Connect with us

A LA UNE

EDG lance un avis d’appel à candidatures pour la sélection d’un consultant

Published

on

Votre publicité ici

 République de Guinée

Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique

PROJET D’INTERCONNEXION ELECTRIQUE EN 225 KV GUINEE-MALI (PIEGM)

Référence de l’accord de financement : 2100155036266
N° d’Identification du Projet : P-Z1-FAO-149
Date : 22 Octobre 2018

Le Gouvernement de la République de Guinée a reçu un financement du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) afin de couvrir le coût du Projet d’Interconnexion Electrique en 225 kV Guinée-Mali (PIEGM), et a l’intention d’utiliser une partie des sommes accordées au titre de ce don pour financer le contrat relatif à la sélection d’un Consultant Individuel, pour l’ELABORATION D’UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVES, FINANCIERES ET COMPTABLES DU PROJET.

L’objectif de la mission du Consultant est la fourniture de prestations de services pour l’élaboration d’un manuel d’exécution du projet incluant les procédures administratives, financières et comptables en vue de garantir sa gestion efficace et transparente.

Le projet étant financés par plusieurs bailleurs de fonds, les prestations attendues du Consultant doivent inclure entre autres, la description de :

  • L’organisation, le rôle et les fiches de postes du personnel de l’Unité de gestion du Projet ;
  • Les procédures et outils de gestion administrative en liens avec les procédures de chacun des bailleurs de fonds du projet ;
  • Les procédures et outils de gestion comptable et financière en lien avec les procédures de chacun des bailleurs de fonds du projet ;
  • Le plan de capitalisation des pièces comptables et justificatives de dépenses ;
  • Les liens entre tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet (les différents Ministères, la Direction Nationale de l’Energie – DNE, l’Administration Générale de l’EDG, la Direction de l’audit interne d’EDG, les autres Institutions et Structures bénéficiaires, les Bailleurs de fonds, etc.).

Le Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique (MEH) représenté par le Projet de l’interconnexion électrique en 225 kV Guinée-Mali (PIEGM) invite les Consultants qualifiés (« Consultants individuels ») à présenter leur candidature en vue de fournir les services décrits ci-dessus. Les consultants intéressés doivent produire les informations sur leur capacité et expérience démontrant qu’ils sont qualifiés pour les prestations (CV, copies de diplômes et attestations, référence de prestations similaires, expérience dans des missions comparables, etc.).

Les critères d’éligibilité, l’établissement de la liste restreinte et la procédure de sélection seront conformes aux « Règles et Procédures pour l’utilisation des Consultants » de la Banque Africaine de Développement, édition juillet 2012, qui sont disponibles sur le site web de la Banque à l’adresse : http://www.afdb.org. L’intérêt manifesté par un consultant n’implique aucune obligation de la part de l’Emprunteur de le retenir sur la liste restreinte.

Le candidat devra :

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire de niveau Bac + 5 en Economie/Finance, en Gestion, en Droit, en Administration publique ou équivalent.
  • Avoir une expérience professionnelle de huit (8) années minimum et avoir participé à l’élaboration d’au moins deux (02) manuels de procédures administratives, comptables et financières de projet au cours des dix dernières années ;
  • Avoir une parfaite maîtrise de la langue française; la connaissance du portugais et des procédures de la Banque Africaine de Développement constituera un atout.

Les critères d’évaluation et le barème de notation y relatif, sont :

(i)        Qualification générale (Diplômes et expériences générales)                             20
(ii)       Expériences spécifiques relatives aux prestations à effectuer                           50
(iii)      Expériences sur des projets financés par des institutions multilatérales       20
(iv)      Connaissance de l’environnement du projet                                                         10

La note minimale requise pour être éligible est de 75 points sur 100.

Les consultants intéressés peuvent obtenir les Termes de Référence complets et des informations supplémentaires à l’adresse mentionnée ci-dessous aux heures d’ouverture de bureaux suivantes :

Monsieur le Coordonnateur du Projet 
Immeuble KALETA, 3ème étage, carrefour de la Féguifoot, 
Vers le Camp Samory
Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique (MEH)
BP 1463 Conakry – Kaloum
République de Guinée
Tél : +224 622 62 20 85
E-mail : mdy_kakoro@yahoo.fr

Et aux heures suivantes : de 8H à 17H du lundi au jeudi et de 8H à 13H les vendredis.

Les candidatures doivent être déposées sous pli fermé ou envoyées par courriel à l’adresse mentionnée ci-dessous au plus tard le 16/11/2018 à 10 heures locales et porter expressément la mention «Candidature pour l’élaboration d’un Manuel de Procédures Administratives, Financières et Comptables du Projet d’interconnexion électrique en 225 kV Guinée-Mali pour l’UGP de la Guinée ». Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. Le commencement probable de la mission est prévu pour ……..2018.

Organe de Passation des Marchés et Délégation de Services Publics
du Ministère de l’Energie et de L’Hydraulique
Quartier Almamya – BP : 1217 Conakry
Tél : (224) 622 21 80 06
Bureau au Rez-de-chaussée
Ville: Conakry
Pays: République de Guinée

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Guinée : plainte contre Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Alpha Condé sera-t-il bientôt face à la justice ? Alors  que  les partisans de l’ancien président réclament sa libération, 48 personnes ont porté plainte contre lui « pour les crimes dont ils ont été victimes du fait des forces de défense et de sécurité en exécution des ordres reçus de leurs chefs hiérarchiques ayant agi eux-mêmes sous les ordres directs du même Alpha Condé ».

La plainte a été déposée ce lundi 6 décembre 2021,  au Tribunal de première instance de Dixinn.

Au pouvoir depuis 2010, Alpha Condé a été déposé par l’armée le 05 septembre dernier, après une grave crise politique liée à la modification de la Constitution, l’ayant permis à briguer un troisième mandat. Mandat de trop qui a fini par l’emporter.

Après quelques mois de détention au palais Mohamed V, il a été transféré il y’a une semaine à la résidence de son épouse Diéné Kaba, à Landréya, dans la commune de Dixinn.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Présidentielle en Gambie : le sortant Adama Barrow déclaré vainqueur

Published

on

Votre publicité ici

Le président sortant de la Gambie, Adama Barrow, a été officiellement déclaré vainqueur, dimanche, de la présidentielle par la commission électorale. Avant même la proclamation finale, ses adversaires ont dit contester ces résultats et se réserver "tous les moyens d'action".

Candidat à sa réélection, Adama Barrow a été officiellement déclaré vainqueur de la présidentielle en Gambie, dimanche 5 décembre, par la commission électorale. Il est arrivé en tête, après décompte de la quasi totalité des votes, au lendemain d'un vote crucial pour une jeune démocratie qui cherche à surmonter son passé dictatorial.

Mais ses adversaires ont dit contester ces résultats avant même la proclamation finale, et se réserver "tous les moyens d'action".

Adama Barrow, dont l'accession à la présidence il y a cinq ans avait mis fin à plus de vingt ans de dictature, devançait clairement son principal concurrent, Ousainou Darboe, dans la quasi totalité des quelque 50 circonscriptions (sur 53) dont la commission électorale avait communiqué les résultats dimanche en fin d'après-midi.

L'élection, qui a eu lieu samedi, se joue sur un seul tour.

Le camp d'Adama Barrow a commencé à célébrer dans les rues de Banjul.

"À ce stade nous rejetons les résultats annoncés jusqu'à présent" par la commission, a dit devant la presse Ousainou Darboe, au côté de deux autres des six concurrents.

"Tous les moyens d'action sont sur la table", a-t-il ajouté en appelant "tous les Gambiens à rester calmes et pacifiques" le temps que des investigations soient conduites. Les représentants de ces candidats présents lors des opérations de comptage ont constaté "un certain nombre de problèmes", a-t-il dit.

Les Gambiens se sont pressés en masse dans les isoloirs, samedi, et, en guise de bulletin, ont voté avec une bille introduite par un tuyau dans un des bidons aux couleurs et à l'effigie de chaque candidat, procédé institué sous la colonisation à cause d'un illettrisme largement répandu.

Environ un million de Gambiens, sur une population de deux millions, étaient appelés à choisir parmi six candidats, tous des hommes, celui qui dirigera pendant cinq ans le plus petit pays d'Afrique continentale, qui est aussi l'un des plus pauvres au monde.

L'élection était annoncée comme un duel entre le sortant Barrow et l'opposant historique Darboe.

Cinq ans après la fin de la dictature, la consolidation démocratique est un des enjeux de l'élection. Le sort de l'ancien dictateur Yahya Jammeh et la crise économique en sont d'autres.

La communauté internationale sera attentive à l'acceptation ou la contestation par les perdants des résultats officialisés par la commission, a dit un haut diplomate international parlant de "moment capital".

La Communauté des États ouest-africains (Cédéao), acteur majeur de la crise post-électorale de 2015 et du départ contraint du dictateur Jammeh, a appelé dans un communiqué "tous les candidats à accepter de bonne foi l'issue de cette élection qui n'aura ni gagnant, ni perdant, mais un seul vainqueur, le peuple gambien".

Il y a cinq ans, Adama Barrow, ancien promoteur immobilier aujourd'hui âgé de 56 ans et alors quasiment inconnu, avait déjoué les pronostics et battu le dictateur Jammeh après plus de vingt ans de régime caractérisé par une multitude d'atrocités commises par l'État et ses agents : assassinats, disparitions forcées, viols, actes de torture...

Crise économique

Yahya Jammeh, qui refusait de reconnaître sa défaite, a été forcé de s'exiler en Guinée équatoriale sous la pression d'une intervention militaire ouest-africaine.

La présidentielle de 2021 est la première sans lui depuis 1996.

Adama Barrow revendique le retour des libertés, la construction de routes et de marchés, et la pacification des relations avec la communauté internationale.

Ousainou Darboe, 73 ans, avocat, quatre fois deuxième derrière Yahya Jammeh à la présidentielle, accuse Adama Barrow d'avoir manqué à tous ses engagements pour rester au pouvoir.

Adama Barrow est revenu sur sa promesse initiale de ne rester que trois ans au pouvoir. Il a beaucoup atténué ses engagements passés à faire rendre des comptes aux responsables des crimes des années Jammeh. Son parti nouvellement créé a, au contraire, noué une alliance avec celui de l'ancien autocrate.

Le prochain président devra décider s'il suit ou non les recommandations d'une commission chargée d'enquêter sur la période Jammeh, qui a demandé que les responsables des crimes commis à cette époque soient jugés.

Des Gambiens interrogés par l'AFP exprimaient d'autres préoccupations. Près de la moitié des Gambiens vivent sous le seuil de pauvreté. Le pays a été durement touché par le Covid-19. En dehors de l'agriculture, le pays, avec ses plages sur l'Atlantique, vivait du tourisme, dont les flux se sont taris. Les Gambiens souffrent du chômage, de l'augmentation des prix du riz, du sucre ou de l'huile, et du manque d'accès aux soins.

France24 avec AFP

Continue Reading

A LA UNE

Mali: au moins trente civils tués dans une attaque dans le centre du pays ( RFI)

Published

on

Votre publicité ici

C’est une nouvelle attaque contre des civils qui a eu lieu, vendredi 3 décembre, dans centre du pays. Des hommes armés, des jihadistes présumés, ont mitraillé un bus et tiré sur les passagers. L'attaque est survenue près de la localité de Bandiagara, dans la région de Mopti, dans le centre du pays. Au moins trente civils ont été tués.

Les images sont insoutenables. Le camion de transport, en partie calciné, a été retrouvé au bord d’une route. A l’intérieur, des corps d’une trentaine de civils méconnaissables. Parmi eux, des femmes et des enfants.

On compte également des survivants blessés mais aussi des portés disparus. Ont-ils été emmenés par les jihadistes, accusés d’être responsables de l’attaque, ou bien ont-ils pu à un moment s’échapper du groupe ? Pas de précisions pour le moment.

De sources concordantes, le véhicule et ses passagers se dirigeaient, vendredi, vers la localité de Bandiagara, située dans le centre du pays, pour participer à une foire. Tous étaient des civils.

Sur le trajet, entre le village malien de Songho et la route nationale 15, des hommes armés ont surgi. Ils étaient plutôt bien renseignés. Des coups de feu ont alors éclaté. Panique à bord. Le chauffeur du véhicule aurait tenté de s’échapper. De nouveaux coups de feu ont retenti. Par la suite, les assaillants dont certains étaient à moto, ont mis le feu aux camions.

Il n'y a pas de revendications pour le moment. On s’interroge sur les intentions des jihadistes. Ce qui revient dans les analyses, c’est que par ce genre d’opérations, ils ont notamment l’intention d’opposer les communautés les unes contre les autres.

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance