Connect with us

Sport & Culture

Espagne: Eto’o risque jusqu’à 10 ans de prison

Published

on

Votre publicité ici

Après Lionel Messi, Neymar ou encore Javier Mascherano, c'est au tour de l'ancienne star blaugrana Samuel Eto'o de se retrouver dans le collimateur du fisc espagnol. Le Camerounais risque jusqu'à dix ans de prison et 14,3 millions d'euros d'amende.

La liste est prestigieuse, mais il ne s’agit pas des prochains prétendants au Ballon d’or. Après Messi, Mascherano, Adriano, Alexis Sanchez et plus récemment Neymar, c’est au tour d’un autre ancien barcelonais, Samuel Eto’o, d’être accusé de fraude par le fisc espagnol. Jeudi, la justice du royaume a affirmé qu’elle avait le quadruple joueur africain de l’année (2003, 2004, 2005 et 2010) dans son collimateur.

Une fraude à la hauteur du palmarès que s’est forgé Eto’o

Concrètement, le parquet assure que le joueur a mis en place un montage de sociétés pour éviter de déclarer une partie de ses revenus. Comme Lionel Messi, avec lequel il a évolué de concert pendant plus de quatre saisons au Barça, Eto’o est soupçonné d’avoir manœuvré pour payer moins d’impôts sur les revenus tirés de l’utilisation de son image, notamment par Puma, et versés à partir de 2006.

À Barcelone, où il a gagné trois Championnats d’Espagne, une Coupe du Roi, deux Supercoupes d’Espagne et deux Ligues des champions, Eto’o, désormais âgé de 35 ans, aurait ainsi évité de payer 3,9 millions d’euros d’impôts.

« Le footballeur a simulé que ces droits avaient été cédés à deux sociétés domiciliées respectivement en Hongrie et en Espagne, dans le but de réduire son impôt de manière frauduleuse », affirme le parquet dans ces réquisitions transmises au juge en charge de l’enquête à Barcelone.

14,3 millions d’amendes cumulées

Le ministère public estime de ce fait que l’attaquant doit être condamné à rembourser au fisc le montant de la fraude présumée majoré des intérêts, et à des amendes représentant 14,3 millions d’euros au total.

Eto’o, qui porte désormais le maillot du club turc d’Antalyaspor, risque plus de dix ans de peines de prison cumulées : le parquet requiert une peine d’un an et demi pour la fraude présumée de l’année 2006, et une de trois ans pour chacune des trois années suivantes, jusqu’en 2009.

Dans les faits, même si le tribunal suivait au pied de la lettre ces réquisitions, Eto’o ne passerait pas autant de temps derrière les barreaux, grâce aux traditionnelles réductions de peine pour bon comportement en prison et à la libération conditionnelle, classique en Espagne après exécution des deux tiers de la peine.

Deux sociétés-écran pour réduire ses impôts

Pour réduire ses impôts, il avait cédé ses droits à une société basée en Hongrie qui déclarait ses gains dans ce pays, où le taux d’imposition est un des « plus bas d’Europe », selon le parquet.

Une deuxième société, espagnole, les déclarait en Espagne, mais ces gains étaient imposés au titre de l’impôt sur les sociétés, inférieur à l’impôt sur le revenu qui aurait dû être payé, selon le fisc.

Le Camerounais, joueur du Barça jusqu’en 2009 et transféré cet été-là à l’Inter Milan, « était le vrai titulaire des droits à l’image », affirme le parquet qui estime que l’attaquant a cédé ses droits de manière frauduleuse à ces sociétés.

En Espagne, les peines de moins de deux ans ne sont pas exécutées. Et les réquisitions du parquet sont rendues avant le renvoi devant un tribunal, qui n’a pas encore été prononcé dans le cas de Samuel Eto’o.

AFP avec Jeune Afrique

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Présidence de la CAF: Anouma et Senghor retirent leurs candidatures

Published

on

Votre publicité ici

Augustin Senghor et Jacques Anouma ont renoncé à se présenter à l’élection du président de la Confédération africaine de football prévue le 12 mars 2021 à Rabat. Le Sénégalais et l’Ivoirien l’ont annoncé ce 5 mars, laissant en lice le Sud-Africain Patrice Motsepe en attendant de connaître la position du Mauritanien Ahmed Yahya.

« Le retrait de ma candidature à la Présidence de la [Confédération africaine de football] (CAF) au profit d’un autre candidat ne sera pas partagé par tous pour des raisons diverses, j’en suis conscient. Mais j’estime que c’est une bonne décision, la bonne décision. » Ce vendredi 5 mars 2021, à une semaine du scrutin devant désigner le nouveau président de la CAF, Augustin Senghor a annoncé qu’il ne se présentera finalement pas.

Le Sénégalais explique, dans un communiqué, avoir « décidé d’accepter la proposition consensuelle qui nous a été soumise par la [Fédération internationale de football], le Maroc et l’Égypte, cela au nom de l’intérêt supérieur de l’unité du football africain ». Le patron de la Fédération sénégalaise (FSF) fait référence à une série de réunions ayant eu lieu les 27 et 28 février à Rabat durant lesquelles lui, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya ont été invités à se réunir derrière la candidature du Sud-Africain Patrice Motsepe.

Jacques Anouma aussi

Jacques Anouma a emboîté le pas à Augustin Senghor quelques heures plus tard lors du journal télévisé de la Radio télévision ivoirienne (RTI 1). « J'ai décidé de renoncer à ma candidature », a déclaré l’ancien patron de la Fédération ivoirienne, invoquant lui aussi l’intérêt supérieur du ballon rond sur le continent.

Ahmed Yahya, lui, réserve encore sa réponse, qu’il donnera en marge de la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans prévue ce 6 mars à Nouakchott. Mais la tendance lourde est à une candidature unique de Motsepe, dans une semaine. Ce milliardaire, propriétaire du club Mamelodi Sundowns, deviendrait ainsi le premier anglophone à diriger l’institution créée en 1957 et basée au Caire.

Ahmad en suspens, Infantino se défend

Le foot africain traverse des turbulences depuis quatre ans et la défaite surprise d’Issa Hayatou, patron de la CAF de 1988 à 2017, face à Ahmad. Ce dernier a notamment été suspendu cinq ans de toute activité liée au football en novembre 2020, par le Comité d’éthique de la FIFA. Il a été temporairement rétabli dans ses fonctions par une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) fin janvier. Le Malgache a d'ailleurs été entendu les 2 et 3 mars par le TAS et attend désormais désespérément de connaître le verdict de cette instance suprême en matière de litiges sportifs. Ahmad voulait briguer un deuxième mandat mais a vu sa candidature retoquée.

De son côté, le président de la FIFA a nié ce 5 mars avoir fait preuve d’ingérence dans les élections à la CAF. Questionné sur le sujet lors d’une conférence de presse de l'International Board – l’organisme qui détermine et fait évoluer les règles du jeu –, Gianni Infantino a justifié une récente tournée en Afrique : « C'est un processus démocratique [à la CAF, Ndlr]. [...] Ce n'est un secret pour personne que la CAF a traversé des moments difficiles récemment, c'était donc l'occasion de parler avec tout le monde pour essayer d'aider le football africain. »

RFI

Continue Reading

A LA UNE

Vatican : le pape accepte la démission du cardinal guinéen Robert Sarah

Published

on

Votre publicité ici

Le pape François a accepté la démission du cardinal guinéen ultra-conservateur Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a annoncé samedi le Vatican dans un communiqué.

La cardinal Robert Sarah, qui avait présenté sa démission le 15 juin 2020 à l'occasion de ses 75 ans (âge officiel de la retraite au Vatican), s'était retrouvé mêlé à une polémique après la sortie en janvier 2020 d'un livre défendant avec force le célibat des prêtres, thème brûlant de l'Eglise, co-signé avec le pape émérite Benoît XVI. La sortie en France de cet ouvrage intitulé "Des profondeurs de nos cœurs", avec en couverture les photos de Benoît XVI et du cardinal Sarah, avait suscité de nombreuses interrogations sur le pape émérite, affaibli par son grand âge.

Ce livre était apparu pour certains comme une immixtion dans le pontificat du pape François, et pour d'autres comme un coup de semonce provenant de la frange traditionaliste de l'Eglise. Face à la polémique, Benoît XVI avait demandé que son nom soit retiré de la couverture du livre, ainsi que de l'introduction et de la conclusion co-signées. Mgr Sarah a réagi samedi à l'annonce du Vatican sur son compte Twitter: "Je suis entre les mains de Dieu. Le seul roc, c'est le Christ. Nous nous retrouverons très vite à Rome et ailleurs."

Nommé archevêque de Conakry en 1979 par Jean Paul II, à seulement 34 ans, Mgr Sarah avait été nommé cardinal en 2010 par Benoît XVI, puis à la tête de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements en 2014 par le pape François. Le nom de son successeur n'a pas été annoncé dans l'immédiat. L'une de ses dernières décisions à la tête de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a été de publier le 17 février les lignes directrices pour que les célébrations de Pâques 2021 se déroulent "de la manière la plus efficace possible pour nos communautés, tout en respectant le bien commun et la santé publique", alors que la pandémie du Covid-19 fait encore rage.

Le pape a également accepté samedi la démission du vicaire général pour la Cité du Vatican et président de la Fabrique de saint Pierre (qui gère les travaux d'entretien et de restauration au Vatican, notamment de la basilique Saint-Pierre), le cardinal Angelo Comastri, auquel succédera le franciscain Mauro Gametti, récemment nommé cardinal et Gardien général du convent sacré de saint François à Assise.

AFP

Continue Reading

A LA UNE

Le Maroc sacré champion du CHAN

Published

on

Votre publicité ici

Le Maroc a battu le Mali 2-0 ce 7 février 2021 à Yaoundé, en finale Championnat d’Afrique des nations ( CHAN).

Déjà sacré lors du CHAN 2018, le Maroc devient la première sélection à conserver son titre de ce tournoi continental de football réservé aux joueurs locaux.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance