Connect with us

Société & Faits Divers

Migrants: Amnesty dénonce un « catalogue du pire » après les propositions de Bruxelles

Published

on

Les récentes propositions de la Commission européenne sur le renvoi des migrants irréguliers constituent un "catalogue du pire", estime Amnesty international, qui a appelé lundi l'Europe à "réviser de toute urgence ces pratiques".

"Pour l'Europe, la fin justifie tous les moyens", affirme l'ONG, qui dénonce sur son site français une Commission "obsédée par l'efficacité des renvois de migrants" et qui "pousse les États à commettre le pire".

Le 2 mars, la Commission européenne a menacé de sanctions les Etats membres refusant d'accueillir des réfugiés, tout en présentant un "plan d'action" pour renvoyer de manière plus systématique les migrants irréguliers. Ces recommandations mettent en lumière "la position hypocrite de la Commission" à l'égard des migrants, ajoute l'ONG, pour qui les récents appels des commissaires européens à prendre des distances "avec la politique migratoire honteuse de Donald Trump" sonnent "bien creux".

Bruxelles, qui a proposé de mettre à disposition 200 millions d'euros en 2017, a notamment demandé aux Etats membres de raccourcir "les délais de recours" contre les décisions de retours, qui ne doivent plus "comporter de date d'expiration". Elle a pressé tous les Etats membres de placer "en rétention les personnes auxquelles une décision de retour a été signifiée", dès lors qu'il y a un "risque de fuite", et à autoriser des durées de rétention d'au moins six mois.

Pour Amnesty, il s'agit là d'un "catalogue du pire" car "le renvoi doit primer sur presque tout autres considérations ou principes, y compris les droits humains de ces personnes".
Aussi l'ONG appelle-t-elle l'Europe à réviser "de toute urgence" ces pratiques qui ne donnent aux personnes en situation irrégulière "aucune autre perspective que des contraintes, des droits malmenés et le risque d'être renvoyées illégalement par l'UE".

AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Dixinn : les gardes communaux libérés, mais la grève continue !

Published

on

Interpellés puis écroués  samedi dernier, au commissariat central de Dixinn, les trois gardes communaux ont été finalement libérés ce lundi 15 août.

Accusés d'avoir appelé à une grève,  leur libération n'a cependant  pas impacter le mouvement des gardes communaux qui, en plus de leur mise en liberté, réclament aussi le paiement de leurs arriérés de neuf mois de salaire et leur intégration dans les rangs de la police et de la gendarmerie.

" Le mouvement de grève va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a indiqué un garde communal, alors que l'accès à la mairie de Dixinn est bloqué depuis le matin par les grognards.

A noter qu'un garde communal est payé à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Arrestation des trois gardes communaux à Dixinn

Published

on

Trois gardes communaux ont été arrêtés ce weekend et placés en garde-à-vue au commissariat central de Dixinn.

Il s’agit d’Alpha Oumar Cissé, Moussa Soumah et Tamba Kourouma.  Leur arrestation intervient suite à un appel à la grève qu’ils auraient lancé pour réclamer le paiement de neuf (9) mois d’arriérés de salaire et leur intégration dans la police ou la gendarmerie.

Leurs collègues menacent de manifester ce lundi 15 août 2022, devant la mairie de Dixinn pour exiger leur libération.

Selon nos informations, ces gardes communaux sont payés à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Education: suppression des plusieurs postes dans le pré-universitaire

Published

on

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, a annoncé la suppression provisoire de plusieurs postes dans les établissements scolaires publics.

Il s’agit de Secrétaire, de Conseiller d’Orientation et d’information, de Chargé des Ressources Matérielles et Financières, d’Agent de Santé et de l’hygiène Scolaire,  de Bibliothécaire documentaliste charge des TIC, de Chargé de laboratoire, Secrétaire Archiviste et suppléant.

Dans sa décision, Guillaume Hawing invite les cadres qui occupaient jusque là ces postes à rejoindre les salles de classes dès la rentrée scolaire prochaine.

Par Mariam Bâ 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance