Connect with us

Politique

Guinée: qu’est ce que Alpha Condé a fait pour l’école?

Published

on

Votre publicité ici

Durant les six dernières années de son pouvoir, Alpha Condé n'a parlé que du fer de Simandou et de la bauxite. Le mouvement de colère des élèves de Kaloum de ce ce jeudi, qui s'ajoute à la longue liste de protestations des jeunes dans Conakry et les villes de l'intérieur, est la conséquence de la faillite de l'école guinéenne. Je n'ai aucun intérêt à lui faire un procès d'intention, mais concrètement, qu'est ce qu'il a fait pour l'école guinéenne? N'est ce pas hypothéquer l'avenir de notre pays en laissant mourir notre école? Il a voyagé en Afrique, en Europe, en Asie et en Amérique (il ne lui reste plus que l'Océanie par une visite en Australie) pour vendre nos mines et nous parler de l'arrivée des investisseurs. Mais il oublie que l'intérêt des investisseurs de délocaliser leurs usines chez nous, c'est de profiter des baisses de coûts grâce à une main d'œuvre qualifiée et moins chère par rapport aux standards des pays industrialisés. Pourquoi les investisseurs vont choisir notre pays si nous n'offrons pas une formation de qualité à nos enfants? Ils préféreront aller au Sénégal, Côte d'Ivoire, Maroc, Ghana, Kenya ou Ethiopie.

Nous ne mesurons pas assez la gravité de la situation catastrophique de notre système éducatif qui prive notre pays de toute possibilité de développement. Nous venons de perdre six ans, en 2020, ça sera encore une décennie perdue pour la Guinée. Pour toute réponse à la grogne légitime des élèves, Alpha Condé exige de son gouvernement plus de fermeté et d'engager systématiquement des poursuites à l'encontre de ces élèves pris comme des auteurs de troubles à l'ordre public.

Comme Alpha Condé et son gouvernement ne se soucient pas de notre présent et de notre avenir, il faut que la jeunesse prenne conscience qu'il s'agit pour elle d'un enjeu majeur et par conséquent, elle doit s'organiser pour défendre ses droits constitutionnels conformément à l'article 23 alinéa 8 et 9 de notre Constitution: "L'Etat assure l'enseignement de la jeunesse, qui est obligatoire.

Il créé les conditions et les institutions permettant à chacun de se former". Voilà leurs droits et ils ne doivent compter que sur eux-mêmes pour les défendre avec détermination et sans peur face aux forces de répression du pouvoir. Organisez vous en utilisant pleinement les NTIC pour sensibiliser les Guinéens et maintenir la pression sur le pouvoir. Soyez des milliers à rappeler Alpha Condé à ses responsabilités sur sa page Facebook, étendez votre mouvement sur l'ensemble du territoire pour vous faire entendre et obliger le pouvoir de donner les moyens nécessaires pour votre éducation au lieu des milliards de nos francs pour achetez leurs 4×4 et leurs tickets de carburant. Si vous ne vous battez pas, vous serez les complices de votre échec dans la vie. C'est ce que je peux faire pour vous en ce moment, particulièrement à cette majorité de jeunes dont les parents ne peuvent leur offrir la possibilité d'étudier dans les écoles étrangères en Guinée ou ailleurs dans le monde. Jeunesse de Guinée ton destin est entre tes mains.

"Ceux qui vivent sont ceux qui luttent".

Alpha Saliou Wann

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

CNT : l’ANAD dénonce le choix des membres

Published

on

Votre publicité ici

L’Alliance nationale pour l'alternance démocratique (ANAD) a dénoncé lundi 24 janvier 2022, le choix des membres du conseil national de la transition. 

Dans une déclaration, elle s’indigne de la ‘’flagrante injustice’’ dont elle a été victime ‘’de la part des autorités’’ et se demande si ‘’des mains noires n’étaient pas derrière ce traitement discriminatoire’’.

Sur  15 sièges attribués aux partis politiques, celle alliance dirigée par  le principal opposant Cellou Dalein Diallo n’a obtenu qu’un seul siège, contre quatre pour le RPG-ARC-CIEL, l’ex parti au pouvoir.

Face à cette situation, l’ANAD  invite le CNRD à veiller ‘’à l’équité des actes que posent le gouvernement et les autres institutions de la transition et l’importance pour tous de tenir la balance égale entre les acteurs politiques dans l’exercice de leur responsabilités respectives’’ et demande à ses militants de ‘’rester vigilants et mobilisés pour attirer l’attention, le cas échéant, dénoncer tout acte susceptible de porter préjudice au caractère paisible inclusif et juste de la transition’’.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : qui sont les 81 membres du CNT

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, Colonel Mamady Doumbouya, a nommé samedi 22 janvier 2022,  les 81 membres du Conseil national de la Transition (CNT).  Le chef de la junte a choisi Dansa Kourouma (photo), acteur très controversé de la société civile, pour diriger l’organe.

Ci-dessous la liste des 81 membres :

Partis politiques

1-  Aboubacar Sidiki Cissé (MPDG)

2-  Sény Kpanamou (Bloc Libéral)

3-  Mamadou Fadia Baldé (UFDG)

4-  Aboubacar Koly Kourouma (GRUP)

5-  Sayon Mara (RPG Arc-en-ciel)

6-  Bangaly Djénessa Kourouma (RRD)

7-  Mohamed Victor Bangoura (UDRG)

8-  Mamadou Baïlo Diallo (UPR)

9-  Fingui Camara (PEDN)

10- Mohamed Kaba (PADES)

11- Aminata Bah (PACT)

12- Fatoumata Diallo (ADC-BOC)

13-  Sény Camara (PUP)

14-  Ahmed Tidiane Sylla (UFR)

15-  Mohamed Aïssata Camara (FAN)

Les faitières des organisations de la société civile

16-  Aïssata Mariama Soumah

17-  Ismaël Kabassé Samoura

18- Dr Dansa Kourouma

19- Salia Camara

20- Elhadj Mamady Keïta

21- Dr Alpha Abdoulaye Diallo

22- Sékou Doré

Les centrales syndicales

23- Yamoussa Touré

24- Hawa Bangoura

25- Maboudia Sènè

26- Aboubacar Sidiki Mara

27- Mariame Touré

Les organisations patronales

28- Elhadj Mansa Moussa Sidibé

29- Abdoulaye Dima Dabo

30- Ismaël Koné

Les Forces de défense et de sécurité

31- Général 2ème section Amadou Kaba (Etat-major général des armées)

32- Général 2ème section Abdoulaye Keïta (Ministère de la Défense nationale)

33- Général 2ème section Pépé Roger Sagno (Etat-major armée de terre)

34- Colonel Laye Banfa Condé (Gendarmerie nationale)

35- Colonel Lamine Diallo (Etat-major de l’armée de l’air)

36- Colonel Maïmouna Sidibé (Direction général des douanes)

37- Capitaine de vaisseau à la retraite Amadou Sow (Etat-major armée de mer)

38- Commissaire divisionnaire André Bangoura (Police nationale)

39- Adjudant-chef Mama Sany Béavogui (Conservateur de la nature)

Les organisations de défense des droits de l’homme

40- Mory Douno

41- Fatoumata Lamarana Bah

Les organisations des Guinéens de l’étranger

42- Dominique Kpoghomou

43- Tiguidanké Traoré

44- Mohamed Naby Sylla

45- Abou Kaba

46- Aïcha Diallo

Les organisations de femmes

47- Fatoumata Yèbhè Bah

48- Saran Traoré

49- Dorcas Nèma Dione

Les organisations de jeunesse

50- Hamidou Camara

51- Mamady Fonfo Camara

52- Bademba Baldé

53- Fanta Conté

54- Maïmouna Barry

Les organisations culturelles

55- Gouamou Fabara Koné

56- Mamadou Lamine Diallo

Les confessions religieuses

57- Monseigneur Jacques Boston

58- Elhadj Sény Facinet Sylla

Le secteur informel et métiers

59- Bangaly Chérif

60- Fatou Holo Kaba

Les organisations paysannes

61- Gilbert Camara

62- M’mahawa Soumano Tounkara

Les sages des régions

63- Elhadj Amadou Togba

64- Mohamed Lamine Bangoura

Les personnes vivant handicap

65- Kabinet Camara

66- Massoud Barry

Les organisations socioprofessionnelles

67- Me Mohamed Traoré

68- Pr Hassane Bah

69- Dr Hawa Diakité

Les chambres consulaires

70- Dr Lansana Fofana

71- Dr Louncény Chérif

Les organisations de presse

72- Asmaou Barry

73- Yamoussa Sidibé

Les personnes ressources

74- Mamadi Kaba

75- Mohamed Aly Thiam

76- Sorel Keïta

77- Aliou Badara Thiam

78- Fatima Camara

79- Elhadj Abdoul Karim Dioubaté

80- Jean Paul Kantambadouno

81- Maïmouna Yombouno

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Air Guinée, BCRG, FER, démantèlement des rails : la junte engage des poursuites judiciaires…

Published

on

Votre publicité ici

Le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright, a instruit vendredi 21 janvier 2022, le procureur spécial près la CRIEF et les procureurs d’instance, à engager des poursuites judiciaires contre les auteurs présumés de plusieurs dossiers, dont certains remontent au temps du feu Général Lansana Conté.  

Ils sont soupçonnées de faits de détournements de deniers publics, faux et usage de faux en écriture publique, recel, vol aggravé, enrichissement illicite, corruption, abus d’autorité, blanchiment d’argent et complicité.

Les dossiers concernés sont entre autres de la vente d’Air Guinée, des malversations financières à la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) et au Fonds d’entretien routier (FER),  du démantèlement et de la vente des rails du chemin de fer Conakry-Kankan, de la gestion du fonds Koweïtens etc.

Lisez :

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance