Connect with us

Société

Kintinian/ Siguiri : à cause de l’or, les habitants sommés de quitter la terre de leurs ancêtres

Published

on

Depuis le 23 novembre dernier, des centaines de soldats quadrillaient la localité de Kintinian pour pousser les populations locales à quitter les lieux car elle est située dans une zone aurifère que la société Anglogold Ashanti voudrait acquérir. Mais les habitants s’y opposent malgré la détermination des forces de l’ordre massivement déployées.

A Kintinian, l’or fait remords aux habitants. Installés là depuis des siècles, ils sont sommés de quitter la terre de leurs ancêtres dans la force. Car, celle-ci doit être vendue à la société AngloGold Ashanti de Guinée, une société qui exploite l’or dans la région de Siguiri.

Dans la localité, la tension est vive et les habitants sont sous pression. « Le village est pris en otage depuis le 23 novembre », dénonce un habitant sur rfi. « Il y a eu au moins dix camions avec 450 gendarmes et policiers au village. Aujourd’hui la population est inquiète. Les enfants ne vont même plus à l’école ».

Ce Samedi 05 décembre les forces de l’ordre et les habitants se sont affrontés. Au cours de heurts, plusieurs personnes ont été blessées dont certaines par balles.

La descente musclée des forces de l’ordre a causé d’importants dégâts. « On est tous aujourd’hui dans l’insécurité », poursuit l’homme à la radio qui dénonce les pillages. « Ils ont pris l’argent, l’or, ils ont cassé les magasins… Et même, ils ont tiré les gens à balles réelles ».

Le maire de Kintinian, Lancei Touré, pour sauver sa vie a fuit la localité pour se réfugier ailleurs.

A Siguiri, les affrontements autour de l’exploitation minière sont récurrents. Mais contrairement à celui-ci, les conflits opposent d’habitude les villageois. Des villageois qui, chacun réclame la paternité des mines d’or.

Alpha Abdoulaye Diallo