Connect with us

A LA UNE

Guinée : le gouvernement ne reconnait pas Aboubacar Soumah à la tête du SLECG

Published

on

Votre publicité ici

Alors qu’Aboubacar Soumah, soutenus par plusieurs enseignants, se déclare Secrétaire Général du Syndicat libre des Enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), après leur congrès empêché par  les autorités, le gouvernement a indiqué qu’il ne reconnait pas le nouveau bureau exécutif.  

« Louis M’bemba SOUMAH et El Hadj Dr. Sy Savané respectivement Secrétaire Général de l’USTG et Secrétaire Général du SLECG restent les seuls interlocuteurs du Gouvernement Guinéen pour ces structures en attendant, notamment pour le SLECG, l’organisation dans un cadre apaisé du Congrès électif conformément aux textes statutaires et règlement intérieur. » A déclaré le porte-parole du gouvernement,  Damantang Albert CAMARA, dans un communiqué. Lisez :

Conakry, le 30 Janvier 2018 – Le Ministère en Charge du Travail constate avec regret l’installation d’un désordre inhabituel au sein du Syndicat libre des Enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) né de la dissidence d’une frange de son bureau exécutif national.

S’interdisant toute ingérence dans les affaires syndicales, le Ministère rappelle que quelque soient les motifs soulevés par les intéressés, une telle dissidence doit être réglée par les instances dirigeantes de cette fédération conformément à ses textes fondateurs et règlement intérieur et dans le cadre du dialogue social tel que prescrit par l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Est-il besoin de rappeler que pour mettre fin à cette dissidence, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) dont relève le SLECG a utilisé toutes les options d’un règlement amiable de cette crise sans succès. Constatant les manœuvres et la persistance de cette frange syndicale en dépit des rappels à l’ordre et à l’unité de l’action syndicale en faveur des enseignants et enseignantes de Guinée, les bureaux exécutifs nationaux de l’USTG et du SLECG ont finalement décidé, le 9 Janvier 2018, l’exclusion de 4 membres du bureau exécutif national du SLECG.

Le Ministère en charge du Travail à travers l’Inspection Générale du Travail a pris acte de ces exclusions et informe à cet effet les partenaires du secteur et l’ensemble des enseignants et enseignantes de Guinée que Messieurs Louis M’bemba SOUMAH et El Hadj Dr. Sy Savané respectivement Secrétaire Général de l’USTG et Secrétaire Général du SLECG restent les seuls interlocuteurs du Gouvernement Guinéen pour ces structures en attendant, notamment pour le SLECG, l’organisation dans un cadre apaisé du Congrès électif conformément aux textes statutaires et règlement intérieur.

Le Gouvernement félicite l’ensemble des partenaires sociaux pour la correcte application des accords avec les syndicats, notamment le paiement de la prime de documentation aux enseignants et la régularisation des engagés non pris en charge en attendant le paiement de la première tranche d’augmentation des salaires fin février 2018.

Le Ministère en charge du Travail rappelle que la liberté syndicale est consacrée par les conventions de l’OIT et ses textes subséquents et que cette liberté s’exerce dans les limites des textes qui l’ont consacré et de l’état de droit en vigueur dans notre pays. Dès lors et quelque soient les raisons invoquées par les frondeurs, le Gouvernement guinéen n’acceptera aucun désordre dans le cadre de la représentation des partenaires sociaux de ce secteur essentiel et entend de ce fait respecter et faire respecter la loi dans toute sa rigueur.

Damantang Albert CAMARA,

Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Porte-Parole du Gouvernement

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19 : Alpha Condé demande le renforcement de la surveillance dans les frontières

Published

on

Votre publicité ici

Face à la présence de variant du Coronavirus dans certains pays voisins, notamment la Sierra-Léone et le Libéria, le président Alpha Condé  ne veut prendre aucun risque.

En conseil de ministres jeudi, il a ordonné à son ministre de la Santé de prendre ‘’des mesures énergiques afin de renforcer sérieusement la surveillance à nos frontières aérienne et terrestre’’.

Il a également insisté sur la nécessité d’accroître sensiblement les tests PCR compte tenu du nombre important de cas asymptotiques identifiés en Guinée.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

JO de Tokyo : la Guinée fait volte-face

Published

on

Votre publicité ici

Alors que pas plus tard qu’hier mercredi, les autorités guinéennes avaient décidé d'annuler sa participation aux jeux olympiques de Tokyo, à cause officiellement de la Covid-19, les athlètes guinéens vont finalement rallier le Japon ce soir.

Selon une derrière décision prise dans la journée de ce jeudi 22 juillet 2021, la Guinée va participer aux Jeux olympiques de  Tokyo (23 juillet - 8 août).

« Nous sommes en train de mettre les bouchées doubles pour que la délégation quitte Conakry dès ce soir. L’ambassade de la Guinée au Japon va être mise à contribution pour les mesures sanitaires », a confié à guineenews, le ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

Au total cinq athlètes guinéens doivent faire le voyage. Il s’agit de Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), Mamadou Samba Bah (judo), Fatoumata Lamarana Touré et Mamadou Tahirou Bah (natation) et Aïssata Deen Conté (athlétisme).

La Guinée n'a toujours pas remporté de médailles en 11 participations aux JO.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

La Guinée renonce aux JO de Tokyo

Published

on

Votre publicité ici

Aucun athlète guinéen ne participera aux Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Cinq devaient faire le voyage, mais le gouvernement a choisi de faire machine arrière en raison de la situation sanitaire.

La Guinée, qui devait envoyer une délégation de cinq athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août), a décidé d'annuler mercredi sa participation à cause de la Covid-19. « En raison de la recrudescence de variants de la Covid-19 », le gouvernement, « soucieux de préserver la santé des athlètes guinéens, a décidé avec regret l'annulation de la participation de la Guinée » aux Jeux de Tokyo, a écrit le ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow, dans un courrier adressé au président du Comité olympique guinéen, qu'a pu consulter l'AFP.

Une source proche du gouvernement de Conakry a pour sa part évoqué des problèmes financiers pour justifier le renoncement de ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest à deux jours de la cérémonie d'ouverture officielle, vendredi soir. « Le dossier a été surfacturé, voilà pourquoi le ministère ne peut pas payer », a confié à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat, une source proche du gouvernement, sans plus de détails. La presse guinéenne évoquait mercredi soir des problèmes de primes impayées.

La Guinée, qui n'a jamais remporté de médailles en 11 participations aux JO, devait envoyer à Tokyo Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), Mamadou Samba Bah (judo), Fatoumata Lamarana Touré et Mamadou Tahirou Bah (natation) et Aïssata Deen Conté (athlétisme). Avant la Guinée, la Corée du Nord avait annoncé dès avril qu'elle ne participerait pas aux Jeux Olympiques de Tokyo pour « protéger » ses athlètes de tout risque lié à la pandémie de coronavirus.

AFP

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance