Accueil / A LA UNE / Kindia : des opposants au troisième mandat libérés après plus d’un mois de détention

Kindia : des opposants au troisième mandat libérés après plus d’un mois de détention

Cinq membres du front national pour la défense de la constitution ont été jugés ce jeudi 19 décembre 2019 au Tribunal de Première Instance de Kindia. Poursuivis pour attroupement interdit sur la voie publique,  trois d’entre eux, dont le coordinateur local du front, Alsény Farinta Camara, ont été condamnés à 4 mois de prison dont trois assortis de sursis.

Mais, malgré cette condamnation, ils ont recouvré leur liberté puisqu’ayant déjà  passé un peu plus d’un mois en prison.

Les deux autres ont par contre été tout simplement acquittés par le tribunal pour délit non constitué.

Ces membres du FNDC avaient été arrêtés le 14 novembre dernier dans la ville de  Kindia en marge d’une manifestation non autorisée contre le projet de troisième mandat en faveur du président Alpha Condé.

Il y a trois semaines, les principaux leaders du front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont aussi bénéficié d'une liberté provisoire en appel. Ils avaient été condamnés à de lourdes peines de prison ferme le 22 octobre par la justice pour “manœuvre et acte de nature à compromettre la sécurité publique et occasionner des troubles graves à l’ordre public”.

Par Mariam Bâ

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée