Connect with us

Santé & Environnement

Guinée: un procès pour détournement de fonds destinés à la lutte contre Ebola

Published

on

Votre publicité ici

Un membre de la Coordination nationale de la lutte contre l’épidémie Ebola est accusé d’avoir subtilisé 529 millions de francs guinéens, soit environ 60 000 euros. Y a-t-il eu gestion illégale des fonds alloués par les organisations internationales pour vaincre le virus ? Ce lundi 13 juin, le procureur a requis dix-huit mois de prison ferme contre le principal accusé, membre de la Coordination nationale, et cinq ans de prison contre un employé du ministère de la Santé qui n’assistait pas au procès.

En octobre 2015, la Fédération des guérisseurs traditionnels porte plainte. Les tradi-praticiens affirment n'avoir jamais reçu la formation promise sur les dangers liés à l'épidémie Ebola.

Pourtant, le projet estimé à 529 millions de francs guinéens avait été validé et financé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Une enquête, puis un procès pour acquisition d'avantages illicites s'ouvrent. C’est le premier et unique procès en Guinée questionnant la gestion des fonds liés à Ebola.

Le Coordinateur national de la lutte contre l'épidémie, le Dr Sakoba Keita, ainsi que son adjoint sont alors entendus comme témoins. « La procédure régulière de financement n'a pas été respectée et les 500 millions ont disparu », explique le procureur.

« Mais où sont les preuves ? », rétorque un avocat de la défense. « Aucun représentant de l'OMS n'a été entendu. Pourtant, c'est la seule institution capable de fournir les factures et justifier le financement », poursuit-il.

Selon plusieurs sources, l’institution internationale n'aurait pas reçu de citation à comparaître juridiquement recevable.

Par RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid: le variant Omicron fait souffler un vent de panique sur la planète

Published

on

Votre publicité ici

L’apparition d’un nouveau variant en Afrique du Sud provoque depuis quelques jours la panique au niveau mondial. Certains pays, notamment en Europe, ont annoncé un renforcement des mesures pour lutter contre la pandémie de Covid. Omicron, le nouveau variant jugé préoccupant par l’Organisation mondiale de la santé, a provoqué la chute des places financière dans le monde. Le cours du pétrole n’a pas échappé à ce phénomène et désormais le monde entier se prépare à devoir faire face à l’arrivée de ce variant qui pourrait s’avérer encore plus contagieux et peut-être plus résistant que le variant Delta.

Depuis plus de 24 heures, les décisions de fermer les frontières aux vols en provenance d’Afrique australe, et d’Afrique du Sud en particulier, se multiplient. Il s’agît là des premières mesures prises pour tenter de freiner l’arrivée de ce nouveau variant.

Les États-Unis, le Canada et le Brésil ont ainsi décidé de suspendre les vols en provenance de cette région. Une décision également prise par de nombreux pays européens alors que des premiers cas ont été détectés sur le vieux continent : le premier en Belgique sur un voyageur qui revenait d’Égypte. Un premier cas suspect du variant Omicron a aussi été détecté en Allemagne. Une soixantaine de passagers d'un vol en provenance d'Afrique du Sud ont également été testés positifs à leur arrivée à Amsterdam ; des recherches sont en cours pour savoir s’il s’agit du nouveau variant.

La Russie compte également appliquer des restrictions pour les vols en provenance d’Afrique du Sud et des pays voisins, tout comme certains pays du Golfe, tandis que le Japon compte durcir les conditions d’entrée sur son territoire avec 10 jours d’isolement à respecter.

Des réactions dénoncées par le ministre sud-africain de la Santé qui les juge injustifiées et qui les met sur le compte de la panique. Des nouvelles mesures annoncées alors qu’une partie de la planète fait face à une nouvelle vague pandémique. C’est bien un nouveau vent de panique qui souffle sur la planète alors que l’OMS n’a toujours pas confirmé la dangerosité de ce nouveau variant.

De grands rendez-vous déjà impactés

Premier report annoncé : la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce. Après une réunion d'urgence de ses 164 membres, l'OMC a décidé d'un report sine die de sa 12e conférence. Elle devait se réunir à Genève à partir de lundi, environ 4 000 participants dont des chefs d'Etat et plus d'une centaine de ministres étaient attendus. Cela devait être la première réunion ministérielle de l'institution depuis 4 ans. En juin de l'année dernière, le Covid-19 avait déjà empêché la tenue de ce rassemblement.

L'Organisation mondiale de la santé doit débattre la semaine prochaine d'un éventuel traité pandémique. Suite aux décisions qui seront prises, la tenue de deux autres grandes réunions, l’une sur la finance durable et l'autre sur les systèmes d'armes létales autonomes, pourraient elles aussi être annulées.

Un peu partout dans le monde des mesures restrictives sont de nouveaux prises face à la nouvelle vague épidémique et à la détection du nouveau variant.

RFI

Continue Reading

A LA UNE

Santé : après la mort de M’mah Sylla, place au démantèlement des cliniques clandestines

Published

on

Votre publicité ici

Une semaine après la mort de M’mah Sylla, victime de viol par des médecins, les autorités guinéennes veulent assainir le domaine de la santé en Guinée, en démantelant les cliniques clandestines.

C’est dans cette optique  que le ministère de la santé envisage de lancer une campagne de vérification des accréditations des cliniques privées. L’annonce a été faite en marge du conseil des ministres.

« Le Conseil a rappelé le drame qui a emporté notre compatriote. Le Président a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances à la famille éplorée. Le Conseil demande également au Ministre de la Sécurité et de la Protection civile d’apporter son appui au Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique pour la vérification des accréditations des cliniques privées afin d’éviter la prolifération des pratiques clandestines dans notre pays. »

Droguée puis violée par des médecins dans une clinique clandestine à Entag dans la commune de Matoto, M’mah Sylla est morte la semaine dernière à Tunis, après une 7e opération.

Trois prévenus ont été arrêtés. Un quatrième médecin, en cavale, est activement recherché par la justice.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

COVID-19 : l’Allemagne offre près de 500 000 doses de vaccin à la Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le gouvernement Allemand a offert 496.800 doses du vaccin Johnson&Johnson à la Guinée.

Les médicaments ont été reçus mardi dernier par les autorités sanitaires guinéennes en présence de l’ambassadeur d’Allemagne en Guinée, Ulrich Meier-Tesch.

Selon les dernières statistiques de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), la Guinée compte 45 cas hospitalisés, avec moins de 5 cas confirmés par jour depuis plusieurs semaines.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance