Connect with us

Politique

Guinée : un opposant appelle au boycott du dialogue politique (Tribune)

Published

on

Votre publicité ici

Je viens de lire dans la presse que le premier ministre a convoqué tous les acteurs politiques impliqués dans le processus électoral et politique à une réunion le 14 juillet prochain à la primature.
Ma position est claire et ferme, nous ne pouvons pas continuer à être comme des jouets entre les mains d'un pouvoir qui ne respecte ni la Constitution, ni les accords politiques avec son opposition.
Je demande donc aux responsables des partis de l'opposition de ne pas répondre à cette invitation pour ne pas apparaître toujours comme les dindons de la farce.
Conformément aux articles 159 et 160 de notre Constitution, toutes les élections législatives et locales ainsi que les institutions républicaines devraient être mise en place au plus tard durant le premier trimestre de 2011. Alpha Condé a systématiquement bloqué l'application de la Constitution au point de remettre en cause l'ordre institutionnel.
Après trois ans de blocage et des manifestations avec leur cortège de morts, de blessés et de destructions de biens, ils sont parvenus sous l'égide de la communauté internationale à signer les accords du 3 juillet 2013 qu'Alpha Condé ne va pas respecter. Puis ce sont encore les conclusions de leur dialogue de juillet 2014 qu'il va rejeter. Et le dialogue ultime qui a abouti à l'accord du 20 août est resté lettre morte. Quel intérêt donc à perdre son temps avec Alpha Condé et lui faire gagner du temps ?

On n'a pas besoin d'une énième rencontre, il faut simplement qu'Alpha Condé applique strictement tous les points issus des accords du 3 juillet 2013 et du 20 août 2015. En réalité, il s'agit de respecter la Constitution et rien d'autre.
Maintenant, si les ambassadeurs des puissances, l'envoyé spécial de l'ONU se présentent de nouveau aux opposants, pour leur dire de participer encore à cette mascarade, ils doivent répondre simplement que c'est à Alpha Condé de respecter les accords dont ils sont cosignataires.
Cette CENI dans sa composition et son fonctionnement actuel ne reflète pas la loi organique qui l'a institué et l'Assemblée Nationale contrôlée par le RPG et sa mouvance a refusé de faire voter les lois nécessaires pour d'adapter le code électoral à la Constitution afin d'organiser les élections locales. Dans ces conditions nous sommes devant un blocage voulu par Alpha Condé qui ne veut pas que la Constitution s'applique. Il est dans sa logique de réforme constitutionnelle pour se donner un 3eme mandat comme son ami Sassou Nguesso du Congo.
Je demande donc à tous les leaders de l'opposition de ne pas légitimer sa démarche en participant à des rencontres qui n'apportent rien de bon pour notre pays.
La misère dans laquelle nous vivons en ce moment est dûe à l'entêtement d'Alpha Condé d'empêcher le jeu démocratique de se tenir librement. Les tensions politiques, l'absence de justice et l'insécurité galopante ne favorise pas un climat apaisé indispensable pour attirer les investissements nécessaires pour notre développement. Je ne parle pas de l'extraction de bauxite par les multinationales qui ont toutes les garanties pour exploiter leurs mines, mais plutôt des investissements qui améliorent le niveau de vie des Guinéens, de ces PME qui irriguent l'économie, créent des emplois et donnent une raison de vivre aux jeunes Guinéens. Il faut donner une légitimité populaire aux maires et conseillers communaux pour qu'ils puissent s'occuper des problèmes des populations à la base ainsi qu'à l'ensemble de nos institutions .
Alpha Condé est devenu l'obstacle majeur pour notre développement.
Je désavoue avec force toute participation à la farce qu'il veut nous convier le 14 juillet 2016. Il ne faut pas être naïf pour dire qu'on ne ferme pas la porte au dialogue. Nous avons la Constitution et la Cour Constitutionnelle pour l'interpréter et nous avons les accords politiques précédents, point besoin de nouvellesMali-_Alpha_Saliou_Wann_jpg discussions, il est du devoir d'Alpha Condé d' appliquer simplement nos lois.

Par Alpha Saliou Wann, président  de l’Alliance des Forces Démocratiques

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Décès de Oury Barry : l’UE dénonce les dysfonctionnements de l’appareil judiciaire guinéen

Published

on

Votre publicité ici

Les réactions se multiplient suite à la mort en détention de Mamadou Oury Barry le 16 janvier dernier. Alors que le ministère de la justice parle de mort naturelle, pour l’Union européenne, « ces faits, répétés, mettent en évidence les dysfonctionnements du système pénitentiaire et de l’appareil judiciaire guinéen ».

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus politiques sont morts en détention préventive à la Maison centrale de Conakry.

L’Union européenne appelle les autorités guinéennes à remédier à cette situation et à ce que la justice puisse pleinement s’exercer sur la base d’enquêtes menées en toute indépendance, dit-elle dans un communiqué, rappelant que  « le droit à un procès équitable et à la dignité pour les détenus fait partie intégrante des Droits de l’Homme à laquelle l’Union européenne est indéfectiblement attachée ainsi qu’à la liberté d’association, d’expression et de manifestation »

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Crise guinéenne : Cellou Dalein Diallo s’entretient avec des diplomates de l’Union européennes

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition, principalement de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) croupissent en prison depuis plusieurs mois, Cellou Dalein Diallo s’est entretenu mardi avec  les Ambassadeurs de l'UE, Josep Coll, et de l’Allemagne Ulrich Meier-Tesch, en présence des Chargées d’Affaires de la Belgique, Delphine Perremans et de l’Espagne Cristina Valero Marin, ainsi que du Conseiller politique de l’Ambassadeur de France en Guinée, Patrick Duvautour.

Selon l’opposant, leur discussion ont porté notamment sur la crise socio-politique guinéenne, les violences post-électorales, la détention « arbitraire » de ses proches collaborateurs et ses militants.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Nomination partielle du gouvernement en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé a procédé ce 19 janvier à la nomination partielle des membres du gouvernement.

Au total 16 ministres sont nommés d’abord. Parmi eux, 13 sont reconduits, deux font leur entrée et un cumule son ancien département et un autre. Par contre, Moustapha Naïté, jusque-là ministère des Travaux publics sort du gouvernement, tandis que Mamadi Touré, jusque-là ministre des Affaires étrangères, reste désormais comme un simple ministre conseiller à la présidence de la République.

Les nominations devraient se poursuivent ce mercredi.

En attendant, Guinee28 vous propose la liste des 16 nouveaux ministres :

1- Ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la défense nationale : Dr Mohamed Mohamed Diané ;

2- Ministre d’Etat, conseiller spécial du président de la République, ministre de l’industrie, des petites et moyennes industries : Tibou Kamara ;

  1. Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes : Mouctar Diallo ;
  2. Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation : général Bouréma Condé ;

5)- Ministre de la Sécurité et de la protection civile : Damantang Albert Camara ;

6)- Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Me Mori Doumbouya ;

7)- Ministre des Affaire étrangères et des Guinéens de l’étranger : Ibrahima Kalil Kaba, précédemment ministre Directeur de Cabinet à la présidence de la République ;

8)- Ministre du Plan et du développement économique : Madame Mama Kany Diallo ;

9)- Ministre de l’Economie et des finances : Mamady Camara ;

10)- Ministre budget : Ismaël Dioubaté ;

11)- Ministre délégué à la présidence chargé de l’Agriculture et de l’Elevage : Roger Patrick Millimono;

12)- Ministre des Travaux publics : Madame Kadiatou Emilie Diaby, Haut fonctionnaire à la Banque africaine de développement ;

13)- Ministre de l’Energie : Madame Bountouraby Yattara ;

14)- Ministre de la Santé : Général Rémy Lamah ;

15)- Ministre des Droits et de l’Autonomisation des femmes : Madame Hawa Béavogui ;

16)- Ministre de l’Enseignement Technique, de la formation professionnelle et de l’Emploi : Madame Zenab Nabaya Dramé.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance