Connect with us

Politique

Guinée : un opposant appelle au boycott du dialogue politique (Tribune)

Published

on

Votre publicité ici

Je viens de lire dans la presse que le premier ministre a convoqué tous les acteurs politiques impliqués dans le processus électoral et politique à une réunion le 14 juillet prochain à la primature.
Ma position est claire et ferme, nous ne pouvons pas continuer à être comme des jouets entre les mains d'un pouvoir qui ne respecte ni la Constitution, ni les accords politiques avec son opposition.
Je demande donc aux responsables des partis de l'opposition de ne pas répondre à cette invitation pour ne pas apparaître toujours comme les dindons de la farce.
Conformément aux articles 159 et 160 de notre Constitution, toutes les élections législatives et locales ainsi que les institutions républicaines devraient être mise en place au plus tard durant le premier trimestre de 2011. Alpha Condé a systématiquement bloqué l'application de la Constitution au point de remettre en cause l'ordre institutionnel.
Après trois ans de blocage et des manifestations avec leur cortège de morts, de blessés et de destructions de biens, ils sont parvenus sous l'égide de la communauté internationale à signer les accords du 3 juillet 2013 qu'Alpha Condé ne va pas respecter. Puis ce sont encore les conclusions de leur dialogue de juillet 2014 qu'il va rejeter. Et le dialogue ultime qui a abouti à l'accord du 20 août est resté lettre morte. Quel intérêt donc à perdre son temps avec Alpha Condé et lui faire gagner du temps ?

On n'a pas besoin d'une énième rencontre, il faut simplement qu'Alpha Condé applique strictement tous les points issus des accords du 3 juillet 2013 et du 20 août 2015. En réalité, il s'agit de respecter la Constitution et rien d'autre.
Maintenant, si les ambassadeurs des puissances, l'envoyé spécial de l'ONU se présentent de nouveau aux opposants, pour leur dire de participer encore à cette mascarade, ils doivent répondre simplement que c'est à Alpha Condé de respecter les accords dont ils sont cosignataires.
Cette CENI dans sa composition et son fonctionnement actuel ne reflète pas la loi organique qui l'a institué et l'Assemblée Nationale contrôlée par le RPG et sa mouvance a refusé de faire voter les lois nécessaires pour d'adapter le code électoral à la Constitution afin d'organiser les élections locales. Dans ces conditions nous sommes devant un blocage voulu par Alpha Condé qui ne veut pas que la Constitution s'applique. Il est dans sa logique de réforme constitutionnelle pour se donner un 3eme mandat comme son ami Sassou Nguesso du Congo.
Je demande donc à tous les leaders de l'opposition de ne pas légitimer sa démarche en participant à des rencontres qui n'apportent rien de bon pour notre pays.
La misère dans laquelle nous vivons en ce moment est dûe à l'entêtement d'Alpha Condé d'empêcher le jeu démocratique de se tenir librement. Les tensions politiques, l'absence de justice et l'insécurité galopante ne favorise pas un climat apaisé indispensable pour attirer les investissements nécessaires pour notre développement. Je ne parle pas de l'extraction de bauxite par les multinationales qui ont toutes les garanties pour exploiter leurs mines, mais plutôt des investissements qui améliorent le niveau de vie des Guinéens, de ces PME qui irriguent l'économie, créent des emplois et donnent une raison de vivre aux jeunes Guinéens. Il faut donner une légitimité populaire aux maires et conseillers communaux pour qu'ils puissent s'occuper des problèmes des populations à la base ainsi qu'à l'ensemble de nos institutions .
Alpha Condé est devenu l'obstacle majeur pour notre développement.
Je désavoue avec force toute participation à la farce qu'il veut nous convier le 14 juillet 2016. Il ne faut pas être naïf pour dire qu'on ne ferme pas la porte au dialogue. Nous avons la Constitution et la Cour Constitutionnelle pour l'interpréter et nous avons les accords politiques précédents, point besoin de nouvellesMali-_Alpha_Saliou_Wann_jpg discussions, il est du devoir d'Alpha Condé d' appliquer simplement nos lois.

Par Alpha Saliou Wann, président  de l’Alliance des Forces Démocratiques

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Alpha Condé à la reconquête de Paris

Published

on

Votre publicité ici

Les pourfendeurs de la présidence à vie l’ont appris à leurs dépens. La France se prépare à réserver un accueil historique aux invités du « Sommet sur le financement des économies d’Afrique subsaharienne . Le président guinéen Alpha Condé sera de la partie. Cet ancien fonctionnaire français, opposant historique et actuel élu pour un mandat de 6 ans à la tête de la Guinée, ne demandait que cela pour se donner un bain de jouvence confirmant son 3e mandat dans ce que Paris a de plus noble et de plus prestigieux : le site du Sommet.

L’information est une exclusivité du site Finan-cialafrik.com qui écrit : «La ville de Paris abrite, le 18 mai 2021, un Sommet sur le financement des économies d’Afrique subsaharienne auquel le président français Emmanuel Macron a invité ses homolo-gues Félix Tshisekedi (RDC), Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud) , João Lourenço (Angola), Uhuru Kenyatta (Kenya), Alpha Condé (Guinée), Denis Sassou Nguesso (Congo), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Macky Sall (Sénégal), Muhammadu Buhari (Nigéria) et Paul Kagame (Rwanda).»

Officiellement, «Cette rencontre vise à apporter un soulagement aux pays touchés économiquement par les effets de la pandémie de Covid-19 et à réfléchir sur de nouvelles sources de financement. En effet, après avoir fortement baissé dans les années 1990, la dette des pays africains s’est envolée entre 2005 et 2019, passant de 100 à 309 milliards USD, selon des experts. Ainsi, les réflexions porteront sur le traitement de la dette pour de nouvelles stratégies qui pourraient être soutenues par des réformes courageuses allant notamment dans le sens de renforcer le secteur privé africain et promouvoir de nouveaux investissements.»

Condé en opération de séduction

En réalité, Paris a besoin de s’assurer que son influence africaine est intacte dans tous ces pays. Un tête-à-tête est prévu avec certains chefs d’Etat dont Alpha Condé. Mais tout dépendra du calendrier du président hôte. Tout compte fait, Alpha Condé est un français ayant servi ce pays avant de se lancer corps et âme dans la conquête du pouvoir suprême en Guinée. Il a encore ses amis et ses réseaux dans la haute sphère de décision. Son «frère jumeau» le cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, et ancien ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner et son nouvel allié l’ancien président français Nicolas Sarkozy, sont mis à contribution pour faciliter un tête-à-tête avec  Emmanuel Macron.

S’ils y parviennent, Condé aura réussi son coup de marketing. L’opposition guinéenne n’aura plus que ses yeux pour pleurer la «prise en otage de l’alternance» démocratique dans le pays.

L’opposition se prépare à revendiquer

Toutefois, cette opposition ne se laisse pas faire. Plusieurs organisations ont prévu de conduire des mouvements de protestations pour dénoncer la démocrature imposée en Guinée par l’ancien opposant historique dont l’avènement aux affaires a été soutenu par plusieurs officiels français.

Le porte-parole du Collectif pour la transition en Guinée (Ctg), le guinéo-français Ibrahi-ma Sorel Keita appelle les membres de la diaspora à se mobiliser pour faire entendre leur voix pendant le sommet. Il s’agit, dit-il, de mener des actions pour «sauver ce pays» des mains d’Alpha Condé.

Pendant la répression des manifestations opposés à l’organisation du double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020, ayant ouvert le boulevard du 3e mandat à Alpha Condé, Amnesty International et plusieurs autres Ong de défense des droits de l’homme ont déploré la tuerie d’opposants par les forces de défense et de sécurité.

Au moment où Alpha Condé se prépare à assister à ce sommet, plusieurs opposants au changement de la Constitution de 2010 et deux journalistes sont en détention à la Maison centrale, la principale prison de Conakry.

Par Le Populaire

Continue Reading

A LA UNE

Dr Zalikatou Diallo nommée ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté

Published

on

Votre publicité ici

Jusque-là, première vice-présidente de l’Assemblée nationale controversée, Dr Zalikatou Diallo a été nommée ce jeudi 29 avril, ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, dans un décret lu à la télévision nationale.

Elle succède à Mamadou Taran Diallo.

Selon un autre décret,  le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Tibou Kamara, devient le nouveau porte-parole du gouvernement, en remplacement d’Aboubacar Sylla, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et ex-porte-parole de l’opposition.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Plusieurs mouvements appellent à manifester contre Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Plusieurs mouvements de l’opposition appellent à une manifestation le18 mai prochain, à Paris en France, contre le président Alpha Condé, réélu en octobre dernier pour un troisième mandat dans un contexte de violences meurtrières.

Il s’agit du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD), du Collectif pour la Transition en Guinée (CTG), des Forces Vives (FV) et le Réveil Guinée (RV).

Le 18 mai prochain, Alpha Condé et plusieurs chefs d’Etat africain sont attendus dans la capitale française pour un sommet sur le financement des économies d'Afrique subsaharienne. Ces organisations comptent saisir l’occasion pour dénoncer l’arrivée du dirigeant guinéen à Paris.

« Il s’agira de protester contre la venue du despote guinéen au pays des droits de l’homme et de démontrer à la face du monde le rejet catégorique et massif de son régime illégal et liberticide », explique les organisateurs dans un communiqué.

« Cette manifestation sera mise à profit pour dénoncer la prise en otage du pays par des imposteurs et exiger le départ du dictateur Alpha Condé du pouvoir et la libération de tous les détenus politiques », ajoutent-ils, indiquant que le lieu et l’heure de la manifestation seront dévoilés ultérieurement.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance