Connect with us

Politique

KINDIA : La prison civile touchée par la Semaine de la Citoyenneté

Published

on

Les détenus de la prison civile de la région administrative de Kindia ont reçu aussi la caravane de la Semaine de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP) ce dimanche dirigée par le ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté, Gassama Diaby.

 Cette visite à laquelle ces prisonniers ne s'attendaient guère, est la manifestation de l'élan de solidarité déjà exprimée au près des couches vulnérables, depuis le 1er novembre, dans le cadre de la Semaine de la Citoyenneté.

"Nos compatriotes qui sont en prison, répondront devant la Justice et seront punis à la hauteur de leurs fautes.  Mais ils restent tout de même des citoyens guinéens" à part entière, affirme aux médias le ministre Gassama Diaby, à sa sortie de l'historique prison civile de Kindia.

"Il est nécessaire que l'ensemble des citoyens de ce pays soient informés non seulement de cette fête, mais comprennent l'enjeu de la tenue de la semaine nationale de la Citoyenneté et de la paix. Un jour, certains ou la majorité sortiront de prison. Donc il est important de leur dire qu'ils sont citoyens et ont des droits et des devoirs" précise l'initiateur de la Senacip.

Cette chaine de solidarité s'est avant étendue à la Cité solidarité de Taouyah, à la maison centrale de Conakry, au CHU Ignace Deen etc...

Dans la capitale de la région administrative de Kindia, la caravane citoyenne a été également au chevet des malades de l'hôpital régional de Kindia.

"Une des valeurs de la citoyenneté est la solidarité" explique l'initiateur de la Senacip.

Des citoyens de Kindia ont, avant, réservé un accueil des plus chaleureux à leur brave "fils", Gassama Diaby. Femmes, artistes et jeunes ont magnifié l'oeuvre  citoyenne appréciée par toutes les composantes de la Nation guinéenne.

Avant d'inviter les populations de Kindia à entonner l'hymne national, comme partout où il passe, le ministre Diaby a évoqué le respect de la loi.

Aucun pays ne s'est développé dans le désordre, martèle-t-il. C'est pourquoi, continue-t-il, l'on ne peut pas laisser chacun dans ce pays faire ce qu'il veut, comme il veut et quad il veut.

Applaudissements des citoyens. Cette cérémonie a été marquée par la présence du préfet Mohamed Deen Camara.

"Les citoyens ont des droits et des obligations. L'Etat a l'obligation de créer un espace pour l'exercice de ces droits" poursuit Gassama.

Concert citoyen à Cosa

Comme plusieurs grands quartiers de Conakry, Cosa, quartier chaud de la haute banlieue a organisé un concert citoyen. Le civisme, la citoyenneté, droits et devoirs ont été les mots les plus prononcés.

Le ministre Gassama y a distribué, surtout aux plus jeunes, des livrets sur la Citoyenneté et adressé un message fort.

"Les Guinéens ont besoin d'autres choses que de la politique" dit Gassama Diaby, dans la nuit du dimanche, lors de ce concert.

Il a appelé les citoyens de Cosa au "respect de la loi" car insiste-t-il "notre salut est dans le civisme".

Le ministre de l'Unité nationale a aussi noté les obligations qui incombent à l'Etat, dans le respect des droits de tous les citoyens, sans exclusive.

L'égalité, la Justice, la fraternité....demeurent à ses yeux "la solution" de ce pays.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Crise en Guinée : Yayi Boni attendu dimanche

Published

on

Annoncé en début de cette semaine, le médiateur de la CEDEAO à la crise guinéenne, l’ancien président béninois, Yayi Boni,  est attendu, dimanche 21 Août, à Conakry.

L'annonce a été faite par l'organisation sous-régionale dans un communiqué. Dans le document, la Cedeao indique que les autorités de la transition ont accepté son programme de visite.

Selon son agenda, Yayi Boni va rencontrer à Conakry, les membres du gouvernement, les acteurs politiques, les partenaires et la société civile.

Pour réussir sa mission, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Alieu TOURAY,  invite le Gouvernement de la transition, la classe politique et la société  civile la société  civile "à œuvrer ensemble pour la paix en soutenant et en travaillant solidairement pour la réussite de la mission du Médiateur."

Par Mariam Bâ 

 

 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Crise guinéenne: le médiateur Boni Yayi de retour à Conakry

Published

on

Le médiateur de la CEDEAO en Guinée, Boni Yayi sera de retour à Conakry la semaine prochaine pour la suite de sa mission qu'il a entamé en fin juillet dernier.

Son retour en Guinée intervient alors que la situation politique reste tendue, surtout depuis l'annonce de la dissolution du FNDC par la junte, dissolution aussi dénoncée et rejetée par le front lui même, mais aussi par les acteurs politiques et des Organisations nationales et internationales.

Pour réussir sa mission, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Alieu TOURAY,  invite le Gouvernement de la transition, la classe politique et la société  civile guinéenne à soutenir et travailler avec l'ancien président béninois durant son séjour.

Récemment, le président en exercice de la Cédéao, Umaru Cissoko Embalo, avait annoncé avoir convaincu le chef de la junte, le colonel Mamadi Doumbouya, de ramener la durée de la transition à 24 mois, mais ce dernier a indiqué la semaine dernière qu'il n'acceptera aucune injonction sur le calendrier de la transition, une manière de démentir le président Bissau guinéen.

La CEDEAO rejete le calendrier de trois ans fixé par la junte et exige un chronogramme consesuel et plus court, sans quoi, elle menace de sanctionner les dirigeants de la transition.

Par Alpha Abdoulaye Diallo 

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les bourses des militaires en hausse de 100%, celles des étudiants augmentées

Published

on

Dans un décret lu à la télévision nationale, vendredi 12 août, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a revu à la hausse les compléments des bourses des militaires.

Initialement fixés à 60 USD par mois, désormais, ils passent à 120 USD par mois, soit une augmentation de 100%. La décision entre en vigueur à partir du 1er septembre prochain.

Dans un autre décret, le chef de la junte a aussi augmenté la bourse des étudiants. Désormais, elle est fixée à 100.000gnf pour la première année, 200.000gnf pour la deuxième année, 300 000 gnf pour la troisième année, 400 000 gnf pour la quatrième année et 500 000 gnf pour la cinquième, sixième et septième année .

Pour la bourse extérieure, elle passe à 120 dollars pour les étudiants de l'enseignement supérieur et 80 dollars pour ceux de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour les bourses d’études d’entretien d’excellence, les montants sont :  Licence: 500 000 francs guinéens ; Master: 1 000 000 francs guinéens; Doctorat: 1 5000 000 francs guinéens.

Par Mariam Bâ 

 

 

 

 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance