Connect with us

Economie

L’Afrique plombe le chiffre d’affaires de Bolloré

Publié

le

Votre publicité ici

Le groupe français Bolloré a publié, jeudi 12 mai, un chiffre d’affaires en baisse de 9 % à 2,4 milliards d’euros pour le premier trimestre, plombé par la chute de son activité de logistique pétrolière.

Cette activité, qui a contribué à hauteur de 19 % du chiffre d’affaires de l’entreprise de l’homme d’affaires breton lors des trois premiers mois de l’année, a chuté de 25 % sur la période, en raison de « la baisse des prix des produits pétroliers et des volumes », selon un communiqué.

La conjoncture africaine impacte l’activité du groupe

Parallèlement, l’activité « transport et logistique », qui représentait au premier trimestre 56 % du chiffre d’affaires de la société, s’est repliée de 5 %. Cette branche du groupe subit une baisse des prix des matières premières « dans certains pays d’Afrique » comme le Gabon, le Congo, le Nigeria, le Mozambique et l’Angola, selon la même source.

Motif de satisfaction en revanche pour le groupe, son activité de communication a progressé de 6 % par rapport au premier trimestre 2015, et contribue au chiffre d’affaires total à hauteur de 21 %. Bolloré a attribué cette progression à Havas, sa filiale « dont l’activité a progressé sur l’ensemble des régions, plus particulièrement en Europe, en Amérique latine et en Asie Pacifique ».

Plus anecdotique à l’échelle des autres branches du groupe puisqu’elle reste sous la barre des 3 % du chiffre d’affaires total, l’activité « stockage d’énergie et solutions » n’en croît pas moins de 17 % au premier trimestre.

Pas d’objectifs chiffrés pour 2016

Alimentant cette progression, les véhicules électriques, vitrine du savoir-faire de Bolloré sur le marché de la batterie : les automobiles Bluecar et les bus Bluebus. L’entreprise fait valoir qu’elle gère un parc d’autopartage de 4 700 véhicules ainsi que 7 400 bornes de charge.

Bolloré, qui possède aussi des actifs agricoles, dont des plantations en Afrique, voit cette branche croître de 32 % sur la période. Mais elle ne représente qu’une goutte d’eau dans le chiffre d’affaires total (0,3 %).

Outre la chute des matières premières, Bolloré a dû faire face à des vents défavorables en matière de changes, puisque, à périmètre et changes constants, son chiffre d’affaires total aurait reculé de 7 %.

L’entreprise n’a pas évoqué d’objectifs chiffrés pour l’année en cours, affirmant jeudi que « les activités de transport et logistique aux Etats-Unis, en Europe et en Asie continuent à enregistrer de bons résultats, tandis que les performances des activités africaines commencent à être pénalisées par la baisse du prix du pétrole et des matières premières ».

Le 24 mars, Bolloré avait publié un bénéfice net en hausse de 157 % à 564 millions d’euros au titre de l’exercice 2015, faisant progresser son chiffre d’affaires de plus de 7 points, de 2 % à 10,8 %.

le monde avec AFP

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Finances publiques : quand Alpha ordonne l’arrêt du ‘’recours’’ à la planche à billets !

Publié

le

Par

Votre publicité ici

En conseil des ministres ce jeudi 03 décembre, le président Alpha Condé a donné plusieurs directives destinées à améliorer la gestion des monnaie. Parmi elles, la réduction des découverts du Trésor auprès de la Banque Centrale, mais surtout l’arrêt du ‘’recours’’ à la planche à billets pour combler les déficits publics.

Lisez l’extrait du compte rendu du conseil des ministres transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement :

Le Chef de l’Etat a donné les directives suivantes destinées à améliorer la gestion des Finances publiques :

–        La mise en œuvre des mesures diligentes favorisant l’élargissement de l’assiette fiscale actuellement en deçà de la moyenne sous régionale,

–        La réduction drastique des effectifs des délégations officielles à l’étranger avec la possibilité pour notre personnel diplomatique de représenter certains membres du Gouvernement dans les rencontres internationales,

–         La réduction significative des découverts du Trésor auprès de la Banque Centrale et la non-utilisation de la planche à billets (émission de monnaie) pour combler les déficits publics,

–        Le contrôle de l’interdiction d’importation de certains produits par voie terrestre afin de réduire les risques de fraude sur la fiscalité à la porte

–        Le renforcement du rôle des contrôleurs financiers, la rigueur dans le traitement des dossiers par les DAF et le contrôle effectif du service fait, avant le règlement de toute fourniture ou prestation commandée par l’Etat

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Détournement présumé de 200 milliards : la ministre Zenab décide de porter plainte

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Alors que le Parquet a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête sur le détournement présumé de plus de 200 milliards de francs guinéens, imputé à la ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, Zenab Nabaya Dramé et révélé par nos confrères de guineenews, la mise en cause a décidé en son tour de saisir la justice, pour non seulement «réparer le préjudice» mais surtout « préserver mon honneur » et celui du gouvernement, dit-elle.

«Chers concitoyens, Je ne peux accepter d’être accusée et condamnée dans une campagne publique de dénigrement délibérée et assumée, déclenchée par un article paru sur un site d’informations. J’ai donc décidé, moi-même, de saisir la justice pour réparer certes l’énorme préjudice que j’ai subi avec les miens, mais aussi pour me rétablir dans mes droits, surtout pour préserver mon honneur, celui du gouvernement auquel j’appartiens ainsi que l’image de marque de notre pays », a-t-elle annoncé ce lundi 30 novembre 2020.

« Mon avocat, Me Dinah Sampil, fera les diligences nécessaires. Convaincue de mon innocence, il revient désormais à mes détracteurs d’apporter toutes les preuves des graves accusations portées contre moi, afin d’édifier la justice et l’opinion publique. a-t-elle ajouté

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

« Le Gouvernement dément formellement un scandale financier impliquant un ministre en fonction »

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le Gouvernement de la République a appris avec une vive indignation, par voie de presse, un prétendu détournement de deniers publics d’un montant de plus de 200 milliards GNF, dont se serait rendu coupable un membre du gouvernement en place. Une information à sensation qui proviendrait de diverses sources, notamment d’une prétendue commission ad hoc domiciliée au cabinet de Monsieur le Président de la République et chargée de faire la lumière sur les détournements des deniers publics et malversations financières. Il n’existe aucune commission de ce genre à la Présidence de la République.

Le Gouvernement dément formellement un scandale financier impliquant un ministre en fonction.

Les allégations, sans fondement, ni preuves avérées de détournements de deniers publics par des fonctionnaires et agents de l’Etat, sont de nature à ternir l’image, la réputation, la crédibilité et la légitimité de l’institution présidentielle et du Gouvernement. De telles conjectures jettent le doute dans l’opinion et causent un énorme préjudice aux institutions nationales et personnalités publiques.

Le Gouvernement de la République, afin d’éclairer la lanterne publique et lever toute équivoque, à propos des faits allégués, se réserve le droit de saisir, au tour de cette affaire montée de toutes pièces, la Haute autorité de la communication -HAC-, pour interpeller les professionnels des Médias, à propos de la diffusion de fausses informations.

La justice pourrait être aussi saisie pour identifier, à des fins de poursuites judiciaires, toutes les potentielles sources de désinformations.

Enfin, Monsieur le Premier Ministre rappelle que l’engagement solennel et irréversible de Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé de ‘’gouverner autrement’’, est fondé sur la transparence, la rigueur, la justice et l’éthique dans la conduite et la gestion des affaires publiques ainsi que sur le respect scrupuleux des Lois de la République.

Fait à Conakry, le 26 novembre 2020

Dr. IBRAHIMA KASSORY FOFANA, Premier Ministre, Chef du Gouvernent

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.