Connect with us

Santé & Environnement

Ebola en Guinée: le bilan s’alourdit

Published

on

Votre publicité ici

Sept morts d'Ebola ont été recensés en Guinée depuis la réapparition du virus dans le pays à la suite du décès de deux femmes la semaine dernière, a appris mercredi l'AFP auprès de la Coordination nationale de lutte contre Ebola.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une "urgence de santé publique de portée internationale", malgré cette résurgence localisée, mettant ainsi fin à cette procédure d'urgence décrétée en août 2014.

Deux femmes de la même famille que les cas confirmés le 17 mars à Koropara (sud) sont décédées la semaine dernière, portant à sept le nombre de morts de ce nouvel épisode du virus, a indiqué à l'AFP le responsable de la communication de la Coordination nationale de lutte contre Ebola, Fodé Tass Sylla.

"A la date du 30 mars, il y a neuf cas enregistrés, dont sept décès : trois probables et quatre confirmés", a-t-il ajouté.

Les deux derniers morts sont la mère de la deuxième épouse, ainsi que la troisième épouse de l'homme décédé le 9 mars, a précisé Fodé Tass Sylla, soulignant que deux cas, un confirmé et un probable, se trouvaient au Centre de traitement d'Ebola de N'Zérékoré, la principale ville de la région.

La première épouse, une petite fille de 8 ans et un homme qui s'était enfui à la recherche d'un guérisseur dans la préfecture de Macenta, située plus au nord, selon les autorités sanitaires, ont également succombé.

Ces nouveaux cas sont les premiers recensés dans le pays depuis que la fin de l'épidémie y a été proclamée le 29 décembre et les premiers dans cette région de Guinée forestière depuis plus d'un an.

Les quelque 900 personnes identifiées à Koropara comme susceptibles d'avoir été contaminées lors de contacts avec ces patients sont soumises depuis une semaine au "cerclage", opération consistant à circonscrire une localité abritant d'éventuels cas d'Ebola, en leur fournissant une assistance médicale et alimentaire.

Il s'accompagne d'une campagne de vaccination de l'ensemble des personnes à risque, lancée le 22 mars.

Dans la préfecture de Macenta, 65 autres "contacts" ont été recensés, selon Fodé Tass Sylla.

Dans son dernier rapport hebdomadaire publié mercredi, l'OMS fait état de plus d'un millier de contacts identifiés, dont "171 considérés comme à haut risque", affirmant que seuls 10 n'ont pas encore été retrouvés.

"Des cas supplémentaires sont probables en raison du grand nombre de contacts", selon le rapport.

L'origine de la contamination de la première victime, une femme d'une trentaine d'années décédée le 27 février qui a commencé à présenter des symptômes vers le 15 février, fait toujours l'objet d'investigations, selon la même source.

Le 17 mars, l'OMS avait pourtant annoncé l'arrêt présumé de "toutes les chaînes de transmission initiales" de l'épidémie en Afrique de l'Ouest après la fin du dernier épisode de la maladie en Sierra Leone voisine.

Partie en décembre 2013 de Guinée forestière, cette épidémie, la pire depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, s'est propagée au Liberia et à la Sierra Leone limitrophes - ces trois pays concentrant plus de 99% des victimes - faisant officiellement plus de 11.300 morts pour quelque 28.000 cas recensés.

AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Covid-19 : la Guinée prend des mesures contre les passagers en provenance de l’Inde

Published

on

Votre publicité ici

Face à la circulation du variant indien dans le monde, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS)  a pris des mesures concernant les passagers en provenance, ou ayant transité par l’Inde, où le Covid-19 fait des ravages depuis quelques jours.

Pour rentrer en Guinée, ils devront se munir d’un certificat de justification d’un test PCR datant de 72 heures. En plus de cette mesure, ils seront prélevés une fois arrivée à l’aéroport de Conakry-Gbessia.

Les voyageurs dont les résultats du test PCR s’avèrent positifs seront envoyés dans un centre de traitement de la maladie. Pour ceux dont les résultats sont négatifs, ils seront isolés dans un hôtel de la place pendant 14 jours au bout desquels, un nouveau test de contrôle PCR leurs seront effectués. Ceux dont les résultats s’avèreront négatifs, seront libres, les autres seront transférés dans un centre de traitement, explique l’ANSS, qui précise que les frais du test et le séjour à l’hôtel seront à la charge des voyageurs.

Par Mariam Bâ   

 

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : la courbe baisse en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le nombre des cas de coronavirus continue de baisser en Guinée avec moins désormais de 100 contaminations par jour, a confirmé Dr Bouna Yattassaye , Directeur général adjoint de l’Agence national de sécurité sanitaire ( ANSS).

Intervenant ce mercredi 28 avril 2021dans l’émission Mirador de nos confrères de Fim fm,  il a déclaré que la courbe est entrain de baisser dans le pays. Mais cela ne veut dire qu’on va relâcher, a-t-il toutefois indiqué, invitant les guinéens à se faire vacciner, car, dit-il la vaccination est le seul moyen de maitriser la maladie.

A ce jour, la Guinée compte 940 cas d’hospitalisation.

Officiellement, 141 personnes sont mortes du Covid-19, depuis l’apparition du premier cas en Guinée en mars 2020, sur un total de 22087 cas confirmés. 19558 personnes en sont sorties guéries.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Ebola : la dernière patiente est guérie

Published

on

Votre publicité ici

La dernière patiente du virus Ebola en Guinée est sortie de l’hôpital ce dimanche 25 avril 2021. Elle est même rentrée chez elle en famille à Kpagalaye, en région forestière.

C’est donc parti pour le compte à rebours de 42 jours. Si d’ici là aucun nouveau cas n’a été notifié, la Guinée va déclarer la fin de l’épidémie.

Depuis la résurgence de la maladie dans le pays en janvier,  5 des 16 cas confirmés sont décédés.

Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance