Connect with us

Santé & Environnement

Journée mondiale de la lutte contre le sida : le message de Ban Ki-moon

Published

on

Votre publicité ici

Trente-cinq ans après l’apparition du sida, la communauté internationale peut s’enorgueillir dans une certaine mesure des résultats obtenus, mais il lui faut également regarder l’avenir avec détermination et s’attacher à atteindre son objectif de vaincre le sida d’ici à 2030.

Des progrès réels ont été accomplis face à la maladie. Les personnes sous traitement n’ont jamais été aussi nombreuses.  Depuis 2010, le nombre d’enfants infectés par transmission mère-enfant a diminué de moitié.  De moins en moins de personnes décèdent de causes liées au sida chaque année, et les personnes contaminées vivent plus longtemps.

Ces cinq dernières années, le nombre de personnes ayant accès à des médicaments salvateurs a doublé pour atteindre les 18 millions.  Grâce à des investissements judicieux, le monde peut accélérer la réalisation de l’objectif consistant à avoir 30 millions de personnes sous traitement d’ici à 2030.  Les médicaments anti-VIH destinés à prévenir la transmission mère-enfant sont désormais accessibles à plus de 75% des personnes qui en ont besoin.

Les progrès sont manifestes, mais les acquis restent fragiles.  Les jeunes femmes sont particulièrement vulnérables dans les pays à forte prévalence du VIH, notamment en Afrique subsaharienne.  Les groupes à risque continuent d’être touchés par le VIH de manière disproportionnée.  Les nouveaux cas d’infection se multiplient parmi les consommateurs de drogues injectables ainsi que chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes.  L’épidémie du sida gagne de l’ampleur en Europe de l’Est et en Asie centrale, sous l’effet de la stigmatisation, de la discrimination et des lois répressives.  En général, les personnes qui sont économiquement défavorisées n’ont qu’un accès limité aux services et aux soins.  La criminalisation et la discrimination suscitent de nouveaux cas d’infection chaque jour.  Les femmes et les filles sont particulièrement touchées.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été adopté avec la volonté de ne pas faire de laissés-pour-compte.  Dans aucun domaine ce principe ne revêt autant d’importance que dans la lutte contre le sida.  C’est en aidant les personnes jeunes, vulnérables et marginalisées qu’on enraiera la progression de l’épidémie.  Le cadre stratégique d’ONUSIDA est aligné sur les objectifs de développement durable, mettant en évidence les corrélations entre la prévention du VIH et les progrès en matière d’éducation, de paix, d’égalité entre les sexes et de droits de l’homme.  Je suis fier de constater combien l’Organisation des Nations Unies et ONUSIDA, sous la direction de Michel Sidibé, sont déterminés à trouver des méthodes nouvelles et plus efficaces pour mettre fin à l’épidémie.

Les 10 premières années, les groupes touchés ont refusé de laisser l’inertie, la médiocrité et l’indolence entraver la lutte contre le sida.  C’est grâce à leur courage que des progrès ont été faits sur le plan de la santé des femmes et des enfants, que le prix des médicaments vitaux a baissé et que les sans-voix ont eu leur mot à dire.  Nous devons collectivement faire preuve de la même intransigeance. En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, je salue l’action sans relâche que mènent les dirigeants, la société civile, les collègues du système des Nations Unies et le secteur privé en faveur de cette cause.

À l’heure où mon mandat de Secrétaire général touche à sa fin, je lance cet appel vibrant à tous: renouvelons notre engagement de réaliser, ensemble, notre vision d’un monde sans sida.

 Ban Ki-moon

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19 : la Guinée prend des mesures contre les passagers en provenance de l’Inde

Published

on

Votre publicité ici

Face à la circulation du variant indien dans le monde, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS)  a pris des mesures concernant les passagers en provenance, ou ayant transité par l’Inde, où le Covid-19 fait des ravages depuis quelques jours.

Pour rentrer en Guinée, ils devront se munir d’un certificat de justification d’un test PCR datant de 72 heures. En plus de cette mesure, ils seront prélevés une fois arrivée à l’aéroport de Conakry-Gbessia.

Les voyageurs dont les résultats du test PCR s’avèrent positifs seront envoyés dans un centre de traitement de la maladie. Pour ceux dont les résultats sont négatifs, ils seront isolés dans un hôtel de la place pendant 14 jours au bout desquels, un nouveau test de contrôle PCR leurs seront effectués. Ceux dont les résultats s’avèreront négatifs, seront libres, les autres seront transférés dans un centre de traitement, explique l’ANSS, qui précise que les frais du test et le séjour à l’hôtel seront à la charge des voyageurs.

Par Mariam Bâ   

 

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : la courbe baisse en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le nombre des cas de coronavirus continue de baisser en Guinée avec moins désormais de 100 contaminations par jour, a confirmé Dr Bouna Yattassaye , Directeur général adjoint de l’Agence national de sécurité sanitaire ( ANSS).

Intervenant ce mercredi 28 avril 2021dans l’émission Mirador de nos confrères de Fim fm,  il a déclaré que la courbe est entrain de baisser dans le pays. Mais cela ne veut dire qu’on va relâcher, a-t-il toutefois indiqué, invitant les guinéens à se faire vacciner, car, dit-il la vaccination est le seul moyen de maitriser la maladie.

A ce jour, la Guinée compte 940 cas d’hospitalisation.

Officiellement, 141 personnes sont mortes du Covid-19, depuis l’apparition du premier cas en Guinée en mars 2020, sur un total de 22087 cas confirmés. 19558 personnes en sont sorties guéries.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : la dernière patiente est guérie

Published

on

Votre publicité ici

La dernière patiente du virus Ebola en Guinée est sortie de l’hôpital ce dimanche 25 avril 2021. Elle est même rentrée chez elle en famille à Kpagalaye, en région forestière.

C’est donc parti pour le compte à rebours de 42 jours. Si d’ici là aucun nouveau cas n’a été notifié, la Guinée va déclarer la fin de l’épidémie.

Depuis la résurgence de la maladie dans le pays en janvier,  5 des 16 cas confirmés sont décédés.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance