Connect with us

A LA UNE

Les Etats-Unis sanctionnent deux Libanais accusés de financer le Hezbollah en Guinée

Published

on

Le département du Trésor américain a infligé vendredi des sanctions à deux hommes d'affaires libanais opérant en Guinée, pour avoir "parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique au Hezbollah". Il s’agit de Ali Saadé et Ibrahim Taher.

" Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département américain du Trésor a désigné deux financiers clés du Hezbollah opérant en Guinée conformément au décret exécutif (EO) 13224, tel que modifié. Cette action vise à perturber le réseau commercial du Hezbollah en Afrique de l’Ouest, qui s’appuie sur la corruption et l’influence pour contourner l’État de droit. En plus d’autres sources de financement, le Hezbollah génère des revenus à partir d’activités commerciales à travers le monde pour parrainer des actes de terrorisme ", a affirmé le trésor américain dans un communiqué.

M. Saadé est accusé "de transferts d'argent depuis la Guinée au Hezbollah, par l'intermédiaire de représentants du Hezbollah en Guinée et au Liban". De son côté, M. Taher a été identifié comme "l'un des plus importants soutiens financiers du Hezbollah en Guinée" et est accusé d'employer "un certain nombre de personnes affiliées au Hezbollah dans le pays".

« Avec cette action, le Trésor continue d’exposer les hommes d’affaires qui soutiennent les activités déstabilisatrices du Hezbollah par des pots-de-vin et d’autres activités de corruption », a déclaré le sous-secrétaire du Trésor pour le terrorisme et le renseignement financier Brian E. Nelson. « L’activité financière illicite des personnes désignées aujourd’hui non seulement soutient le Hezbollah, mais sape également le secteur commercial légitime et l’État de droit dans les pays où de telles activités financières ont lieu », ajoute-t-il.

Saadé accusé de soutenir Kassem Tajeddine

Selon le trésor américain, Saade entretient des relations étroites avec le partisan désigné du Hezbollah Kassem Tajideen (Tajideen) que l’OFAC a désigné en 2009 comme étant un contributeur financier important du Hezbollah. Au moment de sa désignation, Tajideen avait versé des dizaines de millions de dollars au Hezbollah et dirigeait des sociétés de couverture du Hezbollah en Afrique avec ses frères.

Saadé était le principal contact politique de Tajideen en Guinée. Il a déployé des efforts considérables pour fournir à Tajideen un accès illimité aux membres corrompus de l’ancienne administration guinéenne aux plus hauts niveaux et au reste du gouvernement guinéen. Saade a également conseillé Tajideen sur les méthodes de transfert financier pour échapper à la détection par les régulateurs.

Pour sa part, "Ibrahim Taher et un associé ont envoyé des dollars collectés dans l'une de leurs installations commerciales à l'aéroport de Conakry et ont soudoyé les douaniers guinéens pour qu'ils laissent passer leurs devises dans les bagages", a noté le département du Trésor, selon lequel l'homme d'affaires "a usé de son statut de consul honoraire du Liban en Côte d'Ivoire pour entrer et sortir de Guinée avec un minimum de contrôle".

Suite aux sanctions imposées ‘’tous les biens et intérêts dans les biens des personnes nommées ci-dessus et de toutes les entités qui leur appartiennent, directement ou indirectement, à 50 % ou plus, individuellement ou avec d’autres personnes bloquées, qui se trouvent aux États-Unis États ou en possession ou sous le contrôle de personnes américaines, doivent être bloqués et signalés à l’OFAC’’.

Toutefois, ces sanctions excluent les entités "autorisées par une licence générale ou spécifique émise par l'OFAC" et celles qui seraient "exemptées d'une autre manière", précise-t-on

Par Alpha A. Diallo

 

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Durée de la transition en Guinée : désaccord entre la Cedeao et la junte

Published

on

Le délai de transition fixé en Guinée est en total désaccord avec les dirigeants de la CEDEAO qui préconisent un délai beaucoup plus court. Pour l’institution sous régional le rôle de la transition c’est de préparer des élections transparentes et crédibles et non de faire toutes les réformes.

La CEDEAO est contre le délai de transition fixé en Guinée. L’institution sous régionale estime que ce délai est beaucoup trop long pour un retour à la normale. Le Conseil national de la transition a voté pour une période de durabilité 3 ans de transition. Une décision qui ne reçoit pas l’adhésion de la CEDEAO.

“Les meilleures transitions, c’est les transitions les plus courtes possibles. Une transition qui est issue d’un coup d’Etat militaire, ce n’est pas un mandat électif. Dans notre région vous avez des chefs d’Etats qui sont élus pour cinq ans. Un coup d’Etat militaire qui s’apparente à un mandat électif, ça pose un problème”, a déclaré Jean-Claude Kassi BROU, Président de la commission de la CEDEAO

Les autorités transitaires de Guinée disent avoir pris cette décision après avoir consulté toutes les forces vives de la nation. Elles disent vouloir restaurer une stabilité politique et sociale avant de remettre le pouvoir. Certains partis de l’opposition ont de leur côté indiqué qu’ils ne sont pas d’accord avec le délai de transition fixé

“Une transition n’est pas là pour faire toutes les réformes. Il s’agit pour une transition de faire en sorte qu’on ait une élection crédible. Qui soit une élection acceptée par toutes les parties pour qu’il y ait consensus et la paix; c’est ça l’objectif principal d’une transition. Mais une transition n’a pas de légitimité pour faire des réformes qui doivent être faites par un gouvernement issu du peuple”, souligne M.BROU.

La CEDEAO a suspendu la Guinée de toutes ses instances de décision. L’institution sous régionale a « exigé le respect de l’intégrité physique du président Alpha Condé » ainsi que la libération de toutes les personnes interpellées et réclament, « très rapidement », un retour à l’ordre constitutionnel.

Avec Africa24

Continue Reading

A LA UNE

Médias : les travailleurs de la Radio Espace Foutah en grève

Published

on

Les programmes de la  Radio Espace Foutah sont paralysés depuis ce mardi 17 mai 2022, en raison d’une grève générale illimitée déclenchée par  les travailleurs, qui réclament une amélioration  des leurs conditions de vie et de travail.

Dans un communiqué, le collectif des travailleurs de ce media appartenant au groupe Adafo de Lamine Guirassy, explique que « malgré des nombreuses tentatives internes – conformément à la loi – pour la prise en compte de sa plateforme revendicative axée sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes et techniciens au niveau local, la Direction Générale du Groupe Hadafo Médias n’a pas daigné donner une suite favorable à ladite revendication ».

« Eu égard à tout ce qui précède, le collectif des travailleurs de la Radio Espace Foutah a décidé d’aller en grève à partir de ce mardi 17 mai 2022 et ce, jusqu’à la satisfaction de ses revendications », souligne les travailleurs.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Affaire Tamba/Adama Hawa:  un communicant du RPG placé sous mandat de dépôt

Published

on

Le jeune communicant du RPG-arc-en-ciel, Korbonya Baldé, a été inculpé puis placé sous mandat de dépôt,  à la Maison centrale, ce mardi 17 mai 2022,  par le doyen des juges d'instruction du TPI de Mafanco.

Il est accusé d'injures et menaces de mort sur les réseaux sociaux, dans l'affaire du mariage controversé du journaliste Tamba Millimouno et Adama Hawa Bah, devenue  Esther MIllimono.

Depuis une dizaine des jours, la Guinée est secouée par  l'histoire de ce  "mariage". Notre confrère de la radio espace fm qui entretenait une relation amoureuse depuis quelques années avec cette jeune fille  d'une religion différente a voulu célébrer son mariage à la mairie de Matoto. Mais face au refus de la famille de sa prétendante qui parle de détournement sur fond d’envoûtement de leur fille et les dossiers incomplets, il  n'a pas pu être célébrer à la mairie, obligeant  le couple à vivre en cachette.
Par Mariam Bâ
Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance