Connect with us

Politique

Le ministre Sacko veut le retour en prison d’Ousmane Gaoual Diallo

Publié

le

Votre publicité ici

Le ministre de la justice et garde des sceaux, Me Cheick Sacko, a prévenu qu’en cas de récidive, le député Ousmane Gaoual Diallo « n’échappera » pas à la justice guinéenne.

« Je rappelle qu’il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour violence caractérisée sur la personne d’un citoyen. Cette peine avec sursis pend sur sa tête et en cas de récidive, monsieur le député n’échappera pas à une peine de prison ferme », a avertit le garde des sceaux guinéen dans une déclaration publiée ce lundi 7 mars 2016.

Cet avertissement intervient suite à une sortie médiatique du député de Gaoual. Une sortie au cours de laquelle, il a vivement dénoncé la justice guinéenne, après la sortie de prison jeudi dernier du General Nouhou Thiam, ex-chef d’Etat Major de l’armée et cinq autres officiers de l’armée, tous incarcérés depuis 2011, pour désertion et violation de consignes militaires, dans le cadre de l’attaque du domicile du président Alpha Condé.

« la justice guinéenne en agissant ainsi après avoir condamné ces militaires, montre à la face du monde qu’elle n’est ni indépendante ni objective dans ses actes parce que le délit pour lequel ces gens sont poursuivis sont des délits de désertion et d’abandon de poste alors que ces délits sont punis d’une peine maximale de 6 mois à 2 ans qui correspondait d’ailleurs à la réquisition qui avait été faite par le procureur général. On s’étonne donc de voir que ces gens sont condamnés à une peine de près de quatre (4) ans, ce qui est une honte pour la République parce que  la justice ne doit pas suivre les injonctions politiques pour juste cacher la face », avait notamment déclaré monsieur Gaoual, dans un entretien avec guineenews.

En aout dernier, ce député avait été incarcéré plusieurs jours sans la levée de son immunité parlementaire avant d’être condamné à deux ans d’emprisonnement, et une amende d’un million, par le procureur de la République, pour coups et blessures, sur un importateur des véhicules.

Sa détention avait été qualifiée d’une injuste justice par son parti l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée).

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Devenez annonceur sur guinee28.info

A LA UNE

Présidentielle en Guinée : front commun contre Alpha Condé

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Les onze candidats de l’opposition à la présidentielle du 18 octobre ont décidé de former un front commun contre le président de la République, candidat à sa propre succession pour un troisième mandat.

Créé à l’issue d’une réunion tenue ce vendredi, 18 septembre 2020, au siège du Parti de l’Action Citoyenne pour le Travail (PACT),  ce front dénommé collectif des candidats pour l’alternance, vise à battre Alpha Condé dans les urnes.

« Nous sommes réunis autour des questions électorales. Nous avons mis en place le collectif des candidats pour l’alternance. Ce collectif va mutualiser les moyens et les expériences pour que les élections se passent dans des conditions acceptables sur le terrain le 18 octobre. Nous allons, à l’issue de cette réunion, formaliser ce collectif qui va commencer à travailler, notamment pour adresser rapidement un courrier à l’administration, à la CENI, pour un certain nombre de questions relatives aux bureaux de vote et aux PV à l’issue des élections. Et, une équipe technique va être mise en place pour voir dans quelle mesure nous allons mutualiser nos moyens et nos efforts sur le terrain », a annoncé Dr Makalé Traoré, candidate du Parti de l’Action Citoyenne pour le Travail à la présidentielle prochaine, citée par nos confrères de guineematin.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Présidentielle du 18 octobre : Sidya Touré demande à ses militants de ne pas voter

Publié

le

Par

Votre publicité ici

L’Union de forces républicaines (UFR) de Sidya Touré a demandé à ses militants de ne pas voter le 18 octobre, jour de l’élection présidentielle, boycottée par le parti.  

« Pour ce scrutin du 18 octobre 2020 à venir, l’UFR demande à ses militants et sympathisants, de ne pas prendre part à cette élection illégale et illégitime.  En conséquence, l’UFR ne donne aucune consigne de vote en faveur d’un quelconque candidat ou Parti politique », a annoncé le parti dans un communiqué.

Lisez :

Conformément à la position du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et de la majorité de ses militants et sympathisants, l’Union des Forces Républicaines (UFR) ne participera pas à la mascarade électorale du 18 octobre 2020.

Depuis avril 2019, l’UFR milite au sein du FNDC pour la défense de la constitution de 2010 et pour empêcher Alpha CONDE de s’octroyer une présidence à vie dont les conséquences seront l’aggravation de la destructuration de l’Etat, de la déchirure du tissu social, de la pauvreté ainsi que la dégradation de l’environnement et des infrastructures sociales de base (eau, électricité, routes, écoles, hôpitaux, etc … ).

En dépit des nombreuses victimes enregistrées pendant les manifestations contre ce projet funeste, le régime d’Alpha CONDE a organisé le 22 mars 2020 un double scrutin législatif et référendaire aux résultats hautement contestés.

Pour ce scrutin du 18 octobre 2020 à venir, l’UFR demande à ses militants et sympathisants, de ne pas prendre part à cette élection illégale et illégitime.

En conséquence, l’UFR ne donne aucune consigne de vote en faveur d’un quelconque candidat ou Parti politique.

C’est pourquoi l’UFR invite ses militants et sympathisants ainsi que les populations guinéennes à rester mobilisés dans le cadre du FNDC et à poursuivre le combat pour une alternance crédible.

Vive l’UFR

Vive le FNDC

Vive la République

Par Guinee28

 

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Présidentielle guinéenne : la campagne démarre ce vendredi, malgré le coronavirus

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre 2020 aura bel et bien lieu, malgré la prolongation d’un mois de l’état d’urgence sanitaire.

Elle démarre ce vendredi 18 septembre 2020, pour prendre fin le 17 octobre, à la veille du scrutin, selon un décret lu jeudi soir à la télévision nationale.

Un peu plus tôt dans la journée, la Haute Autorité de la Communication ( HAC) a procédé au tirage au sort de passage des candidats au journal de campagne à la RTG.

Au total 12 candidats sont en course pour le fauteuil présidentiel, dont le président Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat et son éternel opposant, Cellou Dalein Diallo.

Par Alpha Diallo

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.