Connect with us

Politique

Mais où sont les tablettes des étudiants ?

Published

on

Votre publicité ici

« Un étudiant, une tablette », c’était la promesse faite par le président Alpha Condé aux étudiants guinéens, cinq jours avant l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. Mais plus d'une année après, ce projet dénommé Sincery, lancé par le président à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry reste toujours intenable.

Mais où sont les tablettes des étudiants ? Alors que dans les universités, les étudiants ne croient plus à la promesse d’Alpha Condé, le Directeur Général de Jatropha, la société initiatrice et porteuse du projet, Alpha Bacar Barry, a expliqué pourquoi la mise en œuvre du projet retarde encore.

Récemment, dans une sortie médiatique il avait indiqué que « le projet est tellement ambitieux, tellement grand que sa mise en œuvre demande du temps. » « Nous avons procédé au lancement officiel de ce projet sous la haute présidence du Pr Alpha Condé qui a promis que tout sera mis en œuvre de la part de l’Etat pour que les étudiants puissent entrer en possession des tablettes à moindre coût. Il faut aussi rappeler que les tablettes ne sont pas gratuites, elles sont données à crédit aux étudiants et remboursables sur une ou deux années », a-t-il précisé.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, monsieur Barry avait souligné qu’ils ont contracté avec une entreprise de commerce et de négoce internationale qui s’appelle GMI et qui est une filiale du groupe Guicopress représentée par M. Dieng Iffra. « Cette entreprise a signé avec nous un contrat de livraison de 25.000 tablettes et ces tablettes ont été commandées au niveau de EVI SAS  qui s’engage à nous livrer 25.000 tablettes à Conakry», dit-il

Tout de même, s’il avait promis que les tablettes seraient disponibles cette année (2016), il avait expliqué que « l’entreprise qui s’est engagée avec nous a des difficultés à honorer ses engagements pour la seule et unique raison qu’elles n’est pas encore entrée en possession de ses fonds dûs par le gouvernement pour le règlement des prestations antérieures ».

En janvier 2016, à l’occasion de la pose de la première pierre de construction de l’Ecole Régionale des Arts et Métiers, à Boké, dans laquelle a pris part le président Alpha Condé, des étudiants avaient réclamé leurs tablettes. Le président, gêné avait déclaré que la promesse sera tenu progressivement. « Mais malheureusement les étudiants guinéens ne maîtrisent pas les nouvelles techniques de l’information et de la communication», ironisait-il.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Bruxelles : Cellou Dalein Diallo plaide pour un soutien de l’UE à la transition

Published

on

Votre publicité ici

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) séjourne depuis quelques jours à Bruxelles, en Belgique.

Cellou Dalein Diallo a saisi cette opportunité pour échanger avec Bernard Quentin, Directeur Afrique et Directeur général adjoint du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) assisté de son collaborateur Roberto Olmi et de Madame Marie Shand, Responsable de la coopération internationale de la Commission européenne.  Echange au cours de laquelle, il a plaidé pour un soutien appuyé de l’Union européenne en faveur de la transition guinéenne. Transition entamée depuis le 05 septembre, jour de la chute d’Alpha Condé, renversé par un coup d’Etat militaire mené par le colonel Mamady Doumbouya.

« J’ai saisi cette opportunité pour expliquer que l’ordre constitutionnel était déjà rompu en Guinée depuis le double scrutin du 22 mars et le hold-up électoral du 18 octobre 2020. C’est pourquoi j’ai défendu que l’intervention de l’armée doit être considérée comme un premier pas vers le retour à l’ordre constitutionnel avant de plaider plutôt pour un renforcement de la coopération avec la Guinée et surtout un soutien appuyé de l’UE à la transition ».

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Nomination partielle du gouvernement de la transition en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Près de deux mois après la prise du pouvoir par l’armée, les membres du gouvernement  commencent à tomber à compte-goutte.

Ce jeudi 21 octobre, sur « proposition » du premier ministre Mohamed Beavogui, le président de la transition le colonel Mamady Doumoubya a procédé à la nomination de trois ministres et un secrétaire général du gouvernement avec rang de ministre.

Il s’agit du général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara, alias Idi Amin, précédemment ambassadeur de Guinée à Cuba, qui devient ministre délégué à la présidence chargé de la Défense nationale. Egalement, le général à la retraite Bachir Diallo, précédemment attaché de défense à l’Ambassade de Guinée en Algérie, est nommé ministre de la Sécurité et de la protection civile. Mme Louopou Lamah, précédemment directrice nationale du commerce extérieure et de la compétitivité, prend pour sa part la tête du ministère de l’Environnement et du développement durable. Enfin, Abdourahmane Siké Camara, précédemment conseiller principal du ministre secrétaire général du gouvernement, devient le Secrétaire général du gouvernement avec rang de ministre.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Le nouveau Directeur de la Douane serait-il un promoteur du troisième mandat ?

Published

on

Votre publicité ici

La promesse du chef de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, de ne pas procéder à un recyclage serait-elle un leurre ?  Oui, à y observer de prêt ses récentes nominations, dont celle d’hier à la tête de la Douane.

En effet, Selon nos confrères de Fim Fm, le nouveau successeur du Général Toumany Sangaré serait bien un promoteur de la présidence à vie en Guinée. Le colonel Moussa Camara jusque-là directeur de l’informatique et des statistiques, puisqu’il s’agit de lui, serait l’un des partisans du troisième mandat d’Alpha Condé, l’ex président renversé par un coup d’Etat, le 05 septembre.

A en croire à nos confrères, le nouveau Directeur de la Douane aurait  battu campagne l’année dernière en faveur du changement meurtrier de la constitution, ayant conduit le pays dans la dérive et l’impasse jusqu’au 05 septembre dernier, jour de la chute d’Alpha Condé.

Ce n’est pas la première fois que le chef de la junte  procède à des nominations polémiques. La semaine dernière, il avait aussi nommé plusieurs généraux proches d’Alpha Condé qu’il a mis pourtant à la retraite, au Conseil supérieur de la défense.

Face à cette situation, une dizaine d’organisation de la société civile a invité le président de la transition à respecter son engagement. Mais visiblement,  a cette allure la promesse semble  plutôt engager ceux qui la croit et non celui qui l’a tenu.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance