Connect with us

Santé & Environnement

Kankan: des oignons pourris vendus dans le marché

Published

on

Votre publicité ici

La scène se passe au quartier korianlen en plein cœur du centre ville de la commune urbaine de Kankan, prés de la Banque Centrale. Il s’agit d’un ressortissant libanais qui vend des oignons pourris à des prix forfaitaires aux femmes vendeuses du marché Dibida, dans une cour fermée. Quand une équipe de la presse locale s’est rendue sur les lieux histoire d’avoir d’amples informations sur la qualité de cette denrée en vente, le principal concerné a piqué une colère noire.

Interrogé sur les qualités de ces oignons, le commerçant a d’abord réfuté l’idée selon laquelle ses produits seraient prohibés avant de tenter de convaincre : « je ne suis pas là pour ça, c’est le camion transportant ces denrées qui est tombé en panne chose qui fait que ça pue, sinon ils ne sont pas pourris »

En face de la cour les sacs d’oignons sont superposés à même au sol dégageant des odeurs nauséabondes, chose qui empêche les voisins de mieux respirer.

Le jeune commerçant ne voulant pas que le mystère soit percé, il a refusé aux journalistes d’accéder dans son magasin. « Faites ce que vous voulez, mais moi je vous accepterez point de rentrer dans mon magasin et dans ma cour ».

Pendant ce temps, les femmes affluent vers la cour pour se procurer des oignons et les revendre au détail au marché.

Interpellé  sur cette marchandise pourrie par notre correspondant, le service de contrôle de qualité a répondu qu’il va s’activer pour contrôler la marchandise, sans pour autant dire quand. En attendant, les populations continuent de s’approvisionner de ces oignons. Une situation qui inquiète dans la mesure où les produits impropres à la consommation ne sont pas sans conséquence sur la santé des hommes.

Mohamed Camara correspondant régional Kankan

624 04 07 93

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Guinée : la BAD accorde un don de 430 000 dollars au projet d’aide humanitaire d’urgence contre Ebola

Published

on

Votre publicité ici

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement  annonce ce mardi 8 juin 2021, avoir approuvé, le 3 juin dernier, un don de 430 000 dollars américains à la Guinée afin de soutenir la lutte contre le risque de propagation de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola à travers le pays.

Cette aide de  la BAD permettra de mettre à exécution les priorités du gouvernement guinéen dans sa réponse au virus Ebola prévues dans son plan de riposte afin de limiter les taux de mortalité et de morbidité liés au virus, de renforcer ses capacités de diagnostic et de gestion des échantillons de six laboratoires régionaux. Ces laboratoires bénéficieront des kits de collecte des échantillons, des réactifs et du matériel de prévention et de contrôle des infections. Quatre laboratoires régionaux recevront également des appareils GeneXPert et des séquenceurs génomiques ; et des biologistes seront formés au diagnostic du virus Ebola. Le plateau technique des laboratoires du pays sera ainsi renforcé en matière de surveillance génomique dans la riposte à Ebola.

Le projet contribuera aussi à améliorer, d’une part, la prévention et le contrôle des infections, et, d’autre part, la gestion des cas dans les établissements sanitaires ciblés et dans la communauté par la mise à disposition des équipements de protection individuelle ainsi que des équipements de triage, d'isolement et d'installation de prise en charge des cas.

Au total, quelque 200 équipements de protection individuelle seront distribués notamment au personnel de santé et agents communautaires. Quelque 400 agents de santé et volontaires communautaires bénéficieront d’une formation de mise à niveau pour la prévention des infections, la prise en charge des cas, y compris des survivants dans les régions concernées.

Le projet permettra aussi à la Guinée d’intensifier ses opérations de sensibilisation pour améliorer la perception de la population à l’égard de la réponse sanitaire.

Le projet d’aide humanitaire d’urgence vise à renforcer le système de santé guinéen en approvisionnant toutes les formations sanitaires ciblées en médicaments essentiels et autres produits sanitaires pour la prise en charge des survivants du virus Ebola.

Ce projet répond à une des cinq priorités stratégiques, « High 5 », de la Banque africaine de développement, à savoir « améliorer la qualité de vie des populations africaines ».

Depuis la mi-février 2021, la Guinée est confrontée à une résurgence épidémique liée au virus Ebola, après la grande crise de 2014. Cette nouvelle épidémie survient dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, qui pose des défis tant sanitaires que socioéconomiques à ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Trafic aérien: les vols Guinée-Maroc reprennent le 15 juin

Published

on

Votre publicité ici

Le trafic aérien entre la Guinée  et le Maroc vont reprendre à partir du 15 juin prochain, ont annoncé dimanche les autorités marocaines. Un peu plus de deux mois plutôt, le royaume avait décidé de ferme son espace aérien à la Guinée, ainsi que plusieurs autres pays, en raison de la pandémie de Covid-19.  

Plusieurs autres Etats sont aussi concernés par cette décision du Maroc. Concrètement, deux listes de pays ont été établies avec des règles différentes d'accès. La liste A comprend "tous les pays ayant des indicateurs positifs", dont ceux de l'Union européenne, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La liste B concerne, elle, 74 pays avec "une propagation des variants ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique", parmi lesquels l'Inde, l'Algérie, l'Argentine ou l'Afrique du Sud.

Les listes "régulièrement" actualisées

Tous les ressortissants ne seront pas logés à la même enseigne. Les voyageurs arrivant de pays de la liste A, qu'ils soient Marocains ou pas, doivent avoir un certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d'un test PCR de moins de 48 heures. Ceux en provenance des pays figurant sur la liste B doivent avoir des autorisations exceptionnelles, un test PCR négatif de moins de 48 heures et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place. Les deux listes seront actualisées "régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin", selon le communiqué.

Cette décision s'ajoute à celles prise par le royaume ces derniers jours. Le Maroc a en effet décidé d'assouplir plusieurs restrictions liées au Covid-19 : mise en place d'un pass vaccinal permettant de voyager à l'étranger, de se déplacer sans restrictions au niveau national et au-delà du couvre-feu nocturne passé de 20h00 à 23h00 ou encore ouverture plus tardive des restaurants (23h00). Les autorités ont également autorisé la reprise des prières collectives. Les cinémas et les théâtres, tout comme les piscines publiques ont à nouveau rouvert, après près de quinze mois de fermeture.

Par ailleurs, les Marocains résidents à l'étranger pourront à partir du 15 juin rentrer au Maroc par voie maritime, depuis les ports de Sète en France et de Gênes en Italie, avec un test PCR négatif à l’embarquement et un autre réalisé à bord.

Avec AFP

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : les cérémonies et événements culturels autorisés sous conditions

Published

on

Votre publicité ici

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a décidé de lever l’interdiction des cérémonies et évènements culturels en Guinée. Toutefois, elle exige certaines conditions avant toute autorisation de regroupements.

Il s’agit : du respect des Effectifs (50 à 100 personnes au maximum) ; du port obligatoire des bavettes ; de la présentation d’un certificat de négativité de test à la COVID-19 ou de certificat de vaccination, et le lavage systématique à l’eau et au savon ou la désinfection des mains avec un gel hydro alcoolique.

A cela, elle invite tous les organisateurs desdits regroupements (ateliers/réunions) de bien informer leurs invités à se faire vacciner contre la COVID-19 quinze (15) jours avant la tenue de l’organisation.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance