Connect with us

A LA UNE

La crise du carburant a mis à nu le gouvernement (opinion)

Publié

le

Votre publicité ici

Cette crise du carburant a mis à nu le gouvernement, qui ne détient que l’arme de la propagande pour calmer les attentes des Guinéens. Ils nous ont dit, qu’ils ont signé en septembre 2017, un accord-cadre (qui reste pour le moment secret-défense pour nous) avec la Chine qui nous ouvre une ligne de crédit de 20 milliards sur 20 ans contre nos ressources minières. Un lot de 1,3 milliards de dollars était même décaissable, dès 2017. Puis, sur la même lancée, ils obtiennent du groupe consultatif de la Banque mondiale à Paris, les promesses de financement du PNDES 2016-2020 pour 21 milliards de dollars. N’est-ce pas une aubaine exceptionnelle pour le gouvernement ?

Dans ces conditions, cette crise du carburant, n’avait pas lieu d’être, car l’Etat n’a pas le couteau à la gorge pour faire payer cher ses acteurs économiques et donc hypothéquer la croissance économique par l’augmentation de la facture énergétique et de tous les prix des produits dans le pays. On a l’impression que cette opération est une farce mise en scène par les bailleurs de fonds pour faire plaisir à l’égo surdimensionné d’Alpha Condé, parce qu’il est inexplicable que le gouvernement ne saisisse pas cette opportunité pour mener une autre politique que celle de l’austérité prônée par le FMI.

En effet, dès lors que les financements sont disponibles, personnellement, je m’attendais à une politique de relance par les grands travaux, qui sont d’ailleurs prévus dans l’accord avec la Chine. Pourquoi, ce n’est pas fait? Le gouvernement provoque une crise inutile, pour justifier le refus des bailleurs de fonds d’investir leurs capitaux dans un pays à économie sinistrée et à risque juridique très élevé. Ça leur donne déjà du grain à moudre pour dire le grand bâtisseur Alpha Condé voulait faire de la Guinée un bijou, mais les ennemis du pays, l’en ont empêché par leurs manifestations intempestives. C’est l’argument fétiche d’Alpha Condé pour masquer ses échecs. Ce qui est clair, depuis ces différentes signatures de financements en 2017, jusqu’à juin 2018, nous n’avions pas vu des investisseurs se bousculer en Guinée, donc bien avant ces manifestations, notre pays n’inspirait pas confiance aux marchés. Et ils n’ont pas réussi à décaisser 1 dollars de toutes ces promesses de financements qui totalisent 41 milliards de dollars, c’est totalement ridicule au regard de l’insignifiance de notre PIB. Les Chinois, quant à eux, sont tranquilles, ils exportent notre bauxite (plutôt leur bauxite) à une cadence infernale. Nos dirigeants impliqués dans la signature des contrats miniers avec la Chine, sont aussi tranquilles, ils ont empoché au passage de juteuses commissions au détriment des intérêts de leur pays qui ne reçoit que des miettes de l’exploitation de ses ressources minières.

Comme on le dit chez nous en Guinée, ils sont bénis, ce sont tous les autres Guinéens qui sont maudits pour supporter le lourd fardeau de leur forfaiture. Ceux qui profitent, cette fois-ci des vraies subventions, donc des dons de carburant et des grosses cylindrées, ont mobilisé à coup de milliards de francs des aboyeurs à gage pour décrédibiliser ceux qui se battent pour la préservation du pouvoir d’achat des populations. Ces dernières, en rechignant de soutenir le mouvement de protestation des Forces sociales et des syndicats, cautionnent de fait, le maintien de la politique de paupérisation du gouvernement. Que voulez-vous qu’on fasse d’autre ? Les vautours sont considérés comme ceux qui aiment la Guinée et ceux qui se battent contre ces rapaces sont pris pour les ennemis de la Guinée, des fauteurs de troubles, des haineux, qu’il faut neutraliser par tous les moyens. « Nous n’y pouvons rien, tant que les masses n’auront pas compris, de quel côté se trouve leurs intérêts », c’était la réponse du professeur Alfa Ibrahim Sow, un soir de 2003, à mon agacement face à l’apathie, le désintérêt de nos populations par rapport à notre lutte pour les sortir de ce système néfaste qui les écrase.

Toutefois, la frange de la jeunesse consciente ne doit pas baisser les bras. Dès le départ du dernier convoi des pèlerins, il faut relancer les manifestations citoyennes contre le carburant cher. Soyons persévérants dans la lutte, les forces du déclin de la Guinée ne doivent pas avoir le dernier mot.

Par Alpha Saliou Wann

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

COVID-19 : plus de 41 000 agents de santé infectés en Afrique

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Plus de 41 000 agents de santé ont été infectés par la COVID-19 en Afrique, soit 3,8 % du nombre total de cas notifiés, selon la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dre Matshidiso Moeti.

« Les agents de santé en première ligne sont exposés à un plus grand risque d’infection en raison des soins qu’ils prodiguent aux patients. Dans la Région africaine de l’OMS, plus de 41 000 agents de santé ont été infectés par la COVID-19, ce qui représente 3,8 % du nombre total de cas notifiés. Certains pays comme la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire ont réalisé des progrès vers la réduction de la proportion des infections chez les agents de santé. D’autres pays tels que l’Érythrée, le Rwanda et les Seychelles n’ont enregistré aucun cas de la COVID-19 parmi les agents de santé », », a-t-elle déclaré jeudi à l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité des patients

Selon elle, cette journée est fondée sur le principe que la première étape pour dispenser des soins de santé de qualité consiste à ne pas nuire.

« Pourtant dans des hôpitaux de pays à revenu faible et intermédiaire, on recense chaque année 134 millions de manifestations indésirables dues à des soins dangereux, avec pour corollaire 2,6 millions de vies perdues », relève-t-elle, estimant que pour assurer la sécurité des patients, les agents de santé doivent être protégés.

« La sécurité des patients est une composante essentielle du renforcement des systèmes de santé en vue de parvenir à la couverture sanitaire universelle, ce qui passe par une collaboration et une communication ouverte entre les équipes de soins multidisciplinaires, les patients et les organisations de patients, ainsi que les associations professionnelles et les autres parties prenantes. »

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Kindia : des jeunes réclament de l’emploi dans la rue

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Plusieurs jeunes ont de nouveau manifesté dans la rue à Kindia, ce jeudi 17 septembre 2020,  pour réclamer de l’emploi.

Les manifestants qui dénoncent aussi  la corruption ont battu le pavé pendant plusieurs heures, avant de se disperser.

« Au lieu de donner du poisson à quelqu’un tous les jours, apprend lui à pêcher.  Nous ne sommes plus dans la manipulation », a lancé l’un des manifestants cité par nos confrères de guineenews.

Cette manifestation, encadrée par les forces de sécurité, s’est déroulée sans incidents.

Ces jeunes qui estiment n’avoir rien profité du régime d’Alpha Condé, étaient encore dans la rue jeudi dernier.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

L’Ambassadrice de la Guinée à l’ONU rappelée avec ‘’effet immédiat’’

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Dans un décret lu ce mercredi 16 septembre 2020, à la télévision nationale, le président Alpha Condé a rappelé avec ‘’effet immédiat’’, son ambassadrice auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Fatoumata Kaba.

Aucune raison officielle n’a été donnée pour justifier ce rappel de la diplomate.

Elle occupait ce poste depuis février 2018.

Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.