Accueil / A LA UNE / Manifs contre le troisième mandat: retour sur une journée mouvementée à Labé

Manifs contre le troisième mandat: retour sur une journée mouvementée à Labé

Comme prévu la manifestation lancée par le Front National pour la Défense de la Constitution a été effective ce lundi 13 janvier 2019 du côté de Labé. Dans ce bastion de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée), le principal parti de l’opposition, l'armée a été réquisitionnée, un homme tué, des édifices publics et privés vandalisés par les manifestants.

Très tôt le matin les militants du FNDC ont pris d'assaut les rues de la ville en érigeant des barricades sur la plupart des artères. Contrairement aux manifestations précédentes la contestation se s’est déroulée dans tous les quartiers de la commune urbaine de Labé et certaines sous-préfectures paralysant la circulation et le commerce.

Des altercations ont éclaté entre les jeunes manifestants et les agents de forces de l'ordre non loin du gouvernorat ou ils ont échangé des pierres contre le gaz lacrymogènes. Ces heurts ont faits un mort, plusieurs blessés et des dégâts matériels important dont l'attaque du TPI de Labé, le siège du RPG-arc-ciel, le parti au pouvoir, ainsi que des lieux de consommation d’alcool qui se trouve dans le quartier Kouroula non loin de la gare routière.

Lors de l'attaque du  tribunal, les opposants au troisième mandat ont vandalisé les engins réquisitionnés dans l'enceinte dudit tribunal.

Du côté du siège du RPG arc-en-ciel, les dégâts ont été ''très'' limités grâce au concours des voisins et les forces de l'ordre, précise un responsable dudit parti joint par notre rédaction. Pour le moment il est difficile de dire si cette ''attaque''  serait une réponse à celui du siège de l’UFDG, il y a quelques jours à Kankan, bastion du parti présidentiel, ou un simple cas isolé.

Dans cette ville du Fouta, les manifestants promettent de poursuivre la contestation jusqu'à c'est que le président Alpha Condé renonce à son projet de troisième mandat.

Des manifestations ont éclatés dans plusieurs autres villes de l’intérieur, comme à Nzérékoré, Pita, Boffa, Dabola, Boké ou encore à Kindia etc.

A Conakry, où la ville a été paralysée, un jeune élève a été tué par balle dans la journée à Cosa, dans la commune de Ratoma, tandis qu’un autre a été blessé au niveau de la tête du côté de Bailobayah, dans la haute banlieue de la capitale.

Par Ibrahima Sory Bah, depuis Labé

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire