Connect with us

A LA UNE

Justice : plainte contre Sidy Souleymane N’Diaye pour abandon d’enfant

Published

on

L’ancien procureur du TPI de Dixinn, Sidy Souleymane N’Diaye, est poursuivi en justice. Un jeune homme qui se dit être son fils a porté plainte contre lui pour abandon d’enfant audit tribunal.

Agé d’une trentaine d’années, Mohamed Sidy N’Diaye est le nom du plaignant. Il accuse l’ex procureur de Dixinn de refuser de le reconnaitre comme étant son fils. Il a fait le déballage ce mardi dans l’émission les GG de la radio Espace Fm.

« Moi je suis né à Faranah. Dès l’enfance, quand il a fini le baptême, il avait trop aimé ma maman. Il voulait l’épouser, mais la famille maternelle s’est opposée compte tenu de sa violence, parce qu’il était trop violent avec ma mère. C’est lui-même qui a gâter d’abord l’éducation de ma maman, parce que au moment où il la suivait, elle étudiait. Elle était au collège. Ma famille avait vu au tribunal, chaque fois Sidy Souleymane avait des problèmes avec ses chefs. Chaque fois il faisait des palabres. Les gens avaient peur de lui. Ils ont dit la manière dont il est comme ça, on ne va pas laisser qu’il t’épouse », explique-t-il.

Poursuivant, il a indiqué que depuis sa naissance, il ne sait jamais saluer avec son « Papa ». «  On n’a jamais fait 30 minutes ensembles », dit-il, expliquant qu’aujourd’hui tout ce qu’il réclame c’est sa dignité. « Il doit reconnaitre ses faits », peste-t-il.

On apprend que le dossier, resté longtemps dans les oubliettes, est désormais au niveau du Tribunal de première instance de Kaloum.

Par Mariam Bâ

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Il faut arrêter de verser de l’huile sur le feu

Published

on

Deux jours seulement après l’adoption par le Conseil national de la transition (Cnt) d’un chronogramme controversé de trente-six avant de passer le témoin aux civils, vous avez pris (ce vendredi 13 mai) la lourde décision d’interdire toutes manifestations sur la voie publique jusqu’aux périodes de campagne électorale.

Votre décision vous la motivez par un besoin de: «mener à bien le chronogramme de la transition et de la politique de refondation enclenchés depuis le 5 septembre 2021» et vous avertissez que «tout manquement» à cette décision «entraînera pour leurs auteurs des conséquences de droit». Plus qu’une erreur, c’est faute que vous commettez. Naturellement vous éveillez le lion qui dort perché dans son petit coin loin de la voie publique. Mon avis est que le moment n’était propice au lancement d’une telle sonde.

Le vote des Conseillers nationaux avait tout mis sens dessus dessous. Si vous l’avez remarqué, votre communiqué n’avait pas été dirigé dans le sens de la promotion du maintien de la paix et de la quiétude sociale. Vous savez maintenant que le mal est fait. Mais avec la faveur des dieux de la transition, vous avez l’opportunité de réétudier la possibilité de suivre la voie que vous conseillait il y a peu le général Francis Awagbe Béhanzin, commissaire au département Politique, paix et sécurité de la commission de la Cédéao.

Cette voie-là n’est pas parsemée d’embûches. Essayez-là ! Elle est moins risquée que celle à défricher pendant 3 ans par ceux qui n’ont d’yeux que pour ceux qui les engraisse. J’ai dit.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

(Billet paru dans Le Populaire du lundi 16 mai 2022)

Continue Reading

A LA UNE

Lomé : ouverture d’une réunion sur l’audit des Agences et Institutions de la Cedeao

Published

on

Ouverture ce lundi 16 mai, à Lomé au Togo, de la réunion délocalisée de la commission mixte Comptes publics / Administration, Finances et Budget / Politiques macroéconomiques et Recherche économique / Commerce, Douane et Libre circulation,  du parlement de la Cedeao.

Objectif, évaluer les modalités de mise en œuvre pratique des articles 9 et 11 de l’acte additionnel de ce parlement. Durant cinq jours, les parlementaires de la Cedeao examineront donc les  mécanismes de mise en œuvre de ces articles relatifs aux rapports d’audit des agences et institutions de la communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest.

Ils feront un aperçu général sur le rapport d'audit annuel  consolidé des institutions de la Communauté au titre de l’exercice 2020, mais aussi le niveau de conformité avec le règlement financier et le manuel de procédure comptable de la CEDEAO.

Ce rendez-vous de Lomé va permettre à ces parlementaires de  renforcer la collaboration entre les institutions, le bureau de l’auditeur général et le parlement de la CEDEAO, notamment dans la mise en œuvre de ses articles  en vue de promouvoir la bonne gestion des ressources de la communauté.

Par Abdoulaye Diallo, envoyé spécial

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les employés étrangers sommés de se déclarer

Published

on

Les étrangers travaillant en Guinée qui ne sont pas en règle ont été sommés de régulariser leur situation dans un délai d’un mois, selon une note circulaire du ministre du travail et de la fonction publique.

Dans ce document, Julien Yombouno rappelle que « Tout employé étranger a l’obligation d’être enregistré et de détenir un permis de travail par les services compétents avant de pouvoir exercer sur le territoire guinéen», dit-il, regrettant que bon nombre de ces travailleurs étrangers ne sont pas règle actuellement.

Face à cette situation, le ministre les a invité à prendre toutes les mesures pour régulariser leur situation administrative dans un mois. «  Tout employeur qui ne se mettra pas en règles conformément aux instructions contenus dans la presente circulaire et dans le délai imparti, s’exposera à des sanctions administratives et pécuniaires », a-t-il averti.

Par Alpha A. Diallo

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance