Accueil / A LA UNE / Guinée: Mouctar Diallo aurait décidé de soutenir le projet de 3e mandat

Guinée: Mouctar Diallo aurait décidé de soutenir le projet de 3e mandat

Le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mouctar Diallo, aurait décidé de soutenir le projet de tripatouillage de la constitution, en vue d’offrir un 3e mandat à l’actuel président Alpha Condé, dont le second et dernier mandat constitutionnel se termine en 2020.

Sa décision a été prise hier samedi, en marge d’une rencontre entre lui et la jeunesse de son parti, les NFD( nouvelles forces démocratiques de Guinée), à Hamdallaye.

Selon un journaliste d’afrinews qui a suivi la rencontre, le parti s’est engagé à accompagner le RPG arc en ciel pour l’adoption d’une nouvelle constitution, qui donnerait l’occasion à Alpha Condé, âgé de 81 ans,  de briguer d’autres mandats présidentiels à la tête de la Guinée.

Une déclaration sera publiée dans les prochains jours pour acter cette décision, nous a confié la même source.

La prise de cette décision, qui ne serait pas une surprise si elle se confirmait, interviendrait après l’organisation par Mouctar Diallo à Pita, d’un tournoi de « reconnaissance du Fouta »  à Alpha Condé.

Le 18 mai dernier, la direction nationale du RPG Arc-en-ciel a appelé officiellement le président Alpha Condé à doter la Guinée d’une nouvelle Constitution.

« En accord avec les partis alliés, le RPG arc-en-ciel ne ménagera aucun effort pour mettre en ordre de bataille l’ensemble de ses structures de jeunesse, de femmes, de cadres, de sages, de l’intérieur comme de l’extérieur du pays, en vue de demander au président Alpha Condé d’assumer cette nouvelle et lourde mission patriotique qui, sans doute, entrera dans l’histoire comme une politique majeure», avait déclaré Lansana Komara, ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

En réponse, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), regroupant les partis de l’opposition, la société civile, des artistes, des syndicats...,  a prévenu que ce projet ne marchera pas en Guinée.

« Le FNDC rassure le Peuple de Guinée que le mauvais produit que les ennemis de la nation appellent fébrilement référendum ne passera pas, quel que soit l’emballage dans lequel ils voudront le déguiser, même dans celui en or. Car il s’agit d’un produit malsain, toxique, donc dangereux pour les populations guinéennes », a averti mardi 21 mai 2019, le front dans une déclaration.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

 

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée