Accueil / A LA UNE / Garde à vue de Bolloré : l’opposition guinéenne exige, le pouvoir se défend

Garde à vue de Bolloré : l’opposition guinéenne exige, le pouvoir se défend

Alors que la police judiciaire de Nanterre, en France, a décidé de prolonger la garde à vue de Vincent Bolloré dans le cadre de l’information judiciaire portant sur les conditions d’obtention en 2010 des concessions des ports de Conakry et de Togo, le gouvernement guinéen a tenté de se défendre contre toute corruption dans ce dossier, mais l’opposition qui a toujours dénoncé des marchés de gré à gré ne compte pas rester calme. Elle va exiger la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

« Nous allons exiger la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire. Nous allons prendre tous les dossiers, à commencer par ce dernier, pour demander des explications au Gouvernement afin que la situation soit très claire. Nous irons au fond de cette affaire pour savoir si effectivement il y a eu corruption ou pas », a déclaré à africaguinée, Dr Fodé Oussou Fofana, président du Groupe parlementaire « les libéraux-démocrates » et vice-président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée).

Pour Dr Fofana, depuis que le président Alpha Condé est au pouvoir tous les marchés qui ont été donnés sont des marchés de gré à gré. « Il y a de la corruption derrière », dit-t-il-à nos confrères.

Du coté du gouvernement l’on tente de se défendre. En effet, pour son porte-parole, Albert Damantang Camara, la concession accordée au groupe Bolloré pour le port de Conakry était strictement conforme à la loi.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.