Connect with us

A LA UNE

Le FNDC prend une nouvelle décision

Published

on

Le front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a décidé de suspendre ses manifestations du 29 août et 4 septembre.

Dans un communiqué, le front explique que sa décision vise à donner une énième chance à la médiation de la CEDEAO, ‘’afin qu’elle puisse trouver une issue à la sortie de crise guinéenne, entretenue par la junte militaire’’.

Elle intervient après des entretiens entre les responsables du FNDC et dirigeants de la CEDEAO , d’une part et certains présidents de la conférence des chefs d’États sur la situation sociopolitique en Guinée depuis 72 heures, d’autres part , mais aussi les appels de fidèles chrétiens, souligne-t-on dans le document.

Toutefois, le FNDC appelle à une grande mobilisation pour sa manifestation du 5 septembre  pour ‘’dénoncer les tueries, réclamer la libération des détenus en lien avec les manifestations et exiger le retour rapide à l’ordre constitutionnel’’.

Il faut noter que cette décision du front intervient surtout alors que le médiateur de la Cedeao à la crise guinéenne, Yayi Boni, est à Conakry depuis dimanche. L’ancien président béninois qui a rencontré les responsables de la junte, la classe politique, la société civile, les religieux…, poursuit ses consultations pour tenter de désamorcer la crise, en engageant un dialogue inclusif afin de trouver un calendrier consensuel de la transition. Chose qui n’est pas gagnée d’avance d’autant que les positions restent encore figées.

Par Alpha Abdoulaye Diallo