Connect with us

Santé & Environnement

Guinée: lancement des travaux de l’Institut Pasteur de Conakry

Published

on

Votre publicité ici

La première pierre de l'Institut Pasteur de Conakry a été posée vendredi par le président guinéen Alpha Condé et le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, cinq mois après la fin du dernier épisode d'Ebola dans le pays.

L'accord de coopération pour la création de cet Institut Pasteur a été signé en novembre 2014 lors d'une visite hautement symbolique du président français François Hollande, en pleine épidémie d'Ebola, a souligné M. Ayrault.

"La France est un partenaire historique et nous avons été présents au plus fort de l'épidémie, mais aussi dans la phase post-Ebola, avec 300 millions d'euros d'assistance au total", a déclaré le ministre, qualifiant ce nouvel institut de "symbole de cette solidarité que la France apporte à la Guinée".

Cet établissement, le 33e du réseau international des instituts Pasteur, aura pour mission de répondre aux urgences épidémiques, participer à la surveillance et à la recherche sur les maladies infectieuses et former et les scientifiques guinéens dans la prévention des épidémies, dans le pays et la sous-région.

Les travaux doivent durer deux ans. En attendant, l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry a prêté des locaux pour établir un laboratoire de transition et héberger l'équipe de l'Institut Pasteur.

Ce laboratoire permettra de démarrer dès 2017 les travaux de recherche et de formation des étudiants et scientifiques guinéens. L'Institut Pasteur de Guinée a inauguré ses activités en octobre par un cours de biologie moléculaire.

Il disposera d'une unité de recherche en virologie qui se concentrera sur les maladies à potentiel épidémiologiques, notamment les arboviroses et les virus à fièvre hémorragiques (Ebola, fièvre de Lassa, fièvre jaune, fièvre de la Vallée du Rift...).

Par ailleurs, des programmes de recherches permettront de renforcer la surveillance épidémiologique en liaison avec les laboratoires de la sous-région, notamment ceux des Instituts Pasteur de Dakar et d'Abidjan.

Par ailleurs, une réunion ministérielle régionale sur les liens entre santé humaine, santé animale et environnement s'est achevée vendredi à Dakar.

"On estime que 75 % des maladies émergentes infectieuses qui apparaissent chez l'Homme ont pour origine des pathogènes se transmettant des animaux ou des produits animaux vers les personnes", selon un communiqué des organisateurs, soulignant que la récente épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest illustre parfaitement le problème.

"D'un seul cas dans un village reculé, vraisemblablement causé suite au contact avec un animal infecté (dans le sud de la Guinée en décembre 2013, NDLR), le virus s'est propagé pour atteindre plus de 28.000 personnes", selon le texte, faisant plus de 11.000 morts.

AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

La Guinée lance une campagne de vaccination contre un nouveau type de poliomyélite

Published

on

Votre publicité ici

Le gouvernement guinéen et ses partenaires sanitaires ont lancé mercredi, une campagne de vaccination contre le poliovirus dérivé de type II, qui a déjà fait des victimes dans les rangs des enfants à travers le pays.

A l'échelle nationale, un total de 43 enfants touchés par cette nouvelle vague de la poliomyélite ont perdu l'usage de leurs membres.

Depuis juin 2020, l'apparition du poliovirus dérivé de type II a été confirmée dans plusieurs régions de la Guinée, notamment dans les zones rurales. C'est pourquoi le gouvernement compte riposter en lançant cette vaste campagne de vaccination afin d'immuniser les enfants âgés de 0 à 5 ans, qui sont vulnérables à la maladie.

Pour le compte de cette première étape, 20 districts sanitaires de Conakry, Dubréka, Kindia et Mamou sont ciblés pour vacciner les enfants et les tout-petits.

Déjà, pour administrer le monovalent type II aux enfants, des équipes de vaccinateurs et superviseurs ont été formées et déployées sur le terrain, afin de réussir la campagne.

Au terme de la vaccination dans tous les districts sanitaires du pays, l'objectif est d'éradiquer ce nouveau type de poliovirus dans le pays.

Xinhua

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : Rémy Lamah se donne six semaines pour éradiquer la maladie

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola, lancée hier mardi, se poursuit en Guinée, le ministre de la Santé espère éradiquer le virus «en six semaines».

«Je pense qu’en six semaines, on peut en avoir terminé avec cette maladie», a confié à l’AFP le ministre Rémy Lamah.

Plus de 11 000 doses de vaccin fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont arrivées lundi en Guinée. L’OMS prévoit d’acheminer prochainement des États-Unis 8500 doses supplémentaires, pour éliminer la maladie qui a déjà fait cinq morts depuis sa réapparition à Gouéké en Guinée forestière, il y a un peu plus d’une semaine.

Un total de 385 cas contacts a été recensé par les autorités sanitaires. Ils font dans leur grande majorité l’objet d’un suivi et seront prioritairement vaccinés, selon Bouna Yattassaye, directeur adjoint de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), cité par l’AFP.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : les premières doses de vaccin arrivent enfin en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Les premières doses de vaccin contre le virus Ebola sont finalement arrivées à Conakry lundi soir par avion.

Les 11 300 doses de vaccin Merck fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devaient initialement venir dimanche, mais l’avion en provenance de Genève a été dérouté sur Dakar, à cause d’une brume de poussière qui  frappait la capitale guinéenne ce jour.

Les vaccins ont été débarqués à l’aéroport Gbessia vers 20 h. Une partie d’entre eux doit continuer son chemin vers Gouecké et Nzérékoré

Le lancement de la campagne de vaccination contre l’épidémie devrait enfin débuter ce mardi 23 février 2021, dans cette région, où la maladie resurgie  depuis une semaine, faisant déjà cinq morts.

La précédente épidémie d’Ebola  avait fait plus de 11 300 décès entre 2013-2016, principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Par Ibrahim Sylla

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance