Connect with us

Politique

Kankan : Ousmane Kaba dénonce les « démagogues » du RPG-ARC-EN-CIEL

Published

on

Votre publicité ici

Depuis quelques jours le leader du parti des démocrates pour l’espoir PADES est en tournée à l’intérieur du pays, histoire d’implanter les structures du parti et expliquer ses objectifs aux militants. Après Siguiri Dr Ousmane Kaba et ses compagnons ont déposé leurs valises à Kankan.

Dans la soirée de ce dimanche 06 aout 2017, sympathisants et militants basés dans le Nabaya ont rallié le siège du parti situé au quartier Morioulen où le Président du parti a tenu un meeting qui n’a duré que quelques minutes.

D’entrée de jeu Dr Ousmane kaba a remercié ses militants pour le déplacement effectué avant de parler de l’objectif de son parti : « le PADES est un nouveau parti crée il y a de cela seulement 7 mois, mais le message de l’espoir va sur l’étendu du territoire guinéen…., le PADES a été crée pour emmener la prospérité en Guinée, ce n’est pas un parti de politicien, mais plutôt un parti d’économiste…il est là à apporter les solutions à tous les problèmes du pays car la Guinée est un pays de paradoxe où nous avons toutes les richesses naturelles, mais un pays qui s’enfonce dans la misère   ».

Poursuivant son intervention dans un entretien qu’il a accordé aux journalistes à son domicile  Dr. Kaba est revenu sur son expulsion du RPG ARC EN CIEL : « nous avions le parti PLUS qui nous a présenté comme candidat à l’élection présidentielle de 2010, au second tour nous avons été à l’origine de la création de L’ALLIANCE RPG ARC EN CIEL  pour supporter le professeur Alpha condé et plus tard heureusement c’est l’alliance Arc en ciel qui a permis à notre candidat de passer de 18%  à 52%.Deux années plus tard en 2012 Monsieur Makanera a commencé les démarches pour différer nos différents partis pour enfin avoir un seul parti qui puisse attirer la stabilité politique, beaucoup de personnes  ont refusé, le parti PLUS a accepté de fusionner  avec 34 autres partis y compris le RPG pour  former le RPG ARC EN CIEL. Quelques temps après nous avons eu des divergences  avec le chef de l’Etat quand on a dit que nous n’étions pas d’accord d’avoir les discours à connotations ethniques parce que nous avons des principes. A l’issue de cette prise de position, sans aucune autre explication j’ai été expulsé du RPG ARC EN CIEL. Les démagogues gelés ont pris la décision sans contacter les militants du RPG ARC EN CIEL et pour m’expulser. Nous étions trois et j’ai été le seul expulsé », a t’il déclaré.

Concernant la position actuelle de son nouveau parti, il a affirmé ne pas être ni de la mouvance, ni de l’opposition mais plutôt de la Guinée.

Au cours de l’entretien le numéro 1 du PADES nous a fait savoir que la tournée d’implantation des structures du parti va s’élargir sur toutes les grandes villes du pays.

Mohamed Camara correspondant régional Kankan

Tel : 00224 624 04 07 93

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Décès de Oury Barry : « ça n’a rien de naturel », estime Fabien Offner

Published

on

Votre publicité ici

Les réactions continuent suite à la mort en détention le 16 janvier dernier de Mamadou Oury Barry, âgé de 21 ans.

Alors que le ministère de la justice évoque la maladie, tandis que sa famille parle « d'empoisonnement et de « crime d'État », pour le responsable pour l'Afrique de l'Ouest d'Amnesty International, son décès « n’a rien de naturel ».

Ces décès « n'ont évidemment rien de naturel et résultent de violations graves des principes fondamentaux de l'ONU relatifs au traitement des détenus », a estimé Fabien Offner, cité par le point.fr.

Une centaine de personnes au moins sont mortes en détention en Guinée entre 2015 et octobre 2019, a-t-il souligné.

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus politiques sont morts en prison avant leurs procès à la Maison centrale de Conakry.

Dans un communiqué jeudi, l'Union européenne a souligné que ces décès « mettent en évidence les dysfonctionnements du système pénitentiaire et de l'appareil judiciaire guinéen ».

Les États-Unis ont également réagi. Se disant « gravement préoccupés » par le « ciblage de l'opposition politique par le gouvernement », pour Washington, « les actions du gouvernement et la mort de deux membres de l'opposition pendant leur détention remettent en question l'engagement de la Guinée en faveur de l'État de droit ».

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Décès de Oury Barry : l’UE dénonce les dysfonctionnements de l’appareil judiciaire guinéen

Published

on

Votre publicité ici

Les réactions se multiplient suite à la mort en détention de Mamadou Oury Barry le 16 janvier dernier. Alors que le ministère de la justice parle de mort naturelle, pour l’Union européenne, « ces faits, répétés, mettent en évidence les dysfonctionnements du système pénitentiaire et de l’appareil judiciaire guinéen ».

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus politiques sont morts en détention préventive à la Maison centrale de Conakry.

L’Union européenne appelle les autorités guinéennes à remédier à cette situation et à ce que la justice puisse pleinement s’exercer sur la base d’enquêtes menées en toute indépendance, dit-elle dans un communiqué, rappelant que  « le droit à un procès équitable et à la dignité pour les détenus fait partie intégrante des Droits de l’Homme à laquelle l’Union européenne est indéfectiblement attachée ainsi qu’à la liberté d’association, d’expression et de manifestation »

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Crise guinéenne : Cellou Dalein Diallo s’entretient avec des diplomates de l’Union européennes

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition, principalement de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) croupissent en prison depuis plusieurs mois, Cellou Dalein Diallo s’est entretenu mardi avec  les Ambassadeurs de l'UE, Josep Coll, et de l’Allemagne Ulrich Meier-Tesch, en présence des Chargées d’Affaires de la Belgique, Delphine Perremans et de l’Espagne Cristina Valero Marin, ainsi que du Conseiller politique de l’Ambassadeur de France en Guinée, Patrick Duvautour.

Selon l’opposant, leur discussion ont porté notamment sur la crise socio-politique guinéenne, les violences post-électorales, la détention « arbitraire » de ses proches collaborateurs et ses militants.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance