Accueil / A LA UNE / Lansanayah barrage : le domicile du présumé meurtrier du petit Yomalo pillé et incendié

Lansanayah barrage : le domicile du présumé meurtrier du petit Yomalo pillé et incendié

Le domicile du jeune accusé d’avoir égorgé Gono Emmanuel Yomalo, un enfant âgé de 8 ans a été pillé puis incendié par la population, lundi soir, après le départ de forces de sécurité qui avait pris le soin d’évacuer rapidement le suspect.

Ce mardi matin, lendemain du crime odieux, des jeunes, parfois des enfants et des femmes continuent de piller la maison et de casser les murs. Ça et là ont peux voir le débris de deux voitures complètement calcinées, portes et fenêtres défoncées et emportées par les pillards etc.

Dans la grande maison, plus rien ne reste, pas même la toiture

Selon plusieurs témoignages, des agents de la police seraient les premiers à commencer le pillage vers la soirée d’hier.

Ce matin, aucun agent des forces de sécurité n’était présent sur le lieu, où chacun fait ce qu’il veut, même si au carrefour de Lansanayah, des policiers sont stationnés.

Le présumé meurtrier qui serait un malade mentale selon certains voisins, un homme normal pour la police, un drogué pour d'autres, a été arrêté et déposé dans un commissariat mobile à Kagbellen, dans la préfecture de Dubreka.

Depuis le crime les proches du présumé auteur restent cacher par crainte pour leur vie.

Pendant ce temps, dans la famille de la victime et un peu partout à Lansanayah-barrage l’émotion reste vive, l’indignation totale. Ici, chacun se demande pourquoi l’enfant a été égorgé, surtout pourquoi le présumé auteur a pris la peine de couper sa tête et le déposé dans son salon, laissant le reste du corps dans la cours?  Aux enquêteurs de trouver le vrai mobile du crime.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée