Connect with us

A LA UNE

Guinée : voici les membres du gouvernement Kassory Fofana

Publié

le

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé a procédé ce samedi 26 mai 2018, à la nomination du nouveau gouvernement piloté par le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana. Dans ce gouvernement de 33 ministres, on remarque l’entrée de Mouctar Diallo de NFD et Aboubacar Sylla de l’UFC..., mais aussi  de la sorti d’Albert Damantang Camara, d’Ibrahima Kalil Konaté, Maldho Kaba , d’Abdourahamane Diallo etc.

  1. Ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, ministre de la Défense Nationale : Mohamed Diané ;
  2. Ministre d’Etat, ministre la Justice, Garde des Sceaux : Maitre Cheick Sako ;
  3. Ministre d’Etat, ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat : Thierno Ousmane Diallo ;
  4. Ministre d’Etat à la présidence, conseiller spécial du président de la République, ministre de l’Industrie et des PME : Tibou Kamara
  5. Ministre d’Etat, ministre des Transports : Aboubacar Sylla, ingénieur, député à l’assemblée nationale ;
  6. Ministre d’Etat, ministre de la Santé :  Edouard Niankoye Lamah;
  7. Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation : Général Bouréma Condé ;
  8. Ministre des affaires étrangères et guinéens de l’étrangère : Mamady Touré ;
  9. Ministre du Plan et du développement économique : Mama Kanny Diallo ;
  10. Ministre de l’Economie et des finances : Mamady Camara,économiste, ambassadeur de la république de Guinée en Afrique du sud ;
  11. Ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale : Khalifa Gassama Diaby ;
  12. Ministre des Travaux publics : Moustapha Naité, ingénieur génie civil;
  13. Ministre de l’Energie et de l’hydraulique :  Cheick Taliby Sylla ;
  14. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique : Abdoulaye Yéro Baldé ;
  15. Ministre des Mines et de la géologie : Abdoulaye Magassouba ;
  16. Ministre de la Ville et de l’aménagement du territoire :  Ibrahima Kourouma ;
  17. Ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique : Sanoussy Bantama Sow ;
  18. Ministre de la Jeunesse et de l’emploi jeune : Mouctar Diallo,député à l’assemblée nationale ;
  19. Ministre des postes, des télécoms et de l’économie numérique : Moustapha Mamy Diaby ;
  20. Ministre de la Fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration : Billy Nankouma Doumbouya ;
  21. Ministre du Budget : Ismaël Dioubaté, en service à la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) ;
  22. Ministre de la Sécurité et de la protection civile : Alpha Ibrahima Keira, administrateur civil ;
  23. Ministre du Commerce : Boubacar Barry, architecte ;
  24. Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance : Mariama Sylla ;
  25. Ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation : Mory Sangaré, professeur en service à l’Education nationale ;
  26. Ministère de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, du travail et de l’emploi : Lansana Komara, professeur, membre du Conseil économique et social ;
  27. Ministre en charge des investissements et du partenariat public-privé : Gabriel Curtis, précédemment directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements privés (APIP) ;
  28. Ministre de la Coopération et de l’intégration africaine : Djènè Keita, fonctionnaire du système des Nations Unies ;
  29. Ministre de l’agriculture : Mariama Camara, ingénieur-chimiste;
  30. Ministre de l’Environnement, des eaux et forêts : Roger Patrick Millimono, économiste, conseiller à la Banque centrale de la République de Guinée;
  31. Ministre de la pêche, de l’aquaculture et de l’économie maritime : Frédéric Loua ;
  32. Ministre de l’information et de la communication : Amara Somparé ; économiste en service à l’administration générale et contrôle des grands projets ;
  33. Ministre chargé des hydrocarbures : Zakaria Koulibaly, précédemment directeur général de l’Office national du pétrole

 

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19: l’Etat cède à la pression des étudiants et allège les mesures sanitaires

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La colère des étudiants à Conakry a fini par payer. Au lendemain de leur manifestation, le gouvernement a finalement cédé en allégeant les mesures sanitaires en vigueur depuis le 26 mars 2020, pour faire face à la pandémie de coronavirus.  Ainsi donc, comme l’exigeaient les étudiants, le prix du transport en commun et ramené à 1500 par tronçon.    Les bars et motels, ainsi que les activités sportives et culturelles sont aussi autorisés à ouvrir.

Cependant, le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Lisez le communiqué :

Après revue de la situation épidémiologique, dont les résultats ont été jugés encourageants, à travers la baisse nationale du taux de positivité, la réduction du taux d’occupation des lits dans les centres de traitement épidémiologique et le taux de létalité, et sous réserve de l’évolution de la Covid-19, les mesures de barrière sanitaire suivantes ont été allégées comme suit :

Pour les moyens de transport (véhicules, bus, minibus, motos taxis, pirogues et bateaux) : port obligatoire des masques par tous les passagers, conducteurs et les apprentis chauffeurs ; rétablissement du nombre des passagers autorisés et les tarifs de transport en vigueur avant le 26 mars 2020.

Pour la réouverture des bars, restaurants et motels : port obligatoire de masques par les personnels de service, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités socioculturelles : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, lavage systématique des mains à l’entrée, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités sportives : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, respect des mesures de distanciation physique par les spectateurs et les organisateurs, l’organisation des dépistages avant chaque compétition.

Le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Diplomatie : Alpha Condé nomme un nouvel ambassadeur à l’ONU

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Quelques jours après avoir rappelé son ambassadrice auprès de l’Organisation des Nations Unies, le président Alpha Condé a nommé ce 21 septembre, un chargé d’affaires par intérim à la représentation permanente à l’ONU.

Il s’agit de Kèlèty Fama Touré, jusque-là conseiller chargé des questions politiques au ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger.

Il succède à Fatoumata Kaba, rappelé le 16 septembre dernier avec ‘’effet immédiat’’.

Aucune raison officielle n’a été donnée pour justifier ce rappel de cette diplomate, mais selon plusieurs sources, le président Alpha Condé reprocherait à dame Fatoumata Kaba ''d’entretenir'' des relations avec l’un de ses opposants.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Mali : Ba N’Daou, ancien ministre de la Défense, désigné président de transition

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Un nouveau dirigeant pour le Mali. Un mois après le coup d'État, l'ancien ministre de la Défense Ba N'Daou a été désigné lundi par un comité mis en place par la junte au pouvoir. Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte, a, quant à lui, été désigné vice-président.

L'ancien ministre de la Défense Ba N'Daou a été nommé, lundi 21 septembre, président du Mali par intérim, rapporte lundi la télévision nationale. Le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui s'est emparée du pouvoir au mois d'août, a, quant à lui, été désigné vice-président.

La junte militaire qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta souhaitait que le gouvernement de transition à venir soit dirigé par les militaires, quand le M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques) et les dirigeants africains de la région demandaient que la tâche soit confiée à des civils.

Des éléments de l'armée malienne se sont emparés du pouvoir le 18 août dernier arrêtant le président Ibrahim Boubacar Keita et plusieurs membres du gouvernement, disant ainsi vouloir mettre fin aux turbulences politiques traversées par le pays.

Source : france24

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.