Connect with us

Société & Faits Divers

Méditerranée : plus de 150 migrants secourus en 24 heures

Published

on

Votre publicité ici

Entre jeudi matin et vendredi midi, plus de 150 migrants ont été secourus en mer Méditerranée par deux navires humanitaires. Le Sea Watch 3 a porté assistance à environ 120 personnes lors de trois opérations de sauvetage jeudi et vendredi et l'Open Arms a secouru de son côté 44 migrants vendredi midi.

Les sauvetages se sont succédé ces dernières heures en mer Méditerranée. Alors que le Sea Watch 3 avait secouru jeudi 9 janvier au matin environ 60 migrants au large de la Libye, le navire humanitaire allemand a procédé à deux nouvelles opérations de sauvetage quelques heures plus tard.

Vers 22h, l’équipage a porté assistance à 17 "personnes en détresse en mer" au large des côtes libyennes, a tweeté Sea-Watch, l’OGN allemande qui affrète le navire humanitaire.

Un peu plus tard, vers 4 heures du matin, l’équipage a secouru 42 autres migrants dans la zone de recherche et de sauvetage maltaise, a précisé vendredi matin l’ONG su Twitter. "Le bateau était connu depuis hier après-midi mais les autorités maltaises ont refusé de lancer un sauvetage", affirme Sea-Watch.

Les naufragés avaient en effet alerté jeudi après-midi la plateforme d’aide aux migrants en détresse en mer, Alarm Phone. "L’eau pénètre dans le bateau et ils dérivent depuis des heures (…). Ils ne peuvent passer la nuit en mer", avait réagi sur Twitter le collectif.

Vendredi midi, c’est au tour de l’Open Arms de l’ONG espagnole éponyme de venir en aide à 44 personnes au large de la Libye. "Nous venons de secourir un petit bateau dans une situation critique avec 44 hommes en état d’hypothermie sévère", a signalé Open Arms sur Twitter.

Pour l’heure, l’âge et la nationalité des rescapés n’ont pas été précisé par les deux ONG.

Les sauvetages survenus jeudi et vendredi sont les premières opérations menées par le Sea Watch 3 en six mois, le navire et sa capitaine Carola Rackete ayant été immobilisés par la justice italienne depuis juin. L’activiste allemande avait alors défié l’interdiction du gouvernement italien en entrant de force dans le port de Lampedusa pour y débarquer des migrants secourus en mer deux semaines plus tôt.

Sur Twitter, l’ONG espagnole Proactiva Open arms, qui affrète l’Open Arms, a déclaré que le Sea Watch 3 recherchait un port sûr pour débarquer la centaine de migrants secourus. Le navire humanitaire espagnol a ajouté qu’il prenait le relais du Sea-Watch 3 en mer Méditerranée afin de porter secours à des migrants en détresse au large de la Libye, précisant qu’il était "le seul navire humanitaire dans les eaux internationales".

Source : infos migrants

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Un mandat d’arrêt émis contre lui, mais Elie Kamano se la coule douce à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Elie Kamano est en conflit avec la loi. Son attitude dans l’affaire qui l’oppose à l’homme d’affaires Super V devant le Tribunal de première instance de Kaloum lui a valu un mandat d’arrêt ce 16 juin. Comme dans l’affaire Gnelloy, ses fans qui redoutaient un sale temps pour le chanteur de reggae devenu homme politique, peuvent être rassurés : l’homme qui n’entonne plus l’hymne anti-3e mandat, se la coule douce à Conakry.  Au plus grand dam des ceux qui se battent pour une plus grande indépendance de la justice sous le régime Condé.

Le jeudi 16 juin 2021, un mandat d’arrêt a été émis par le Tribunal de première instance de Kaloum contre l’ancien reggaeman Elie Kamano. Le juge à la section pénale du TPi de Kaloum, Mohamed Diawara, reproche au prévenu d’avoir refusé de répondre à plusieurs reprises à une convocation dans l’affaire d’«injures et diffamations par le biais d’un système informatique» au préjudice de l’homme d’affaires Salifou Camara alias Super V.

Elie Kamano est poursuivi pour publication sur un réseau social d’«une vidéo dans laquelle il qualifie M. Salifou Camara d’ennemi de la Guinée, explique Abdoulaye Israël Kpoghomou, substitut du procureur de la République de Kaloum. Il a aussi déclaré qu’il va mettre en place un tribunal devant lequel tous les ennemis de la Guinée vont comparaître et que c’est lui le juge de ce tribunal».

Comme si cela ne suffisait pas, Elie Kamano «s’est invité dans des médias pour accuser le procureur de s’acharner sur sa personne, d’avoir des liens de parenté avec le plaignant, et de tenir l’image de la justice guinéenne», ajoute M.Kpoghomou. Après deux audiences successives, Elie Kamano n’a toujours pas daigné comparaître. Lors de la troisième, ouverte jeudi 16 juin 2021, le juge Mohamed Diawara a donc émis un mandat d’arrêt contre Elie Kamano.

En fin de semaine dernière M. Kamano laissait entendre au site internet Visionguinee.info qu’il s’agissait d’un «acharnement contre sa personne» et qu’il n’a jamais refusé de répondre à une convocation du Tpi de Kaloum.

Une posture qui laisse voir qu’Elie Kamano est très serein.

Bien assis dans son fauteuil. N’étant plus du camp de l’opposition au régime en place, il ne craint pas d’être inquiété dans cette affaire l’opposant à Super V, un autre allié du système actuel. En effet. Avec ses dernières sorties médiatiques contre les acteurs de l’opposition politique et de la lutte contre le changement de Constitution opéré le 22 mars 2020, et le 3e mandat acquis par Alpha Condé le 18 octobre 2020, Elie Kamano s’est mué en grand soutien du régime du sexennat.

Récemment, dans une affaire similaire de diffamation et d’injure publique, le militant du Rpg Arc-en-ciel et pro-3e mandat, Ousmane Gnelloy Diallo, avait été trimballé devant la justice par Kadiatou Biro Diallo, la ben- de la famille de l’ancien président du Parlement, Elhadj Boubacar Biro Diallo, dont le soutien à Alpha Condé est de notoriété publique. Condamné à 5 ans de prison, il se la coule douce actuellement dans la ville de Conakry.

Pourtant, la justice étant le premier attribut de la souveraineté, même dans un système de 3e mandat, il ne devrait pas y avoir d’un côté des citoyens ne pouvant subir la rigueur de la loi et de l’autre, des cibles faciles pour les restrictions des droits et libertés. Qui dit mieux?

Par Diallo Alpha (Le Populaire)

Continue Reading

A LA UNE

Le journaliste Robbie empêtré dans une affaire d’agression sexuelle

Published

on

Votre publicité ici

Depuis mercredi, Robert Sarah Koulémou dit Robbie est empêtré dans une sale affaire de mœurs.

L’ex chroniqueur de la Radio Espace, aujourd’hui à Djoma Médias, est accusé d’agression sexuelle et de violences physiques par une jeune femme de 19 ans.

L’accusatrice a d’ailleurs déposé une plainte ce 16 juin contre le journaliste connu pour ses critiques acerbes, à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables de Belle-Vue (BSPPV), dans la commune de Dixinn.

Au lendemain de la plainte, Robbie s’est présenté ''volontairement'' à la BSPPV, mais en attendant les résultats des médecins légistes, aucune information n’est possible sur cette affaire, affirme un commandant de la Brigade, qui toutefois, souligne que des traces des violences sont visibles sur la jeune femme du nom de Bilinda, partie à l’hôpital Ignace Deen pour l’examen médical.

Cette affaire qui est donc pendante à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables déchire les internautes guinéens sur la toile, entre ceux qui croient à une machination visant à nuire à la réputation de Robbie et ceux qui défendent l’accusatrice, non sans rappeler que le chroniqueur aurait appelé par le passé à la ''castration'' des violeurs en Guinée.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Le blogueur Alpha Diallo condamné pour outrage à agent

Published

on

Votre publicité ici

Le président de l’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI), Alpha Diallo, a été condamné ce mardi 15 juin 21, au paiement d’une amende de 500 000 francs et d’un franc symbolique à la partie civile.

Ce bloggeur a été reconnu coupable d’outrage à agent par le TPI de Dixinn.

Par contre,  le juge l’a renvoyé à des fins de poursuite pour les faits de violences et voie de fait.

Toutefois, les avocats du prévenu qui réclament purement et simplement l’acquittement de leur client ont interjeté appel.

Alpha Diallo avait été interpellé le 02 juin dernier lors d’un contrôle de la police routière à Sonfonia, qui l’a infligé une contreventions. Devant le refus de payer, il a passé 24 heures en garde à vue au commissariat central de Sonfonia, avant d’être déféré le 03 juin devant le TPI de Dixinn.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance