Connect with us

Sport & Culture

Eliminatoires CAN 2017: la Guinée au bord du gouffre

Published

on

Votre publicité ici

Tenue en échec par le Malawi, l’équipe de Guinée a grandement hypothéqué ses chances de disputer la Coupe d’Afrique des nations 2017, ce 25 mars 2016 à Conakry. Les Guinéens devront absolument gagner à Blantyre le 29 mars et compter sur des faux-pas du Zimbabwe et du Swaziland, leurs autres rivaux dans le groupe L.

L’équipe de Guinée a vécu de pénibles retrouvailles avec le public de Conakry, après 18 mois passés loin de ses terres pour cause de virus Ebola. Pour son grand retour à domicile, le Sily National a en effet concédé un nul 0-0 fâcheux.

Les Guinéens, quarts de finaliste de la CAN 2015, ont été incapables de prendre le Malawi à défaut, ce 25 mars 2016, lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017.

Les joueurs de Luiz Fernandez ont donc quitté la pelouse sous les sifflets de leurs supporters.

« On a fait une bonne première période durant laquelle on a dominé, a assuré le sélectionneur du Sily, le Français Luis Fernandez, au micro de notre correspondant Gaoussou Diaby. Mais l’envie et l’émotion que les garçons ont éprouvé vis-à-vis du fait de rejouer à Conakry a sans doute pesé. Ils étaient plus tendus et moins libérés que d’habitude ». Il ajoute : « On est toujours en course pour la qualification. Il va falloir réussir un exploit au Malawi, puis il restera deux matches. […] Moi, je suis toujours confiant. »

Ibrahima Traoré et ses coéquipiers sont en fâcheuse posture dans le groupe L. Ils doivent absolument gagner au Malawi le 29 mars (4e journée) et compter sur des contre-performances du Swaziland et du Zimbabwe pour espérer aller à la CAN 2017 au Gabon.

Auteur : RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

JO de Tokyo : la Guinée quitte la compétition avec zéro médaille !

Published

on

Votre publicité ici

La Guinée n’a pas produit de  miracle à Tokyo ! Tous les athlètes Guinéens ( Cinq) engagés aux Jeux olympiques sont désormais éliminés de la compétition.

Fatoumata Yarie Camara, l'unique athlète de Guinée qui restait en lice aux JO de Tokyo a été elle aussi battue ce mercredi 04 août, dans la discipline lutte libre 57kg, par la japonaise Kawai RISAKO en 8ème de finale sur le score de 6 points contre 2.

Conséquence, la Guinée qui cherchait toujours sa première médaille en 12 participations aux JO, quitte Tokyo sans le moindre trophée.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

JO de Tokyo : l’espoir d’une médaille s’amenuise pour la Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Les déboires se succèdent pour les athlètes guinéens aux Jeux olympiques de Tokyo.

Après la nageuse Mariama Lamarana Touré, arrivée à la compétition complètement disqualifiée, à cause du retard de la délégation guinéenne, Mamadou Samba Bah (judo), Aïssata Deen Conté (athlétisme) et Mamadou Tahirou Bah (natation) sont aussi éliminés.

Sur les cinq athlètes guinéens engagés aux JO de Tokyo, quatre sont donc déjà hors course de la compétition.

Il ne reste plus que Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), qui va livrer son premier combat le 4 août,  dans la catégorie des moins de 57 Kg. Pourra-t-elle relever le défi, en remportant une médaille, au grand soulagement des Guinéens? En tout cas, la Guinée n'a jamais remporté la moindre médaille en 11 participations aux JO. Et la 12e semble plutôt mal engagée pour la partie guinéenne à Tokyo. Pendant ce temps, certains membres de la délégation profitent pour savourer le tourisme japonais. Qui se néglige !

Par Mariam Bâ

 

Continue Reading

A LA UNE

COVID-19 : la Guinée face à une 3e vague

Published

on

Votre publicité ici

Depuis deux semaines, la Guinée fait face à la troisième vague de la pandémie de coronavirus dans les structures de traitement du pays, a déclaré dimanche le docteur Sakoba Keita, directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Pour faire face à cette nouvelle donne et maîtriser la flambée de la maladie, la Guinée a décidé d'élever son niveau d'alerte maximum, avec le renforcement des contrôles surtout au niveau des postes d'entrée dans le pays.

Désormais, a indiqué le docteur Keita, les frontières terrestres, maritimes, aériennes seront soumises à de stricts contrôles des flux massifs des voyageurs entrant en Guinée.

Selon le DG de l'ANSS, le gouvernement guinéen dispose d'une liste de 49 pays dans le monde dont les voyageurs doivent obligatoirement faire des tests PCR dès leur arrivée à Conakry, même s'ils présentent un certificat de test négatif à leur départ desdits pays.

La seconde mesure sanitaire est celle relative à la présentation d'un certificat de vaccination avec l'un des huit vaccins existant pour tous les voyageurs entrant en Guinée.

Avec l'apparition des variants Delta, Alpha et Eta en Guinée, le pays a notifié de nouveaux foyers pandémiques, notamment dans les préfectures de Mamou, Forécariah, Dubréka, et Boké, a indiqué le docteur Keita.

En collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), l'ANSS compte installer une trentaine de points de contrôle dans chaque préfecture frontalière à un pays voisin de la sous-région.

La Guinée a enregistré un cumulé de 25.126 cas confirmés depuis la notification du premier cas le 12 mars 2020, contre un total de 23.946 guéris et 205 décès hospitaliers, selon les dernières données statistiques de l'ANSS.

Xinhua

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance