Connect with us

A LA UNE

Kindy Dramé présente sa start-up Colis224

Published

on

Votre publicité ici

Colis224, une start-up créée par un jeune de la diaspora guinéenne en France, est une plateforme qui propose des solutions diverses notamment à ceux qui veulent expédier ou doivent recevoir des colis. Comment ça fonctionne ? Quels sont les différents services qu’offre cette plateforme ? D’où est partie l’idée de sa création ? Ce sont entre autres questions auxquelles KindyDramé, puisqu’il s’agit de lui, répond à travers cette interview.

Interview

Parle-nous de Colis224 et comment l’idée vous est venue ?

 

KindyDramé : je suis le fondateur de colis224.com, une plateforme communautaire d’envoi de colis entre particuliers vers et en Guinée. Elle permet de mettre en relation des expéditeurs avec des voyageurs.

Et l’idée m’est venue tout simplement de mon frère qui était étudiant à Lyon en France. Il devait recevoir urgemment un document, un casier judiciaire, pour compléter un dossier et il fallait au plus vite que ce document lui arrive là-bas et nous avons galéré pour trouver un passager qui pourrait accepter d’envoyer le courrier avec lui en France et de le poster à mon frère.

Suite à cette difficulté et aux prix pratiqués par les agences comme DHL, ou la poste guinéenne, je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution moi qui vis en Europe depuis des années, je rencontre souvent ce problème. Ayant les compétences de développeur web, je me suis tout bonnement lancé dans la réalisation du site internet colis224.com. Et voilà comment est née l’idée de colis224.com.

Demandez à d’autres voyageurs qui vont en Guinée ou à l’intérieur du pays de vous ramener des trucs, cela peut être des documents, courriers, colis etc. Pourvu que cela ne soit pas trop encombrant. Ce principe s’applique aussi en Guinée, pas la peine d’aller à l’étranger pour ça. Presque tous les ans vous retrouvez dans les gares routières du pays des gens venus encore poster un courrier, un petit colis et colis224.com vient faciliter la vie de tout le monde.

Vous voyagez dans votre voiture seule, pourquoi ne pas diminuer les frais de carburant en transportant un petit colis pour un autre. Avec Colis224, on peut demander à n’importe qui de le faire pour soi. Et voilà !

Après quelques mois de développement et de test, Colis224.com est né !

Et j’y ai ajouté un service plus classique de transport de colis entre voyageurs par avions ou covoiturage, pour laisser le choix au gens, soit d’être un simple voyageur convoyeur, soit d’être un voyageur acheteur, soit d’être le demandeur.

Qu’elles sont vos produits et services ?

Coli224.com est une plateforme de livraison de colis entre particuliers vers et en Guinée, qui propose pour l’instant deux services à ses utilisateurs :

Le service de livraison de colis entre particuliers : Vous désirez envoyer un colis à petit prix en Guinée ou à l’intérieur du pays ? Confiez-le à l’un des utilisateurs de la plateforme qui se rend là où se trouve votre destinataire.

Ou vous êtes voyageur vous créez une annonce d’envoi ou de transport avec toutes les informations nécessaires : Quand ? Où ? Quelle quantité ? À quel prix ? Vous recevrez rapidement par mail les propositions d’expédition ou de transport selon vos critères d’annonce. Vous faites votre choix, contactez-le(s) membre(s) concerné(s) pour transporter le colis.

Et dans les prochaines semaines nous travaillons sur d’autres produits.

Un service d’achat et livraison de produits : Vous souhaitez acheter un produit qui n’est pas disponible par exemple à Conakry là où vous êtes ou dont les frais de trnsport sont très (trop ?) élevés ? Demandez à l’un des utilisateurs de Colis224.com de vous acheter ce produit et de vous le livrer directement chez vous, et à moindre frais.

La livraison de colis avec Colis224, c’est tout ce qu’il y a de plus convivial, plus économique et plus écologique ! Et oui vous réduisez votre empreinte Carbonne.

L’autre service, c’est de permettre à nos utilisateurs de se faire livrer directement chez eux. Je m’explique : vous vivez par exemple à Paris, vous confiez un courrier à envoyer à Conakry et un de vos parents doit venir chercher le courrier à l’aéroport voilà que ce dernier ou pour une raison quelconque vous ne trouvez personne pour réceptionner ou récupérer le courrier ou le colis.

C’est là que Colis224 entre en jeu. Nous avons un partenaire qui fera le déplacement pour récupérer le courrier ou le colis à votre place et le livrer où vous souhaitez.

Un service en plus ! Vous commanderez votre livraison sur le site une fois que vous avez trouvé un voyageur pour envoyer votre colis sur notre site et nous nous chargeons du reste.

En effet, nos services sont très innovants et permettent :
Pour le demandeur, de faire des réelles économies jusqu’à 80% sur les frais de livraison de son colis.
Pour le voyageur, de rentabiliser ses déplacements en transportant les colis d’autres particuliers.

Pour tous les Guinéens, de pouvoir se procurer de produits uniques, locaux, dans des boutiques qui ne sont pas forcément disponibles sur Internet où à l’endroit où l’on se trouve.
Pour notre planète, de mieux respirer ! En effet, si un colis est livré par un voyageur, il ne l’est pas par un moyen de transport dédié. Ce qui permet de diminuer l’empreinte carbone d’une livraison de colis et limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Bien évidemment, il est également indispensable de proposer un service ou un produit utile et innovant.

Comment gagnez-vous de l’argent, c’est quoi votre business modèle ?



Colis224 est avant tout une plateforme communautaire de mise en relation et se rémunère sur l’achat de forfait, car sur le site vous avez un forfait gratuit qui vous permet de poster votre annonce gratuitement, mais limité en fonctionnalités. Il faut aussi le souligner le voyageur gagne aussi de l’argent il fixe le prix et négocie avec l’expéditeur. De partout ils peuvent choisir leur devise en publiant une annonce.

Vous quittez New-York pour Conakry, vous postez une annonce « Voyager NY-Cky date : 01 janvier 2019 heure : 07H – Arrivée Conakry 17H Prix par kg 5$ » et celui qui est intéressé vous contact directement sur votre annonce grâce à une messagerie sécurisée et si vous êtes d’accord, vous vérifiez le colis et récupérez les informations de contact du destinateur final et voilà.

Le forfait payant par exemple vous offre plus de fonctionnalités comme l’ajout de plusieurs photos, une galerie photos, d’une vidéo, choisir des heures de disponibilité, d’une mise en avant sur l’accueil c’est-à-dire même si d’autres utilisateurs postes des annonces votre annonce restera en haut et sera donc plus vue et par conséquence plus de chance d’être contacter ; également le forfait payant vous offre la possibilité de poster une annonce urgent avec mention urgent « sponsorisé »

Qu’est-ce que c’est ?

Le logo Urgent est une option payante indiquant les produits à vendre de manière urgente. Les annonces urgentes sont signalées par un logo ★ Urgent dans la liste de résultats. Une recherche ciblée uniquement sur ces annonces est également proposée.

Le forfaitaire business par exemple est à 20.000 GNF soit 1,95€ pour 30 jours, est variable en fonction du service choisi par les utilisateurs.
Et le plus cher à 50000 GNF soit 4,80€ pour 3 mois.

Pour une livraison de colis : 10% du pourboire payés par le demandeur + 10% du pourboire reçus par le voyageur.

Pour l’achat d’un produit et sa livraison : 10% du montant du produit + 10% du pourboire reçus par le voyageur.

Dans un souci d’équité, nous avons fait ce choix de partager les frais entre le demandeur et le voyageur, chacun étant utilisateur et bénéficiaire des services proposés par la plateforme.

Nous gagnons aussi de l’argent grâce à la publicité classique des bannières, un bon plan pour mieux communiquer et toucher vraiment des cibles intéressées par les services par exemple pour les agences de voyages, les agences d’assurance voyage, les hôtels et agences de tourisme tous pourrons toucher plus de clients.

Nous proposons des bannières pub de 728X90, 336X280 et aussi de la Vidéo publicité aux annonceurs.

En résumé, 
Colis224 gagne de l’argent suivant ses produits :
1es abonnements entre de 20.000 GNF à 50.000 GNF proposés aux voyageurs et expéditeurs qui souhaitent remonter leur annonce en tête de liste (annonce premium) le paiement pour l’instant se fait avec le Mobilemoney ou par carte bancaire grâce à notre partenaire WeCashUp.

Guinee28

Une solution de paiement en ligne très facile et très sécurisé. Dès que nous aurons ouvert nos points relais les clients pourront payer directement en espèces l’ajout d’une annonce.

Vous ne savez pas comment faire, un agent Colis224 dans un point relais pourra prendre toutes informations et créer votre compte et il vous restera plus qu’à attendre un appel d’une personne intéressée.

Vous avez le choix : vous pouvez utiliser le forfait gratuit et vous pourrez migrer l’offre quand vous le souhaitez en changeant facilement de forfait. Cela vous ouvre plus de fonctionnalités et c’est très pratique pour ceux qui ont des choses urgentes à envoyer par exemple.

Un service de livraison à domicile (uniquement à Conakry) chez le destinataire final. Pour occuper le marché et rester fort, il est nécessaire de ne pas rester seul, c’est pourquoi je profite de votre micro pour lancer un appel en direction des entrepreneurs pour trouver un ou deux autres associées.

Une équipe soudée, ou un entourage proche et motivant, qu’il soit personnel ou professionnel, est un facteur clé de succès. J’invite également tous à créer dès maintenant un compte sur coliss224.com et poster des annonces ou à partager l’article avec leur proche ; ils peuvent aussi aider la start-up à grossir avec un like sur notre page Facebook /Colis224 ou nous suivre sur notre compte Twitter @colis224

Guinee28

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Décès de Oury Barry : « ça n’a rien de naturel », estime Fabien Offner

Published

on

Votre publicité ici

Les réactions continuent suite à la mort en détention le 16 janvier dernier de Mamadou Oury Barry, âgé de 21 ans.

Alors que le ministère de la justice évoque la maladie, tandis que sa famille parle « d'empoisonnement et de « crime d'État », pour le responsable pour l'Afrique de l'Ouest d'Amnesty International, son décès « n’a rien de naturel ».

Ces décès « n'ont évidemment rien de naturel et résultent de violations graves des principes fondamentaux de l'ONU relatifs au traitement des détenus », a estimé Fabien Offner, cité par le point.fr.

Une centaine de personnes au moins sont mortes en détention en Guinée entre 2015 et octobre 2019, a-t-il souligné.

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus politiques sont morts en prison avant leurs procès à la Maison centrale de Conakry.

Dans un communiqué jeudi, l'Union européenne a souligné que ces décès « mettent en évidence les dysfonctionnements du système pénitentiaire et de l'appareil judiciaire guinéen ».

Les États-Unis ont également réagi. Se disant « gravement préoccupés » par le « ciblage de l'opposition politique par le gouvernement », pour Washington, « les actions du gouvernement et la mort de deux membres de l'opposition pendant leur détention remettent en question l'engagement de la Guinée en faveur de l'État de droit ».

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Simandou : Beny Steinmetz condamné à 5 ans de prison ferme pour corruption

Published

on

Votre publicité ici

Sept ans après l’ouverture de l’enquête, le Tribunal correctionnel de Genève a condamné vendredi le magnat franco-israélien Beny Steinmetz à cinq ans de prison ferme pour corruption d’agents publics en Guinée dans un dossier de droits miniers.

«Il ressort de ce qui a été exposé… que les concessions ont été obtenues par la corruption et que Steinmetz a collaboré avec d’autres personnes» en vue de les obtenir, a déclaré la présidente du tribunal correctionnel de Genève, Alexandra Banna, en pointant du doigt les «mobiles éminemment égoïstes» de l’homme d’affaires. Le tribunal le «condamne à une peine privative de liberté de cinq ans», a-t-elle ajouté, suivant ainsi la demande du parquet.

L’homme de 64 ans a également été condamné à verser une créance compensatrice (une forme de dédommagement) de 50 millions de francs à l’État de Genève. Le parquet avait requis 5 ans de prison et la confiscation de 50 millions de francs.

«Je prends acte de cette décision que je trouve injuste et dont je fais immédiatement appel», a déclaré Beny Steinmetz à l’AFP, qui reste «totalement combatif et confiant». «Cette décision ne reflète absolument pas ce que les 6 jours d’audience ont révélé: il n’y a ni pacte ni acte de corruption». «Je dénonce dix ans de manipulation et de mensonges, une enquête menée uniquement à charge et dans la violation des droits de la défense», a-t-il ajouté.

«Pratiques prédatrices»

Pour l’ONG Public Eye, qui dénonce les injustices ayant leur origine en Suisse, cette affaire est «emblématique des pratiques prédatrices du secteur minier» et constitue une «véritable plongée dans les mécanismes de la corruption internationale, avec en toile de fond la Guinée, l’un des pays les plus pauvres de la planète».

Le procès, qui s’est tenu du 11 au 18 janvier est l’aboutissement d’une longue enquête internationale lancée en 2013 en Suisse et portant sur des permis miniers octroyés en Guinée au Beny Steinmetz Group Resources (BSGR), dans lequel le diamantaire a le titre de conseiller.

Ce dernier avait obtenu en 2008, peu avant la mort de l’ancien président guinéen Lansana Conté, le droit d’exploiter les blocs 1 et 2 de l’un des plus importants gisements de fer au monde à Simandou, où il a investi 170 millions de dollars (environ 150 millions de francs). Il en a depuis revendu 51% au groupe brésilien Vale, pour 2,5 milliards (environ 2,2 milliards de francs).

Selon le parquet genevois, Beny Steinmetz aurait promis dès 2005, puis versé ou fait verser, de 2006 à 2012, des pots-de-vin, dont certains auraient transité par des comptes suisses, à la quatrième épouse de l’ancien président Conté, Mamadie Touré, en échange de ces droits miniers dans ce pays pauvre d’Afrique.

Personnage clé de cette affaire, Mamadie Touré a reconnu avoir reçu des versements et est depuis protégée par la justice américaine. Convoquée comme témoin à Genève, elle ne s’est pas présentée au procès, tout comme une dizaine d’autres témoins de la défense.

«Mariage coutumier»

Beny Steinmetz était accusé par le parquet d’avoir mis en place un montage financier via des sociétés-écrans afin de verser environ 10 millions de dollars (environ 8,8 millions de francs) de pots-de-vin à Mamadie Touré, afin que BSGR supplante le groupe anglo-australien Rio Tinto dans les blocs 1 et 2.

La présidente du tribunal a relevé que «l’argent versé à Mamadie Touré provient bien de BSGR» et que «le président Conté n’avait aucun intérêt à retirer les droits à Rio Tinto… si ce n’est pour en retirer un intérêt personnel ou favoriser un tiers, en l’occurrence sa quatrième épouse».

Beny Steinmetz, qui résidait à Genève lorsque les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés, a assuré pendant le procès n’avoir «jamais» demandé à quiconque de verser des fonds à Mamadie Touré, et l’a accusée de raconter des «mensonges».

Selon la défense, cette dernière n’était pas l’épouse de l’ancien président Conté, mais une maîtresse n’exerçant aucune influence. Mais pour la présidente du tribunal, Mamadie Touré était bien «la quatrième épouse du président Conté, peu importe s’il s’agissait d’un mariage coutumier».

Seulement un «conseiller»

Lors de son audience, Beny Steinmetz a cherché à minimiser son rôle, assurant n’être qu’un «conseiller» au sein de BSGR peu au fait des détails financiers.

Une vision rejetée par le tribunal genevois, dont la présidente a notamment souligné qu’il ressort d’une réunion de 2007 que «Steinmetz connaît tous les projets du groupe et est très impliqué» dans les questions financières.

Après des années de bataille juridique, Beny Steinmetz et la nouvelle présidence guinéenne d’Alpha Condé sont parvenus début 2019 à un accord convenant que BSGR renonce aux droits sur Simandou en échange d’un abandon des poursuites pour corruption en Guinée.

À Genève, Beny Steinmetz était jugé aux côtés de deux partenaires d’affaires, dont le Français Frédéric Cilins, qui en 2014 a été condamné à deux ans de prison aux États-Unis pour obstruction à la justice dans ce dossier.

Selon des enregistrements du FBI cités par le procureur genevois, il a promis plusieurs millions de dollars à Mamadie Touré en échange de la destruction de certains documents compromettants. Il a été condamné jeudi à 3 ans et demi de prison ferme, et à verser 5 millions de francs suisses.

AFP

Continue Reading

A LA UNE

Perquisition dans les locaux du groupe de presse Gangan

Published

on

Votre publicité ici

Des agents à bord de deux pick-ups de la BRB (Brigade de répression du banditisme) ont perquisitionné vendredi 22 janvier, les locaux du groupe de presse Gangan, appartenant à l’opposant Ibrahim Abbé Sylla.

Dans un communiqué, la Direction dit ignoré les motifs de la visite « sans mandat » de ses agents.

« Sans aucun mandat, ils se sont permis de perquisitionner les régies télé et radio ainsi que les bureaux ce, malgré les remarques qui leur ont été faites par les travailleurs présents qui n'ont pas manqué de rappeler qu'ils n'avaient pas le droit de poser un tel acte de surcroît, dans les locaux d'un média ».

« En attendant d'approfondir les enquêtes sur les motifs réels de cette violation grave qui porte atteinte à la liberté de la presse, nous alertons l'opinion nationale et internationale sur le danger qui guette nos travailleurs depuis quelques temps », a alerté la Direction du groupe, rappelant qu’ « qu'en 2017 aussi nos locaux avaient fait l'objet d'une telle violation de la part des gendarmes qui ont kidnappé à l'époque 3 de nos journalistes avant de les placer en garde à vue à la gendarmerie de Yimbaya »

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance