Accueil / A LA UNE / Exil forcé de Dadis Camara : l’Etat guinéen pointé du doigt

Exil forcé de Dadis Camara : l’Etat guinéen pointé du doigt

Alors que depuis 2010, l’ex Chef de la junte militaire guinéenne, Moussa Dadis Camara, vit en exil forcé à Ouagadougou, au Burkina-Faso, après avoir été victime d’une tentative d’assassinat, en décembre 2009, l’un des ses fideles, Papa Koly Kourouma, a accusé l’Etat guinéen et la communauté internationale d’empêcher son retour en Guinée.

Dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, quelques jours après avoir quitté la capitale du Burkina,  il a confié que  l’ex-capitaine est victime d’un « complot international ».

« C’est la communauté internationale. Dadis Camara est victime d’un complot international. Quand je parle de communauté internationale c’est y compris l’Etat guinéen », a-t-il accusé.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Pour leader du parti GRUP (Générations pour la Réconciliation, l'Union et la Prospérité), c’est grave de le maintenir en exil forcé, alors qu’il n’est pas condamné, il est juste accusé, estime-t-il.

En août 2015, Moussa Dadis Camara avait tenté en vain de revenir en Guinée. Son avion qui avait quitté Burkina pour Abidjan, où il devait prendre un autre vol pour Conakry, avait été dérouté vers Accra au Ghana, à la demande des autorités guinéennes pour certains, l’obligeant ainsi à se retourner à Ouagadougou.[rsnippet id="1" name="pub google"]

Par Mariam Bâ

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée