Connect with us

A LA UNE

La tuberculose toujours meurtrière en Guinée

Published

on

Malgré les efforts déployés pour lutter contre la tuberculose, elle continue de faire des victimes en Guinée.

En 2019, le pays a enregistré 3.900 décès liés à cette maladie sur plus de 21.000 cas confirmés, ont révélé ce 23 mars le ministère de la Santé et Médecins Sans Frontières (MSF).

Selon eux, la Guinée enregistre 176 cas pour 10.000 habitants, soit plus de 45 nouveaux cas par jour. Toutefois, le pays a connu une très forte augmentation du taux de couverture du traitement antituberculeux, passant de 65% en 2018 à 72% en 2019.

Selon MSF, 56 centres de traitement antituberculeux sont aujourd’hui opérationnels dans tout le pays et leur chaîne d’approvisionnement est assurée par l’ONG française.

Avec l’accompagnement des partenaires techniques sanitaires, la Guinée a débloqué plus de 3 milliards de francs guinéens pour faire face à la prise en charge des patients atteints par la tuberculose dans les différentes structures sanitaires du pays, a fait savoir le ministère de la Santé.

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée chaque 24 mars, le ministre de la Santé, Rémy Lamah, a indiqué mardi que chaque jour dans le monde, plus de 3.800 personnes perdent la vie à cause de cette pathologie pourtant curable, tandis que plus de 27.000 tombent malades.

Selon lui, dans les pays à revenu faible et intermédiaire, la tuberculose demeure la principale cause de mortalité parmi les maladies infectieuses.

Avec Xinhua