Connect with us

Afrique

Les dirigeants ouest-africains saluent la consolidation de la démocratie dans l’espace CEDEAO

Published

on

Votre publicité ici

Le président sénégalais et président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, Macky Sall, s’est félicité de la consolidation de l’ancrage démocratique en Afrique de l’Ouest, avec la tenue, cette année, d’élections apaisées, libres et transparentes au Nigeria, au Togo, en Guinée, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Dans son allocution à l’ouverture ce mercredi 16 décembre 2015 à Abuja, au Nigéria, de la 48ème session ordinaire de ladite Conférence, M. Sall a indiqué que la réussite des processus électoraux dans ces Etats membres démontre l’adhésion commune de la CEDEAO au principe démocratique universel en vertu duquel la légitimité du pouvoir émane du libre consentement des citoyens.

Il s’est dit convaincu que les cinq Etats membres qui tiendront des élections en 2016 donneront, chacun, autant de motifs de satisfaction et de fierté.

Aux acquis démocratiques de l’espace communautaire, s’ajoutent des progrès significatifs dans le sens de l’intégration économique et citoyenne, a souligné le chef de l’Etat sénégalais.

Ces progrès, a-t-il indiqué, sont notamment le lancement, en janvier 2015, du Tarif extérieur commun de la CEDEAO (TEC-CEDEAO), l’émission prochaine de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO de même que la riposte régionale contre la maladie à virus Ebola.

«A l’aune de nos acquis, nous avons de quoi être satisfaits et fiers», a dit M. Sall, tout en rappelant les défis qui restent à relever par la sous-région ouest-africaine.

L’un de ces défis, selon lui, est lié à la vie de l’organisation.

«Nous devons accélérer le processus de création du marché commun, parachever la mise en œuvre du TEC-CEDEAO, finaliser la procédure d’adoption de l’APE régional et élever le niveau encore, trop faible, du commerce intracommunautaire», a-t-il dit.

Un autre défi de taille auquel est confronté l’espace CEDEAO, a indiqué Macky Sall, a trait au terrorisme, avec son lot quasi quotidien de victimes, plongeant des familles entières dans le malheur et le désarroi.

«Face à cette logique de la mort, il nous faut rester unis et solidaires dans l’action. Outre la réponse militaire indispensable, le temps est venu pour notre Organisation d’adopter une véritable stratégie globale de lutte préventive, par l’échange d’information et d’expérience, l’harmonisation de nos législations en la matière, le contrôle et la surveillance des frontières», a préconisé M. Sall.

Abondant dans le même sens, le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, s’est notamment félicité de la détermination des chefs d’Etat et de gouvernement d’éradiquer le terrorisme en Afrique de l’Ouest.

«Le fait que vous ayez décidé de faire de la lutte contre le terrorisme le point central de votre Sommet n’en est que l’éloquente illustration», a déclaré M. Ouédraogo.

Au cours de ce 48ème sommet ordinaire qui s’achèvera demain après-midi et dont les travaux se déroulent à huis clos, les participants devront d’ailleurs examiner le rapport annuel 2015 du président de la Commission de la CEDEAO.

«Pour nous (fonctionnaires statutaires de la Commission qui ont pris fonction, comme moi, au cours du premier trimestre de l’année 2012), vos présentes assises sont le dernier sommet ordinaire auquel nous participons avant la fin en février 2016 de notre mandat de quatre ans», a fait savoir M. Ouédraogo.

Ce sommet examinera également le rapport de la 75ème session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, celui de la 14ème session extraordinaire du même Conseil sur la réforme institutionnelle et l’expiration des mandats des fonctionnaires statutaires tout comme celui de la 35ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de l’organisation régionale.

Outre le président nigérian, Muhammadu Buhari, le sommet rassemble les chefs d’Etat béninois, Dr Thomas Boni Yayi, burkinabé, Michel Kafando, ivoirien, Alassane Ouattara, gambien, Dr Yahya Jammeh, ghanéen, John Dramani Mahama, guinéen, Alpha Condé, bissau-guinéen, José Mario Vaz, malien, Ibrahim Boubacar Kéita, sénégalais, Macky Sall, et togolais, Faure Essozimna Gnassingbé.

La cérémonie d’ouverture du sommet s’est également déroulée en présence du vice-président libérien, des représentants du Cabo Verde, du Niger et de la Sierra Léone.

On notait aussi la présence, à cette cérémonie, de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, du président de la Commission de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine, Cheikh Hadjibou Soumaré, du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest, Dr. Mohamed Ibn Chambas, du vice-président, des Commissaires et de chefs d’autres institutions de la CEDEAO.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Tchad : l’armée annonce la mort du président Idriss Déby après des blessures reçues pendant des combats avec les rebelles

Published

on

Votre publicité ici

La réélection du président tchadien Idriss Déby pour un sixième mandat, lundi, avait provoqué des combats entre les rebelles et l'armée.

Le président tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis trente ans et réélu lundi, est mort mardi 20 avril à l'âge de 68 ans des suites de blessures reçues alors qu'il commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord du pays durant le week-end, annonce l'armée.

"Le président de la République, chef de l'Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l'intégrité territoriale sur le champ de bataille. C'est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad", précise le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l'antenne de TV Tchad.

Réélu pour un sixième mandat lundi

Le président Idriss Déby Itno, qui dirigeait le Tchad d'une main de fer depuis trente ans, avait été réélu lundi pour un sixième mandat avec 79,32 % des suffrages exprimés à la présidentielle du 11 avril. Sa réélection avait entraîné des combats depuis plusieurs jours, ainsi que la mort de 300 rebelles et cinq militaires.

Source : francetvinfo.fr

Continue Reading

A LA UNE

Le Vatican demande l’annulation de la dette de l’Afrique

Published

on

Votre publicité ici

Ce n'est pas la première fois que le pape François se prononce pour l'annulation de la dette des pays africains, mais il vient de réitérer son vœu à l'issue du webminaire, le 7 avril 2021. Il regroupait les plus hautes autorités religieuses d'Afrique et de Madagascar.

Les femmes et les hommes catholiques africains et malgaches ont participé au "webminaire" organisé par le Vatican, ce 7 avril 2021, en présence du Pape François. À la fin de ces travaux, le souverain pontife a plaidé en faveur de l'annulation de la dette des pays de ce continent. Les émissaires du Vatican ont expliqué dans les différents médias que l'objectif est d'amortir la crise Covid-19 : "Nous ne pouvons pas sortir de cette crise sanitaire, économique, sociale, politique et culturelle, sans alléger le poids de la dette. Il s'agit d'une question de justice," explique le père Zamprini dans L'Express de Madagascar.

Pour le saint-siège, cette question devient primordiale à l'heure des premiers effets du réchauffement de la planète : "Nous ne pouvons pas oublier la dette écologique des Grands, qui sont les premiers responsables du changement climatique dont le fardeau incombe, toutefois, en grande partie, aux nations les plus pauvres, comme ceux d'Afrique", poursuit le porte-parole du Pape François.

L'annulation de la dette de l'Afrique, un sujet récurrent

En 2007, déjà, le Pape Benoît XVI avait demandé dans une lettre à Angela Merkel, la chancelière allemande, d'intercéder en faveur de cette annulation de la dette africaine auprès des pays les plus riches, comme l'écrivait La Croix. Une demande qui est restée sans effet. En septembre 2020, un article de Madagascar-Tribune relayait l'intervention d'Andry Rajoelina, président de Madagascar, à l'ONU (Organisation des Nations Unies). Le chef de l'Etat, sur ce même sujet, avait appelé : "À la solidarité internationale, pour l'effacement de la dette des pays les plus vulnérables et les plus durement touchés par les effets de la pandémie".

Le temps faisant son œuvre, cette énième démarche du 7 avril 2021, a trouvé un écho dans les plus grands journaux de la planète (le quotidien Le Monde en France), en autres. Par ailleurs, afin d'éviter les raccourcis habituels quand il est question de l'Afrique, le cardinal Turkson, préfet du dicastère vaticane souhaite : "Développer un système de vérifications et de contrôles afin que les ressources libérées au profit du continent aillent là où elles sont réellement nécessaires pour croître et améliorer les conditions des peuples et des personnes". Il ne s'agit pas de chèque en blanc conclue Vatican News, mais la prise de responsabilités mutuelles.

Source : France tv

Continue Reading

A LA UNE

Djibouti: Ismaïl Omar Guelleh réélu pour un 5e mandat avec 98,58 % des voix

Published

on

Votre publicité ici

Le président sortant Ismaïl Omar Guelleh a été réélu vendredi à 98,58 % des voix, selon les chiffres officiels provisoires, à la tête de Djibouti, un petit pays stratégique de la Corne de l'Afrique qu'il dirige d'une main de fer depuis vingt-deux ans.

"Le président Ismaïl Omar Guelleh obtient 167 535 voix, soit 98,58 % (...) Tels sont les résultats provisoires du scrutin présidentiel de ce 9 avril 2021", a annoncé vers 03 h 15 dans la nuit de vendredi à samedi , Moumin Ahmed Cheick, le ministre de l'Intérieur, sur la télévision publique RTD.

Agé de 73 ans,  Ismaïl Omar Guelleh se présentait pour un cinquième et, théoriquement, dernier mandat face à Zakaria Ismail Farah, un homme d'affaires de 56 ans fraîchement débarqué en politique et dont les chances de victoire semblaient maigres.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance