Connect with us

A LA UNE

La contestation contre un 3e mandat pour Alpha Condé gagne le Sénégal

Published

on

Le combat contre le changement de la Constitution en Guinée gagne au-delà des frontières du pays. Alors que le Front national pour la défense de la Constitution a drainé une marée humaine jeudi à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur contre ce projet qui vise à octroyer un troisième mandat à Alpha Condé, au Sénégal la société civile se mobilise aussi pour soutenir la contestation.

Pour se faire, en collaboration avec le FNDC – Sénégal, elle appelle à une grande manifestation le 2 novembre prochain à la place de la nation, à Dakar.

« C’est une première étape d’un long combat jusqu’à ce que Alpha Condé renonce à son projet de troisième mandat… Quand la maison de ton voisin brûle, il faut se préparer, parce que le feu va arriver chez vous… Si Aujourd’hui la Guinée est déstabilisée le Sénégal ne sera pas épargné », a expliqué à Dakaractu, l’ancien coordonnateur du mouvement citoyen Y en a marre, Fadel Barro.

Poursuivant, il a promis que l’ensemble des mouvements citoyens du Sénégal vont se mobiliser pour que le président Alpha Condé « ne réussisse pas son projet de déstabilisation de la Guinée ».

Il y a quelques jours c’est le célèbre reggaeman ivoirien, Tiken Jah Fakoly qui a appelé le chef de l’Etat guinéen à respecter la Constitution.

« Il ne doit pas avoir de 3ème mandat en Afrique de l’Ouest », dit-il, estimant que  «si ça passe en Guinée, la Côte d’Ivoire va essayer. Si ça passe en Côte d’Ivoire, le Sénégal va essayer ; et si ça passe au Sénégal, le Mali va essayer, etc. Donc, je pense que le combat des Guinéens aujourd’hui, c’est notre combat à nous tous. Donc, non au 3ème mandat», a lancé le chanteur.

Par Guinée28