Connect with us

A LA UNE

Libération du journaliste Amadou Diouldé Diallo

Published

on

Le journaliste sportif et historien, Amadou Diouldé Diallo, a été finalement libéré ce mercredi 19 mai par le tribunal de première instance de Dixinn.

Toutefois, notre confrère a été condamné au paiement d’une amende de 5 millions de francs guinéens, peine maximale pour le délit d’offense au chef de l’État, auquel il était poursuivi.

Amadou Diouldé Diallo recouvre sa liberté après avoir passé près de trois mois en détention, en violation de la loi L002 sur la liberté de la presse, loi qui interdit l’emprisonnement d’un journaliste en Guinée.

Il avait été arrêté le 27 février, aux abords du stade du 28 septembre, à Dixinn, suite à son intervention à la radio privée, Lynx fm. Intervention au cours de laquelle il a déclaré qu’« Alpha Condé veut exterminer la communauté peulh ».

C’était le dernier journaliste en détention en Guinée, après la libération le 11 mai dernier, d’Ibrahima Sadio Bah, journaliste sportif qui était écroué pour diffamation, injures publiques et dénonciation calomnieuse à l’encontre du président de la Fédération guinéenne de football, Mamadou Antonio Souaré.

Par Alpha Diallo