Connect with us

A LA UNE

Manifestation contre la junte en Guinée : plusieurs morts

Published

on

Le front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a déploré des cas de morts par balles, des blessés et des arrestations, en marge de sa manifestation contre la gestion solitaire de la transition par la junte et un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Au total, le front, officiellement dissout par la junte, dresse un bilan de trois morts. Il s’agit de : Thierno Bella Diallo (Koloma 1 Prince), El hadj Boubacar Diallo (Koloma 2) et Thierno Moussa Barry (Bailobaya).

Le FNDC déplore également une vingtaine de personnes blessées par balles et de nombreuses arrestations.

Dans un communiqué, le procureur général près la cour d’appel de Conakry dresse de son côté d’un bilan provisoire de neuf véhicules de la gendarmerie endommagés, quatre blessés dont trois graves dans les rangs de la gendarmerie et deux blessés graves dans les rangs de la police, de nombreux véhicules caillassés ainsi qu’une vingtaine d’arrestations.

Le procureur Yamoussa Conté a instruit les procureurs d’instance d’engager des poursuites judiciaires contre les organisateurs et les participants à la marche du jeudi 20 octobre 2022, pour des faits de destruction de biens publics et privés, coups et blessures volontaires, atteinte à la liberté de circulation, participation délictueuse à un attroupement, outrage à agents, provocation directe à un attroupement et complicité.

Par Alpha Abdoulaye Diallo