Connect with us

Santé & Environnement

Labé : un citoyen dénonce la surfacturation à l’hôpital régional

Published

on

Votre publicité ici

Maître Mamadou Yéro Diallo, un citoyen de la Commune Rurale (CR) de Garambé, dans la préfecture de Labé, vient de dénoncer auprès du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, une affaire de surfacturation à la Maternité de l’Hôpital Régional (HR), rapporte l’AGP dans la région.

Le plaignant parle d’un montant de 450.000 francs guinéens réclamés comme frais de 03 jours d’hospitalisation de triplés qui venaient de naître dans cet Hôpital.

«Lorsque je suis rentré, vendredi dernier, j’ai trouvé que la femme de mon fils a donné naissance à un triplés. J’ai immédiatement décidé d’envoyer les nouveau-nés, de sexe masculin, et leur mère à l’Hôpital régional pour un contrôle. La femme que j’ai trouvée à la Maternité m’a dit qu’elle ne pouvait pas nous libérer avant d’avoir rendu compte à sa hiérarchie. Puisqu’il faisait tard, j’ai laissé les nouveau-nés là-bas. Je suis revenu ce lundi pour les ramener à la maison. A ma grande surprise, la femme me demande de payer 450.000 francs guinéens comme frais d’hospitalisation. J’ai répondu que je ne pouvais pas payer ce montant qui est lourd pour moi. Surtout que j’ai déjà payé les carnets et les ordonnances médicales pour les enfants et leur mère. J’ai dit que je suis prêt à payer, mais pas un montant si élevé. Suite à ma réaction, la surveillante générale de l’hôpital régionale a estimé que je l’ai insultée. Puisqu’on ne se comprenait pas, j’ai décidé de venir solliciter l’intervention du gouverneur de région pour que je récupère mes petits fils et leur mère», a expliqué le plaignant.

Par contre, cette accusation grave est balayée d’un revers de la main par la Direction Générale de l’Hôpital Régional de Labé, à travers cette réaction à chaud de la surveillante générale, Mme Binta Battouly Diallo qui, elle, parle d’un montant de 150.000 francs guinéens réclamés, au lieu des 450.000 annoncés par le plaignant.

«Nous lui avons demandé d’aller payer 150.000 francs guinéens à la porte pour l’hospitalisation des trois enfants. C’est ce qui est prévu officiellement. Chaque enfant paye 50.000 GNF comme frais d’hospitalisation, quelque soit le nombre de jours passé à la Maternité. Mais, il nous a répondu qu’il ne va payer parce qu’il a acheté des produits pour le traitement des enfants et de leur mère. Il a ajouté, qu’il est plutôt préoccupé par la cérémonie de baptême. Nous avons essayé de le raisonner, mais il était très violent et arrogant. Finalement, il est allé se plaindre chez le préfet. De toutes les façons, le montant réclamé est officiel. Il n’a jamais ouvert sa bouche pour me dire qu’on lui a demandé de payer 450.000 GNF. La gratuité, c’est la consultation de l’enfant, c’est l’accouchement», s’est défendue la surveillante générale.

Toujours est-il, qu’il a fallu l’implication du gouverneur de la RA de Labé, Sadou Kïta, pour que la famille récupère les 03 petits garçons et leur mère, qui se portent actuellement bien à la maison.

AGP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19 : la Guinée réceptionne 336.000 doses du vaccin Johnson&Johnson

Published

on

Votre publicité ici

La Guinée a reçu ce 24 septembre, un don de 336.000 doses du vaccin Johnson&Johnson.

Ce lot de vaccin a été offert par les États-Unis dans le cadre de l’initiative Covax. Il permettra d’augmenter le taux de vaccination en vue de freiner la propagation de la Covidi-19, en Guinée où le nombre de cas et de décès est en nette baisse depuis la chute d’Alpha Condé, renversé par un coup d’Etat le 05 septembre dernier.

Il faut rappeler que COVAX est une initiative mondiale codirigée par la CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations), en partenariat avec Gavi (l’Alliance pour les vaccins) et avec l’Organisation mondiale de la santé. COVAX collabore avec les gouvernements et avec les laboratoires du monde entier afin d’accélérer le développement et la production de vaccins et garantir un accès équitable aux vaccins anti COVID-19 à toutes les populations à travers l’ensemble de la planète.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : quand Alpha Condé chute avec la Covid-19

Published

on

Votre publicité ici

Depuis la chute d’Alpha Condé, déposé par l’armée le 05 septembre, curieusement, le nombre de cas et de décès de la Covid-19 continuent aussi de chuter en Guinée, au point que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) envisage de diminuer les centres de traitements de la maladie à Conakry dès le 01 octobre.  

« Au regard de l’évolution de la pandémie de Covid-19  avec la diminution des cas et décès, l’Agence nationale de sécurité sanitaire ( ANSS) tient à informer tous les administrateurs des différents CT-EPI du Covid-19, et l’ensemble du personnel de la riposte, qu’elle procèdera à compter du 01 octobre 2021, à une réductions des effectifs voire la fermeture de certains centres de traitements à Conakry », annonce l’ANSS dans une  note de service signée par son  Directeur général adjoint, Dr. Bouna Yattassaye.

Curieusement, cette réduction annoncée des centres de traitements de la Covid-19,  intervient un peu plus deux semaines seulement après le renversement d’Alpha Condé. Sa chute serait-elle une coïncidence avec celle de cas de la pandémie en Guinée ?

Ci-dessous la note de service

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : un nouveau variant surveillé de très près par l’OMS

Published

on

Votre publicité ici

L'Organisation mondiale de la Santé a classé dans la nuit du 31 août au 1er septembre, le variant colombien dit "Mu", ou B.1.621 comme "variant à suivre".

Ce variant inquiète l’OMS, d’autant qu’il  présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire", c'est à dire une résistance aux vaccins.

Identifié pour la première fois en janvier en Colombie, ce variant a fait sept morts en seulement deux semaines fin juillet dans une maison de retraite de Belgique. Ces victimes se trouvaient déjà en grande difficulté, soit en phase terminale ou soit en soins palliatifs.

Le variant Mu a été signalé dans d'autres pays d'Amérique du Sud et dans d'autres pays en Europe.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance