Connect with us

Afrique

Energies renouvelables en Afrique : l’Union européenne contribuera à hauteur de 300 millions d’euros

Publié

le

Votre publicité ici

La Commission européenne poursuit son rôle moteur au sein de l'Initiative de l'Afrique pour les énergies renouvelables, dans le cadre de ses efforts pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Le 4 mars 2017, M. Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement, a annoncé à Conakry, en Guinée, lors de la deuxième réunion du conseil d'administration de l'initiative africaine pour les énergies renouvelables, la préparation de 19 nouveaux projets, susceptibles de générer 4.8 milliards d'euros d'investissements au total et 1.8 gigawatts des énergies renouvelables en Afrique.

L'Union européenne contribuera à ces projets à titre indicatif, à hauteur de 300 millions d'euros qui devraient mobiliser des investissements à hauteur de 4.8 milliards d'euros au total. L'Union européenne est un partenaire clé de l'Afrique en ce qui concerne la coopération en matière d'énergie durable.

M. Mimica a déclaré à ce sujet: «En lançant ces 19 nouveaux projets, pour un montant de 4.8 milliards d'euros d'investissements, l'Union européenne tient ses promesses. Nous transformons nos promesses en projets concrets produisant des effets réels sur le terrain. Ce faisant, l'UE se positionne une fois de plus en première ligne pour soutenir le continent africain en matière de promotion des énergies renouvelables en vue de l'amélioration de l'accès des citoyens africains à l'énergie».

Cette nouvelle aide contribuera à la réalisation des objectifs de l'UE à l'horizon 2020: faire en sorte que 30 millions de personnes supplémentaires aient accès aux énergies durables, économiser 11 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an et aider à la production de 5 gigawatts à partir de sources d'énergies renouvelables en Afrique. Ces objectifs représentent à eux seuls la moitié de l'objectif général de l'initiative africaine pour les énergies renouvelables, étant donné que la finalité première de l'IAER est d'atteindre 10 gigawatts de capacité nouvelle de production d'énergie à partir de sources d'énergies renouvelables en Afrique d'ici 2020 et de mobiliser le potentiel africain pour produire au moins 300 gigawatts à partir de sources d'énergies renouvelables d'ici 2030. Le fonds de développement de l'UE pour l'énergie renouvelable en Afrique sub-saharienne pour la période 2014-2020 s'élève approximativement à 27 millions d'euros.

La Commission européenne, les États membres de l'UE et les établissements financiers de l'Union se sont engagés à appuyer l'IAER au moyen d'instruments et de mécanismes financiers déjà en place. En font partie la facilité d'investissement pour l'Afrique, l'initiative de financement de l'électrification (ElectriFi), ainsi que les nouvelles possibilités qui seront mises à disposition dans le cadre du futur plan d'investissement extérieur afin de mobiliser les investissements dans le domaine des énergies renouvelables qui libèreront le potentiel de l'Afrique et amélioreront les conditions de vie de millions de personnes.

Contexte

L'initiative africaine pour les énergies renouvelables (IAER) est une initiative de l'Union africaine, lancée et dirigée par l'Afrique. Elle a pour objectif d'exploiter les abondantes ressources en énergie renouvelable que possède le continent afin d'aider les pays africains à étayer leurs stratégies en matière de développement et d'effectuer une transition rapide vers un développement économique à faible taux d'émission de carbone. Ce faisant, l'initiative améliorera l'accès à une énergie durable et abordable tout en traitant la question du changement climatique.

L'IAER, lancée lors de la COP21 à Paris en décembre 2015, bénéficie d'un large soutien de la part des partenaires de développement au niveau international.

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Burkina Faso : le chef de l’opposition Zéphirin Diabré concède sa défaite

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dont la réélection dès le premier tour a été proclamée jeudi par la commission électorale, a annoncé vendredi soir sur Twitter avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition, Zéphirin Diabré.

"J'ai reçu ce vendredi dans la soirée, les félicitations du candidat à la présidentielle Zéphirin Diabré. Je salue sa démarche qui s'inscrit en droite ligne de l'esprit républicain de notre classe politique et témoigne de la maturité de notre démocratie", écrit-il.

Le tweet est illustré par une photo des deux hommes ensemble. L'opposition, qui avait menacé de ne pas reconnaître le résultat, "avait pris acte" jeudi de l'annonce, tout en annonçant se réserver le droit de le contester en justice.

Source : France24

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Présidentielle au Burkina Faso : Marc Christian Kaboré réélu avec un coup KO

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Au Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré a été réélu pour un second mandat dès le premier tour de l’élection présidentielle avec 57,87% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires proclamées ce jeudi 26 novembre par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il devance largement Eddie Komboïgo, le candidat du CDP, parti de l’ancien président Blaise Compaoré, arrive deuxième avec 15,48% des suffrages, alors que Zephirin Diabré de l’UPC prend la troisième marche du podium avec 12,46% des voix.

L’opposition burkinabée a estimé lundi que le scrutin était « émaillé de fraudes » et a menacé de « ne pas accepter des résultats entachés d’irrégularités ».

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Désormais les citoyens de 15 pays d’Afrique devront payer jusqu’à 15 000 dollars pour aller aux Etats-Unis

Publié

le

Par

Votre publicité ici

L'administration Trump a annoncé lundi une nouvelle réglementation qui obligera les touristes originaires d’une vingtaine de pays - dont 15 d’Afrique - à payer au préalable une caution en espèces comme condition à l'obtention d'un visa, selon VOA Afrique qui s’appuie sur une notification publiée dans le journal officiel du gouvernement américain.

Il s’agit de : l’Angola, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap Vert, la République démocratique du Congo, Djibouti, l'Érythrée, la Gambie, la Guinée Bissau, le Liberia, la Libye, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe, le Soudan et le Tchad.

Selon cette source, désormais les citoyens de ces pays devront verser une caution dont le montant varie entre 5 000 et 15 000 dollars (soit l’équivalent de 2,5 à 7 millions FCFA). La mesure s’appliquera uniquement aux visas de type B1 (tourisme) et B2 (voyage d’affaires).

La nouvelle règle entrera en vigueur à partir du 24 décembre et restera en place jusqu'au 24 juin 2021 et il appartiendra à chaque agent consulaire de déterminer la somme qui sera exigée comme dépôt de garantie d'un demandeur de visa.

Selon le gouvernement américain, ces pays sont visés parce que leurs citoyens ont tendance à rester aux États-Unis même après l'expiration de leur visa temporaire. Il s’agit donc, d’après l’administration Trump, de dissuader ceux qui ne quittent pas le territoire américain à temps.

En dehors de l’Afrique, les autres pays ciblés sont l'Afghanistan, le Bhoutan, l'Iran, la Syrie, le Laos et le Yémen.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.