son avocate assure qu'"un véhicule appartenant à Monsieur Sylla, a été utilisé par des individus, identifiés par les enquêteurs comme auteurs de cette agression mortelle". Son avocate conteste aussi le timing de l'interpellation de son client et a décidé de faire appel du placement en détention provisoire de MHD.

"Ce que je déplore, c'est qu'alors qu'il se tenait à disposition de la justice depuis le mois de juillet, qu'on ait attendu la veille de sa tournée internationale pour l'interpeller et pour lui réserver ce sort", déclare Me Elise Arfi sur BFM Paris.

Avec BFMRTV.com

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée