Connect with us

Société & Faits Divers

Enquêtes sur la mort de Mohamed Diallo : des graves accusations contre le General Ibrahima Baldé

Published

on

Votre publicité ici

Les avocats de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) ont accusé samedi, le General Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie et le colonel Tamba Gabriel Diawara, chargé d’enquête sur la mort du journaliste Mohamed Diallo, tué le 05 février dernier, devant le siège de l’UFDG, d’avoir entrepris une campagne de corruption dans le but d’incriminer Abdoulaye Sow, membre des sécurité de l’UFDG, pour ce meurtre.

« Le Colonel Gabriel, qui est chargé de l’enquête, a demandé à Algassimou Keita (garde rapproché de Halimatou Dalein, ndlr) de dénoncer Abdoulaye Sow comme étant le meurtrier du journaliste, El hadji Mohamed Diallo », a entamé dans ses accusations Paul Yomba, un des avocats de l’UFDG.

Et de poursuivre « Tu es Keita et de surcroit malinké comme moi (Tamba Gabriel ndlr), alors sens-toi libre. D’ailleurs le Général Ibrahima Baldé est sur le point de t’incorporer, ta famille et toi vous serez sécurisés. Des voyages vers l’extérieur si vous le voulez, vous seront accordés pour  sortir du pays au cas où vous ne voudriez pas vivre en Guinée. Mais en raison du fait que tu seras gendarme ou militaire, ta sécurité sera assurée et celle de ta famille » a-t-il expliqué à la presse.

Quelques jours avant cette conférence de presse, ces avocats dans une déclaration avait récusé le colonel Gabriel et avait exigé « qu’il soit dorénavant entendu à titre de témoin, puisqu’il a affirmé devant les avocats que l’assassin se trouve parmi les vingt agents du maintien d’ordre de l’UFDG».

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Guinée : plus de 200 policiers mis à la retraite par erreur

Published

on

Votre publicité ici

Au total 280 sur 568 agents de police envoyés récemment à la retraite n’avaient pas atteint leur limite d’âge.

Le ministère du Travail et de la Fonction publique a admis l’erreur, par conséquent  il leur demande de reprendre service  jusqu’à l’atteinte de la limite d’âge prévue par les dispositions de la loi portant statut général des agents de l’Etat en Guinée.

Ci-dessous la liste des agents concernés :

Continue Reading

A LA UNE

Vous avez dit Crief ?

Published

on

Votre publicité ici

Après avoir écouté la déclaration du très populaire Procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Charles A. Wright, prononcée vendredi 21 janvier 2021, sur les dossiers susceptibles de poursuite pénale, j’ai voulu le féliciter mais je me demande encore si le populo a vraiment bien cerné ce que signifie exactement compétence nationale du nouveau-né des juridictions de notre pays : la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) Qui, selon son décret géniteur, est une Cour spéciale et non une Cour d’exception comme on voudrait nous le faire croire.

Vous avez dit Crief ? S’il s’agit bien de cette Cour, alors, tenez-vous bien, le décret dit que sa compétence ne couvre pas que la Basse Guinée et la Moyenne Guinée, comme c’est le cas pour le Parquet général au nom et pour lequel agit le Procureur Wright.

La Crief, dit le décret, a un Procureur spécial. Même pour nous les profanes, cela dit que le décret la créant a donné à la CRIEF un double degré de juridiction faisant que tout appel de jugement soit fait en son sein et pas ailleurs.

Qui plus est, à la lecture du décret, il est on ne peut plus clair que les dossiers réservés à la CRIEF sont ceux des infractions d’un milliard et plus, alors que celles d’en-dessous reviennent de bon droit aux TPI de Mafanco, Kaloum, Dixinn, Labé... qui relèvent quant à eux du ressort de la Cour d’Appel de Conakry.

J’ai dit.

Par Alpha Abdoulaye Diallo (in Le Populaire)

Continue Reading

A LA UNE

Manifestation des étudiants à Gamal Abdel Nasser de Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Les étudiants de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry sont sortis dans la rue, ce jeudi 20 janvier 2022. Ils réclament à la junte de bus de transport, de laboratoires, ainsi que de salles d’informatique permettant d’améliorer leurs conditions d’études.

Mais leur marche pacifique a vite tourné au vinaigre. Ils ont été rapidement dispersés par les forces de l’ordre à l’aide de gaz lacrymogènes.

Plusieurs d’entre eux ont été interpelés.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance