Connect with us

Santé & Environnement

Journée mondiale de la lutte contre le sida : le message de Ban Ki-moon

Published

on

Votre publicité ici

Trente-cinq ans après l’apparition du sida, la communauté internationale peut s’enorgueillir dans une certaine mesure des résultats obtenus, mais il lui faut également regarder l’avenir avec détermination et s’attacher à atteindre son objectif de vaincre le sida d’ici à 2030.

Des progrès réels ont été accomplis face à la maladie. Les personnes sous traitement n’ont jamais été aussi nombreuses.  Depuis 2010, le nombre d’enfants infectés par transmission mère-enfant a diminué de moitié.  De moins en moins de personnes décèdent de causes liées au sida chaque année, et les personnes contaminées vivent plus longtemps.

Ces cinq dernières années, le nombre de personnes ayant accès à des médicaments salvateurs a doublé pour atteindre les 18 millions.  Grâce à des investissements judicieux, le monde peut accélérer la réalisation de l’objectif consistant à avoir 30 millions de personnes sous traitement d’ici à 2030.  Les médicaments anti-VIH destinés à prévenir la transmission mère-enfant sont désormais accessibles à plus de 75% des personnes qui en ont besoin.

Les progrès sont manifestes, mais les acquis restent fragiles.  Les jeunes femmes sont particulièrement vulnérables dans les pays à forte prévalence du VIH, notamment en Afrique subsaharienne.  Les groupes à risque continuent d’être touchés par le VIH de manière disproportionnée.  Les nouveaux cas d’infection se multiplient parmi les consommateurs de drogues injectables ainsi que chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes.  L’épidémie du sida gagne de l’ampleur en Europe de l’Est et en Asie centrale, sous l’effet de la stigmatisation, de la discrimination et des lois répressives.  En général, les personnes qui sont économiquement défavorisées n’ont qu’un accès limité aux services et aux soins.  La criminalisation et la discrimination suscitent de nouveaux cas d’infection chaque jour.  Les femmes et les filles sont particulièrement touchées.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été adopté avec la volonté de ne pas faire de laissés-pour-compte.  Dans aucun domaine ce principe ne revêt autant d’importance que dans la lutte contre le sida.  C’est en aidant les personnes jeunes, vulnérables et marginalisées qu’on enraiera la progression de l’épidémie.  Le cadre stratégique d’ONUSIDA est aligné sur les objectifs de développement durable, mettant en évidence les corrélations entre la prévention du VIH et les progrès en matière d’éducation, de paix, d’égalité entre les sexes et de droits de l’homme.  Je suis fier de constater combien l’Organisation des Nations Unies et ONUSIDA, sous la direction de Michel Sidibé, sont déterminés à trouver des méthodes nouvelles et plus efficaces pour mettre fin à l’épidémie.

Les 10 premières années, les groupes touchés ont refusé de laisser l’inertie, la médiocrité et l’indolence entraver la lutte contre le sida.  C’est grâce à leur courage que des progrès ont été faits sur le plan de la santé des femmes et des enfants, que le prix des médicaments vitaux a baissé et que les sans-voix ont eu leur mot à dire.  Nous devons collectivement faire preuve de la même intransigeance. En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, je salue l’action sans relâche que mènent les dirigeants, la société civile, les collègues du système des Nations Unies et le secteur privé en faveur de cette cause.

À l’heure où mon mandat de Secrétaire général touche à sa fin, je lance cet appel vibrant à tous: renouvelons notre engagement de réaliser, ensemble, notre vision d’un monde sans sida.

 Ban Ki-moon

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

La Guinée lance une campagne de vaccination contre un nouveau type de poliomyélite

Published

on

Votre publicité ici

Le gouvernement guinéen et ses partenaires sanitaires ont lancé mercredi, une campagne de vaccination contre le poliovirus dérivé de type II, qui a déjà fait des victimes dans les rangs des enfants à travers le pays.

A l'échelle nationale, un total de 43 enfants touchés par cette nouvelle vague de la poliomyélite ont perdu l'usage de leurs membres.

Depuis juin 2020, l'apparition du poliovirus dérivé de type II a été confirmée dans plusieurs régions de la Guinée, notamment dans les zones rurales. C'est pourquoi le gouvernement compte riposter en lançant cette vaste campagne de vaccination afin d'immuniser les enfants âgés de 0 à 5 ans, qui sont vulnérables à la maladie.

Pour le compte de cette première étape, 20 districts sanitaires de Conakry, Dubréka, Kindia et Mamou sont ciblés pour vacciner les enfants et les tout-petits.

Déjà, pour administrer le monovalent type II aux enfants, des équipes de vaccinateurs et superviseurs ont été formées et déployées sur le terrain, afin de réussir la campagne.

Au terme de la vaccination dans tous les districts sanitaires du pays, l'objectif est d'éradiquer ce nouveau type de poliovirus dans le pays.

Xinhua

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : Rémy Lamah se donne six semaines pour éradiquer la maladie

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola, lancée hier mardi, se poursuit en Guinée, le ministre de la Santé espère éradiquer le virus «en six semaines».

«Je pense qu’en six semaines, on peut en avoir terminé avec cette maladie», a confié à l’AFP le ministre Rémy Lamah.

Plus de 11 000 doses de vaccin fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont arrivées lundi en Guinée. L’OMS prévoit d’acheminer prochainement des États-Unis 8500 doses supplémentaires, pour éliminer la maladie qui a déjà fait cinq morts depuis sa réapparition à Gouéké en Guinée forestière, il y a un peu plus d’une semaine.

Un total de 385 cas contacts a été recensé par les autorités sanitaires. Ils font dans leur grande majorité l’objet d’un suivi et seront prioritairement vaccinés, selon Bouna Yattassaye, directeur adjoint de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), cité par l’AFP.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : les premières doses de vaccin arrivent enfin en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Les premières doses de vaccin contre le virus Ebola sont finalement arrivées à Conakry lundi soir par avion.

Les 11 300 doses de vaccin Merck fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devaient initialement venir dimanche, mais l’avion en provenance de Genève a été dérouté sur Dakar, à cause d’une brume de poussière qui  frappait la capitale guinéenne ce jour.

Les vaccins ont été débarqués à l’aéroport Gbessia vers 20 h. Une partie d’entre eux doit continuer son chemin vers Gouecké et Nzérékoré

Le lancement de la campagne de vaccination contre l’épidémie devrait enfin débuter ce mardi 23 février 2021, dans cette région, où la maladie resurgie  depuis une semaine, faisant déjà cinq morts.

La précédente épidémie d’Ebola  avait fait plus de 11 300 décès entre 2013-2016, principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance