Connect with us

A LA UNE

Lettre ouverte à Antonio Souaré, président de la FEGUIFOOT

Published

on

Votre publicité ici

A Monsieur le Président de la Fédération Guinéenne de Football

Objet : Cas des Audits

Monsieur,

C’est avec stupeur et pincement au cœur que j’ai pris connaissance du contenu du rapport des audits commandités au sein de notre institution sur la gestion de la période 2013 -2015.

Sincèrement parlant, j’ai piqué une peur froide après avoir découvert le  tableau Sombre en  parcourant le document synthèse du rapport d’audit ; et ça m’a systématiquement  rappelé votre élément de comparaison apporté  la fois passé à Yorokoguiya  pour nous permettre de comprendre combien de fois la problématique est profonde au sein de la fédération guinéenne de football dont je cite : « la Fédération Guinéenne de Football  ressemble à un Cimetière Chrétien Fin de citation

J’estime que, par devoir de patriotisme, combiné  de ma petite connaissance des nouvelles approches de la gestion moderne des organisations associatives, je dois apporter certaines précisions et orientations que je pense nécessaires pour la suite de ce feuilleton audit.

Monsieur le président, je commencerai par vous remercier de fait, du courage obtenu dans la diligence de ce travail qui est une première en république de Guinée au sein de notre milieu de football.

Loin dans ma réflexion et en m’appropriant de ce document du rapport, je me rends Compte que ces audits ont été publiés au bon moment pour la vie de notre Organisation.

D’abord, au-delà du fait que des révélations sur des chiffres faramineux ont été obtenus ,retenons que l’avancée significative et notoire sur ces audits réside dans sa partie 1 et 2 du rapport synthèse qui nous dresse le tableau synoptique alarmant et sombre des causes à effets  de la situation du point de vue diagnostic institutionnel, Organisationnel ,opérationnel et de gestion des ressources humaines de l’institution Fédérale ; je vous précise que c’est à ce niveau-là que réside tous le mal que notre institution a connu et a vécu depuis sa création  vers les années soixante .

 

Monsieur le Président, Comment pourrons nous expliquer qu’en plein 2017, une institution qui mobilise des millions de dollars pour son fonctionnement et ses activités d’animation peut rester et résister à la rigueur des contraintes de gestion  moderne sans aucun  Outil sur le plan institutionnel ; organisationnel et Opérationnel : tel que définie par les résultats de ce rapport d’audit  au vu et au su de tous ces milliers d’acteurs qui au quotidien s’activent pour l’animation de la dite institution.

Monsieur le Président, Imaginez-vous, une institution fédérale d’un tel prestige qui selon le rapport publié ne possède pas de plan stratégique qui, de nos jours constitue un document  de référence pour toute organisation selon les principes digestion moderne ;car il est le tableau de bord qui amène tous les acteurs à s’approprier de la vision commune de l’institution dans ses objectifs stratégiques et opérationnels ; et éventuellement un outil déterminant de plaidoyer et de mobilisation des ressources financières ;Monsieur le Président, comment pensez-vous  à une instituions d’un tel niveau d’ouverture internationale   sans manuel de procédure administrative et financière ;car c’est  est un outil de gestion     qui définit la démarche à suivre et   la limite d’action  de chaque acteur qui participe à l’animation au quotidien de l’organisation ! Monsieur le Président, Comment pensez-vous à  une institution d’un tel niveau d’encrage national sans politique de gestion des ressources humaines, car la politique des ressources humaines est un outil administratif qui permet de définir le processus de recrutement ; de l’identification des profils et des compétences, de l’attribution des taches au différents travailleurs et  de la catégorisation des travailleurs en grade et titre. Comment pensez-vous à Une  telle institution sans aucun support de gestion tout cours.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Monsieur le Président, Je nourris la ferme conviction que ;aussi longtemps  que ces préalables annoncés dans la partie 1 et 2 du rapport  ne trouvent  pas ses solutions, chaque année que dieu ferra certains cadres gestionnaires de cette organisation  se retrouveront devant le barreau ; pas forcement par volonté personnelle de détournement  mais par des malversations dues au  simple méconnaissance des normes et procédures, et d’ailleurs par simple méconnaissance des enjeux liés à la gestion de la chose administrative moderne ; car je reste  sur ma faim quant  aux compétences à la disposition de la fédération  pour faire face aux différentes exigences que présentent les besoins de  notre institution en terme de ressources humaines.

Alors monsieur le Président, au crible de cette analyse Croisée de la situation de notre Institution tel que présentée par le cabinet d’audit, je vous suggérerais ce qui suit :

- De se servir sans délai  de ce rapport d’audit comme pied de stal pour une refondation totale de notre organisation pour l’avenir et la postérité ; car je ne suis pas rassuré que notre génération puisse bénéficier d’une circonstance aussi favorable que celle qui se présente actuellement pour un exercice de refondation.

- De mettre en veilleuse toutes autres actions  qui ne se trouvent pas en  rapport à la résolution des insuffisances soulignées dans la partie 1  et 2 du rapport.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Monsieur Le président en ma qualité d’observateur averti  et possédant une certaine expertise en la matière, parce que ayant exercé dans un cabinet spécialisé sur des questions de ce genre, en ma qualité d’enseignant et en ma qualité d’agent de gestion administrative  du football, je suis plus que convaincu qu’en dotant la fédération du plan stratégique à court et moyen termes, d’un manuel de procédures, administrative et financière, et d’une politique de gestion des ressources humaines, cela aiderait au mieux dans la compréhension collective de là où nous voulons partir avec l’institution et définira ainsi un cadre cohérant à tous les acteurs dans leur démarche.

Alors Monsieur le Président de par votre Acte, nous pensons sincèrement que c’est le point de départ d’un long processus de reformes vers la modernisation effective de notre institution fédérale  en terme de management et de gestion.

Le regard de ces millions de citoyens désespérés et désemparés  qui épousent  ce sport roi comme passion de vie et trouvent en lui son  centre d’intérêt, reste braqué  sur vous ; avec l’espoir que le processus ira jusqu’au bout.

Pour finir, je lance cette alerte pour vous dire que, c’est maintenant ou jamais le moment  de doter cette institution de ce qui lui manque, un manque qui a scellé l’avenir de plusieurs générations.

Avec l’espoir que ce présent écrit retiendra vivement votre attention, je vous prie de recevoir mes sincères remerciements par rapport au boulot qui est entrain d’être fait.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Cordialité, sportivité.

Boubacar 2 Barry ;     

Tel :628766141/654766141Professeur d’Economie 

Ex-Consultant Associé et  Chargé de la Formation auprès du Cabinet Tirad ; 

Coordinateur General  du Réseau des Jeunes Volontaires en  Guinée ;       

Intendant Général  du Syli Local

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Un policier condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour meurtre

Published

on

Votre publicité ici

Un commissaire de police a été condamné, vendredi dernier, à 15 ans de réclusion criminelle et au paiement d’un montant de 50 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts, par le tribunal de première instance de Macenta, en région forestière, rapporte Guineematin.(Photo d'illustration).

Il s’agit de Diasso Onivogui. Ce commissaire de police a été reconnu coupable de meurtre d’une femme survenu le 26 juillet 2020, au poste de police de Bofossou, dans la préfecture de Macenta. A la veille du drame, ce policier est venu retirer une femme (qui souffrait d’une dépression mentale) dans les mains d’une foule qui l’accusait d’enlèvement d’enfant, et l’a conduit à son poste de police. Mais lorsque le mari de celle-ci est venu plaider pour sa libération, explique nos confrères, le commissaire Diasso Onivogui a réclamé le paiement  d’un montant de 200 000 francs guinéens en échange de sa libération.

N’ayant pas trouvé l’argent, ce cultivateur a dû passer la nuit dans les locaux de la police, aux côtés de son épouse, menottée. Le lendemain matin, dimanche 26 juillet 2020, il est allé chercher à manger pour sa femme, toujours menottée. Malheureusement à son retour, elle était déjà morte égorgée dans sa cellule.

Quelques temps après, le poste de police et la résidence du commissaire Diasso Onivogui, accusé de sacrifice humain,  ont été incendiés par des habitants en colère.

A la barre, le commissaire, qui était seul dans le poste de police au moment du drame, a nié être l’auteur du meurtre de la dame. Il a toutefois reconnu l’avoir maltraitée, en la menottant la main droite et le pied gauche.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Initiative COVAX: la Guinée reçoit son premier lot du vaccin AstraZeneca

Published

on

Votre publicité ici

La Guinée a reçu ce dimanche 11 avril 2021, son premier lot du vaccin AstraZeneca, a annoncé l’Agence nationale de sécurité sanitaire ( ANSS).

« Dans le cadre de l'initiative COVAX, le Gouvernement Guinéen  a reçu ce dimanche, 11 avril 2021 son premier lot du vaccin AstraZeneca. Composé de 194 400 doses, ce vaccin contribuera  à augmenter notre capacité de riposte au coronavirus. Étant donné  que la vaccination fait office de meilleures stratégies interventions en santé publique, la réception de ce vaccin facilitera un contrôle rapide de la pandémie de COVID-19 en Guinée. »

COVAX  a été mis en place en fin 2020 par GAVI « Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation », en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNICEF et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies ainsi que d’autres partenaires. Il s’agit d’une initiative mondiale qui collabore avec les gouvernements et les fabricants pour garantir la disponibilité des vaccins utilisés pour limiter la propagation de la pandémie Covid-19.

A ce jour, plus de 100 pays participants ont bénéficié de COVAX

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

A LA UNE

Le Vatican demande l’annulation de la dette de l’Afrique

Published

on

Votre publicité ici

Ce n'est pas la première fois que le pape François se prononce pour l'annulation de la dette des pays africains, mais il vient de réitérer son vœu à l'issue du webminaire, le 7 avril 2021. Il regroupait les plus hautes autorités religieuses d'Afrique et de Madagascar.

Les femmes et les hommes catholiques africains et malgaches ont participé au "webminaire" organisé par le Vatican, ce 7 avril 2021, en présence du Pape François. À la fin de ces travaux, le souverain pontife a plaidé en faveur de l'annulation de la dette des pays de ce continent. Les émissaires du Vatican ont expliqué dans les différents médias que l'objectif est d'amortir la crise Covid-19 : "Nous ne pouvons pas sortir de cette crise sanitaire, économique, sociale, politique et culturelle, sans alléger le poids de la dette. Il s'agit d'une question de justice," explique le père Zamprini dans L'Express de Madagascar.

Pour le saint-siège, cette question devient primordiale à l'heure des premiers effets du réchauffement de la planète : "Nous ne pouvons pas oublier la dette écologique des Grands, qui sont les premiers responsables du changement climatique dont le fardeau incombe, toutefois, en grande partie, aux nations les plus pauvres, comme ceux d'Afrique", poursuit le porte-parole du Pape François.

L'annulation de la dette de l'Afrique, un sujet récurrent

En 2007, déjà, le Pape Benoît XVI avait demandé dans une lettre à Angela Merkel, la chancelière allemande, d'intercéder en faveur de cette annulation de la dette africaine auprès des pays les plus riches, comme l'écrivait La Croix. Une demande qui est restée sans effet. En septembre 2020, un article de Madagascar-Tribune relayait l'intervention d'Andry Rajoelina, président de Madagascar, à l'ONU (Organisation des Nations Unies). Le chef de l'Etat, sur ce même sujet, avait appelé : "À la solidarité internationale, pour l'effacement de la dette des pays les plus vulnérables et les plus durement touchés par les effets de la pandémie".

Le temps faisant son œuvre, cette énième démarche du 7 avril 2021, a trouvé un écho dans les plus grands journaux de la planète (le quotidien Le Monde en France), en autres. Par ailleurs, afin d'éviter les raccourcis habituels quand il est question de l'Afrique, le cardinal Turkson, préfet du dicastère vaticane souhaite : "Développer un système de vérifications et de contrôles afin que les ressources libérées au profit du continent aillent là où elles sont réellement nécessaires pour croître et améliorer les conditions des peuples et des personnes". Il ne s'agit pas de chèque en blanc conclue Vatican News, mais la prise de responsabilités mutuelles.

Source : France tv

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance