Connect with us

A LA UNE

Guinée: faut-t-il craindre la dissolution du parlement ou la démission du chef de l’Etat ?

Published

on

Votre publicité ici

Le 29 décembre dernier, un nouveau code civil légalisant la polygamie en République de Guinée à été adopté par les députés, mais comme il fallait s’y attendre, le chef de l’Etat a refusé de promulguer cette loi. En lieu et place, Alpha Condé a envoyé le texte en seconde lecture.

Un renvoi qui fait craindre une dissolution de l’Assemblée nationale ou au pire des cas,  la démission du président de la République.

Faut-t-il craindre la dissolution du parlement ou la démission du chef de l’Etat ?  Si la crainte peut paraître anodine au regard de la composition et du fonctionnement du parlement guinéen, le refus du président Alpha Condé de promulguer le nouveau code civil ne reste pas sans risque, aussi bien pour le parlement que pour son fauteuil présidentiel.

En effet, comme l’a souligné le juriste Mohamed Camara dans un entretien avec mediaguinée, les députés ne peuvent pas refuser la demande d’une nouvelle délibération, mais l’accepter ne signifie pas voter dans le sens souhaité par le Président de la République.

D’ailleurs, l’exigence majeure est que la loi ne peut être votée en seconde lecture que si les deux tiers des membres composant l’Assemblée Nationale se prononcent pour son adoption conformément à l’article 79, alinéa 3 de la Constitution.

Autrement dit explique-t-il à nos confrères, le code civil étant une loi ordinaire, son vote en seconde lecture élève le seuil requis de la majorité simple à la majorité des deux tiers, soit l’aval de 76 députés sur 113 qui siègent au parlement.

Un pari qui n’est pas gagné d’avance, sachant que l’UFDG et ses alliés ont une quarantaine des députés à l’Assemblée nationale, même s’il faut le souligner, qu’Ousmane Gaoual Diallo a été l’un des rares parlementaires à voter contre ce code.

Qu’est qui va se passer donc si le seuil requis n’est pas atteint ?

Voici ce que dit l’article 92 de la constitution :

En cas de désaccord persistant entre le Président de la République et l’Assemblée nationale sur des questions fondamentales, le Président de la République peut après avoir consulté le Président de l’Assemblée nationale, prononcer la dissolution de celle-ci.

La dissolution ne peut être prononcée avant le troisième année de la législature et au cours d’un même mandat présidentiel plus d’une fois.

De nouvelles élections ont lieu dans les soixante jours qui suivent la dissolution.

Si celles-ci renvoient à l’Assemblée nationale une majorité de Députés favorables à la position adoptée par l’ancienne majorité sur la question qui a provoqué la dissolution, le président de la République doit démissionner.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Plusieurs cadres sanctionnés par colonel Mamady Doumbouya

Published

on

Votre publicité ici

Plusieurs cadres en service au ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’étranger ont été suspendus de leurs fonctions par le chef de la junte, le colonel Mamady Doumbouya.

Les nouvelles autorités guinéennes reprochent à ces cadres notamment de « refus » de fournir le rapport exhaustif des recettes découlant des actes de traduction à leur supérieur hiérarchique et de fausses déclarations des documents administratifs etc.

Lisez ci-dessous l’acte de suspension :

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : la Guinée réceptionne 336.000 doses du vaccin Johnson&Johnson

Published

on

Votre publicité ici

La Guinée a reçu ce 24 septembre, un don de 336.000 doses du vaccin Johnson&Johnson.

Ce lot de vaccin a été offert par les États-Unis dans le cadre de l’initiative Covax. Il permettra d’augmenter le taux de vaccination en vue de freiner la propagation de la Covidi-19, en Guinée où le nombre de cas et de décès est en nette baisse depuis la chute d’Alpha Condé, renversé par un coup d’Etat le 05 septembre dernier.

Il faut rappeler que COVAX est une initiative mondiale codirigée par la CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations), en partenariat avec Gavi (l’Alliance pour les vaccins) et avec l’Organisation mondiale de la santé. COVAX collabore avec les gouvernements et avec les laboratoires du monde entier afin d’accélérer le développement et la production de vaccins et garantir un accès équitable aux vaccins anti COVID-19 à toutes les populations à travers l’ensemble de la planète.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Le FNDC retire le colonel Mamady Doumbouya de sa liste des commanditaires du troisième mandat

Published

on

Votre publicité ici

Le front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a dévoilé ce vendredi 24 septembre, sa nouvelle liste des « commanditaires, auteurs et complices » du troisième mandat.

Sans surprise, le nom du colonel Mamady Doumbouya , chef de la junte qui s’est emparé du pouvoir le 05 septembre,  ne figure plus sur la liste. Le tombeur d’Alpha Condé a sans doute été retiré en raison de son coup d’Etat salué par le FNDC et la grande majorité de l’opinion nationale.

Au total 93 personnes proches du président déchu figurent sur cette liste.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance