Connect with us

Economie

Le salaire des fonctionnaires amputé de 5%, le gouvernement s’explique

Published

on

Votre publicité ici

Le salaire des fonctionnaires a été coupé de 5 % ce mois de janvier, a-t-on constaté. Face à cette coupure qui suscite beaucoup d’incompréhensions chez les salariés, le gouvernement a donné ses raisons.

Dans un communiqué, le Ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, a expliqué que cette amputation de salaire est une suite logique de la loi de finances initiales pour 2016, adopté par le parlement et promulgué par le président de la République.

« Cette loi, conformément au protocole d’accord signé avec la partie syndicale, prévoit la mise en place d’une Caisse Nationale de Prévoyance de l’Etat. La Caisse Nationale de Prévoyance de l’Etat a pour mission de financer les branches : invalidité et survivant, maladies et risques professionnels ainsi que les prestations familiales et vieillesse », a-t-il expliqué.

Ainsi poursuit le ministre, les activités en faveur des travailleurs seront financées comme suit :

- 5% du salaire indiciaire perçu par voie de retenue à la source,

- 18% de la masse salariale indiciaire dont 10% immédiatement mis à disposition au titre de la contribution patronale supportée par le gouvernement.

Cette coupure de salaire des fonctionnaires intervient alors que l’inter-central syndical et le gouvernement sont en pleine négociations pour la baisse du prix du carburant et l’augmentation de salaires des travailleurs.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

La Guinée abritera la troisième conférence internationale sur le droit au développement

Published

on

Votre publicité ici

La troisième conférence internationale sur le droit au développement va se tenir à Conakry en Guinée, a-t-on appris.

Elle se tiendra en modes présentiel et virtuel, précisément ce 13 Juillet dans la capitale guinéenne.

La Guinée sera le troisième pays dans le monde à organiser cette conférence après l’Ukraine et le Soudan, et le premier pays en Afrique de l’Ouest.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Alpha Condé autorise l’adhésion de la Guinée à l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique

Published

on

Votre publicité ici

Jeudi en conseil des ministres, le président Alpha Condé  a autorisé le ministre en charge des finances à faire adhérer la Guinée à l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA).

Cette adhésion devrait permettre à la Guinée de bénéficier de l’appui de l’Agence à la promotion de l’investissement, du commerce intra régional et international à travers la garantie des risques souverains, des risques politiques et des risques commerciaux.

L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique est une institution africaine, fondée en 2001 par des États africains avec le  soutien financier et technique du Groupe de la Banque mondiale.  Elle est une organisation multilatérale couvrant le risque politique et le risque de crédit commercial sur le continent.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

En pleine crise, le gouvernement guinéen double la taxe sur les appels téléphoniques

Published

on

Votre publicité ici

La taxe sur les appels téléphoniques a doublé en Guinée, après l’adoption du nouveau Code des impôts par l’Assemblée nationale dimanche 4 juillet.

Désormais elle passe de 1 à 2 francs guinéens à la seconde d’appel. Soit 120 francs guinéens au lieu de 60 francs la minute auparavant.

L’augmentation de cette taxe sur les appels  téléphoniques, vivement recommandée par le FMI au gouvernement guinéen,  ne restera pas sans conséquence, puisque qu’une minute d’appel vers le même opérateur coutera 540 francs guinéens au lieu de 480 actuellement, dès que le Code entrera en vigueur.  .

Instaurée en juillet 2015, la TCT, taxe sur les appels téléphoniques était imposée pour «compenser les pertes économiques» enregistrées durant  l’épidémie d’Ébola.  Une épidémie qui a ressurgi en début de l’année en Guinée, pays déjà économiquement fragilisé par la pandémie de coronavirus et la crise politique nait du changement de la Constitution, aboutissant au troisième mandat d’Alpha Condé.

Par Mariam Bâ

 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance