Connect with us

A LA UNE

Espagne : au moins trois morts dans l’incendie d’un entrepôt occupé par des migrants ouest-africains

Published

on

Au moins trois personnes sont mortes et une vingtaine d’autres ont été blessées dans l’incendie mercredi soir d’un squat où vivaient des migrants en banlieue de Barcelone, en Espagne. Les pompiers étaient encore à pied d’œuvre jeudi pour retrouver d’éventuelles autres victimes.

En Espagne, au moins trois personnes sont mortes et une vingtaine d’autres ont été blessées dans l’incendie, survenu mercredi soir, d’un entrepôt industriel où vivaient des migrants originaires d’Afrique de l’ouest, ont annoncé jeudi 10 décembre les autorités locales.

Par ailleurs, sept blessés sont dans un état grave, certains pour avoir sauté du bâtiment afin d’échapper aux flammes, selon les autorités locales.

Le feu a démarré vers 21h dans une friche industrielle de la ville catalane de Badalone (nord-est) en banlieue de Barcelone où vivaient entre 100 et 200 migrants dans des conditions précaires, selon les autorités municipales.

Seydou Camara, un Sénégalais d’une trentaine d’années qui vivait dans cet entrepôt depuis un an et demi, a expliqué à l’AFP que l’électricité a été coupée avant 21h et, alors qu’ils essayaient de la rétablir, une bougie a mis le feu à un matelas. « J’étais sur la terrasse, au dernier étage. Quand j’ai entendu des cris, je suis entré. Je pouvais à peine respirer et on ne voyait presque rien non plus parce qu’il n’y avait pas de lumière », a raconté le jeune homme, arrivé en Espagne il y a trois ans sur une embarcation de fortune.

Les images diffusées par les télévisions locales ou sur les réseaux sociaux montraient d’énormes flammes sortant du bâtiment et plusieurs personnes, accrochées à des fenêtres, tentant de s’échapper.

Les recherches se poursuivent

Le bilan faisait état jeudi après-midi de trois morts mais les pompiers, qui ont contrôlé l’incendie, n’écartaient pas que d’autres victimes puissent se trouver à l’intérieur du bâtiment de trois étages dont l’accès est risqué en raison des dommages subis par la structure qui font craindre un effondrement.

Les équipes de secours poursuivent leurs recherches avec des drones et des chiens. Durant la nuit, leur travail avait dû être interrompu en raison d’effondrements partiels du bâtiment.

« Je crois qu’il restait des gens à l’intérieur. Nous sommes nombreux, certains dormaient », a déclaré Seydou Camara.

« Responsabilité de l’administration »

Selon la mairie de Badalone, au moins 60 personnes vivant dans cet entrepôt ont été identifiées après l’incendie mais d’autres sont parties par les fenêtres arrière du bâtiment par crainte d’être interpellées.

La plupart des occupants de cet entrepôt sont en effet en situation irrégulière en Espagne. Ils travaillent comme vendeurs ambulants ou dans la collecte de ferraille. Faute de contrat de travail, ces migrants ne peuvent obtenir de titre de séjour.

« Nous dénonçons la responsabilité de l’administration qui nie le droit des migrants à avoir un logement décent et des papiers », a lancé sur Twitter le syndicat Mantero qui défend les vendeurs ambulants des rues de Barcelone.

Source : infomigrants

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Guinée : un préfet condamné pour ethnocentrisme !

Published

on

Jugé pour des faits présumés de propos à caractère régionaliste, ethnocentriste et ségrégationniste par le biais de la cybercriminalité, le préfet de Kankan, Kandia Mara, a été déclaré coupable par le TPI de Kankan qui le condamne à six mois de prison avec sursis. (suite…)

Continue Reading

A LA UNE

Le colonel Doumbouya débarque deux directeurs préfectoraux

Published

on

Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a limogé deux directeurs préfectoraux des mines. (suite…)

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les transporteurs dénoncent une décision de la junte

Published

on

La Fédération syndicale professionnelle nationale des transports et de la mécanique générale, a déploré l’élaboration de la nouvelle carte grise et du permis de conduire biométriques en Guinée. (suite…)

Continue Reading