Connect with us

A LA UNE

La junte réitère l’interdiction des manifestations

Published

on

En dépit de la demande de la levée immédiate de l’interdiction des manifestations par l’ONU, la junte guinéenne réitère sa décision. Dans un nouveau communiqué, les autorités de la transition ont indiqué que les manifestations restent interdites.

«  Aucune marche ne sera autorisée aussi longtemps que les garanties d’encadrement ne seront réunies », persiste la junte.

Dans le communiqué, elle soutient que rien ne pourrait justifier les marches en cette ‘’période sensible’’ de la vie nationale où les Guinéens ‘’ont repris à se parler en frères’’.

Lundi dernier, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a exigé des autorités de la transition, la levée immédiate de l’interdiction des manifestations publiques. « Les mesures annoncées pour restreindre les rassemblements publics et les manifestations ne sont pas conformes aux principes de nécessité et de proportionnalité », a déclaré dans un communiqué, Seif Magango, porte-parole du Bureau Afrique du HCDH.

Cette interdiction est également dénoncée par la classe politique et le front national pour la défense de la Constitution.

Par Alpha A. Diallo