Accueil / A LA UNE / Massacre du 28 septembre : quelle est la mission du comité de pilotage ?

Massacre du 28 septembre : quelle est la mission du comité de pilotage ?

Huit ans après le massacre du 28 septembre 2009 qui a fait au moins 150 victimes, un Comité de pilotage du procès vient d’être crée par le ministre de la justice, Cheick Sako. Ce Comité, composé de douze membres, outre le ministère de la justice, doit jouer un rôle capital dans l’organisation de ce procès qui constitue un défi majeur pour la justice guinéenne.

La création du Comité de pilotage est un grand pas vers la justice dans l’épineux dossier du massacre du 28 septembre 2009, huit ans après les douleurs événements. Mais avant la tenue du procès, ce Comité aura beaucoup de défis à relever pour que son organisation se tienne dans des conditions acceptables.

En effet, désormais il revient à ce Comité de rechercher des ressources financières pour la facilitation de la tenue du procès, de la mise en place d’un dispositif de sécurité pour assurer la sécurisation des magistrats, des parties des témoins ainsi que des tous les intervenants au procès.

Aussi, le comité aura en charge de la mise en place d’un mécanisme d’indemnisation des victimes, de la recherche des fonds pour l’indemnisation des victimes, de l’enregistrement des audiences, ainsi que de la facilitation de l’accès du procès aux parties, à la presse ainsi qu’aux observateurs de la communauté internationale et de la société civile.

Pour y travailler, le comité de pilotage doit se réunir toutes les semaines, à partir de son installation.

Douze personnes sont accusées dans ce massacre, dont l’ancien président Moussa Dadis Camara et son ex-aide de camp, Toumba Diakité, qui croupit en ce moment en prison, depuis sont extradition par Dakar, en mars 2017.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.